ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Potin   

Ozzy Osbourne : prendrez-vous votre billet pour un ‘Crazy Plane’ ?


C’est bien connu : Ozzy Osbourne n’a pas que de bons souvenirs avec les avions ou des machins qui volent en général. C’est tout de même à cause d’un avion qu’il a frôlé la mort en 1982 quand un de ces engins a heurté son tour-bus de plein fouet. C’est aussi ce même avion qui lui a arraché l’un des meilleurs guitaristes qu’il ait connu : Randy Rhoads. Et pour ce qui est du reste des machins volants, nous ne vous dirons que deux choses : « colombe » et « chauve-souris ».

Alors, pourquoi vouloir appeler un aéroport, celui de Birmingham exactement, ville d’origine du Madman et de Black Sabbath par la même, « Ozzy Osbourne Airport » ? C’est l’idée assez saugrenue qu’a eu le patron de la maison de disque Big Bear Music, spécialiste d’artistes originaires de la région de Birmingham, Jim Simpson.

L’argument de ce monsieur, exposé dans le Birmingham Mail : Liverpool a bien appelé son aéroport John Lennon, alors pourquoi on n’en ferait pas de même avec le nôtre, qui n’a pas de nom, avec le patronyme de l’une des « fiertés » de notre ville ? Oui, c’est vrai, « fierté », ça dépend des moments, comme le dit lui-même monsieur Simpson : « Ozzy n’a peut-être pas toujours été un exemple de vertu, il n’en est pas moins un authentique Brummie [ndlr : surnom des habitants de la ville] de chair et de sang. » Et puis, bon, qui connait assez John Lennon sait bien que ce n’était pas qu’un saint derrière un piano blanc… Et Simpson d’ajouter que l’aéroport de Liverpool n’est, de toute manière, qu’un « petit aéroport de province« . Une manière de dire qu’avec la taille du leur et avec le nom du chanteur accolé, on peut faire un beau pied de nez au berceau des Beatles ? Son idée est surtout la suivante : « Rebaptisons notre aéroport ! Comment vous trouvez que ça sonne le Ozzy Osbourne International Airport ? Le message que ça donnerait est clairement international, faisant montre de confiance, de puissance, ça ne s’oublie pas et ça dit : ‘Hey, Monde, nous sommes fiers des nôtres’. »

En tout cas, même si l’idée n’est pour le moment que celle d’un citoyen qui a déjà essayé, sans succès, de créer la journée Black Sabbath à Birmingham, le conseil de la ville ne dit pas encore non : « C’est une idée intéressante et je suis ouvert d’esprit », dit le conseiller Philip Parkin « Mais je pense qu’une telle chose nécessite quand même une large consultation car il s’agît d’une part conséquente de notre infrastructure. Cela m’intéresserait de savoir ce que les gens pensent d’une telle idée. […] Avec ce genre de choses nous devons consulter l’opinion publique. »

Comme ce n’est pas gagné d’avance, même si Birmingham tend, ces derniers temps, à se montrer reconnaissante envers les artistes pour avoir fondé dans sa ville ce genre musical aussi populaire qu’est le metal, poussons l’imagination un peu plus loin, ça ne coûte rien à personne. Allons jusqu’à nous dire qu’ils pourraient aussi considérer que Tony Iommi est plus important qu’Ozzy. D’autant plus qu’on peut se demander si c’est vraiment rassurant de prendre un avion depuis Ozzy Osbourne Airport… Déjà que l’original peut avoir du mal avec les engins terrestres… Sinon, allons jusqu’à croire aussi qu’ils feront ensuite bâtir dans cette ville une église Judas Priest. Et peut-être une morgue Napalm Death… Alors, il fera bon vivre en metalleux à Brum.



Laisser un commentaire

  • Bruxelles : Aéroport Jacques Brel
    Sydney : Aéroport Bon Scott
    Belfast : Aéroport Gary Moore ou Phil Lynnott

    On peut en faire plein ! …

    [Reply]

    FIFI5150

    … Et JFK dégage ! Place au CBGB Airport.

  • Pourquoi pas. Ou bien donner son nom à une salle de spectacle ou à une rue…

    Je changerai plusieurs noms de rue, et de stations de métro par celui d’artistes contemporains. Avec une décoration de la station en raccord avec le parcours l’artiste.

    Je pense que si Metallica (le point) remplaçait la station Marcel Sembat de la ligne 9, ou une toute autre station (Argentine, Commerce, Chemin Vert…) personne ne se plaindrait d’avoir « perdu au change ».
    Sauf si la dite station se fait appeler Johnny Hallyday ou Gérard Depardieu (actualité oblige). Il y a déjà la station Liège, alors pourquoi nommer une station Johnny H. belge d’origine, et suisse par exil ?
    Surtout que ça donnerait un nouveau lieu de pèlerinage pour tous les beaufs. Comme si le salon de l’agriculture de la porte de Versailles ne suffisait pas.

    Les avenues du Général Leclerc seraient remplacés par Alain Delon, Gérard Depardieu. Nous pourrions même aller plus loin en débaptisant la bibliothèque François Mitterrand, en la nommant : bibliothèque Franck Ribéry. Et là, ça serait la porte ouverte à tout et n’importe quoi, l’université Mickael Vendetta verrait le jour.
    Oui Ribéry n’est pas un artiste, mais il y a bien un collège Eric Tabarly. Soyons fous, mélangeons les genres. J’étais bien au lycée professionnel Jean-Baptiste Clément, dont celui-ci était connu pour ses chansons et comptines, et sûrement pas dans les techniques ventes, ou dans sa capacité à faire un bilan dans le cadre de la comptabilité.

    L’aéroport Ozzy Osbourne, l’avenue Michael Jackson, la station de métro Bon Jovi (Cannibal Corpse, je doute que les gens soient prêts.)… autant de références qui nous parlerons, et animerons nos déplacements.

    [Reply]

  • *dirons
    *trouvez
    *fondé
    Ça pique les yeux!

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Mass Hysteria @ Transbordeur
    Slider
  • 1/3