ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Pas de débat sur le Download Festival 2012


Tout forum musical a sa rubrique consacrée aux concerts, rubrique au sein de laquelle on y débat stérilement de la qualité des setlists des groupes. Des débats par définition sans fin dans lesquels je m’étonne toujours de constater les efforts des internautes pour persuader leurs semblables de la qualité ou non d’une setlist.

« Setlist excellente, mais j’enlèverais cette chanson, celle-là et celle-ci pour mettre celle-là, celle-ci et puis cette autre ».
« T’es fou, tu ne peux pas dire une chose pareille ???!!! Il faudrait garder celle-là, mais par contre virer celle-ci pour mettre celle-là ! »

Ce qui, en soi, revient à dire « cette setlist n’est pas de qualité : il n’y a pas mes morceaux préférés ». Ce genre d’étonnement est récurrent et témoigne d’une indéfectible conviction que ces préférences personnelles constituent une vérité ou peuvent être jugées de manière objective. L’éternel débat de la subjectivité des opinions musicales. Les réactions aux affiches de festival sont exactement les mêmes. Pourtant, une setlist tout comme une affiche ne peut pas être bonne ou mauvaise. Elle est ce qu’elle est. On peut en préférer une par affinité personnelle mais une affiche de festival ne peut véritablement être jugée que par rapport à ce qu’elle est censée représenter. Connu pour son éclectisme, le Festival de Dour (Belgique) mériterait qu’on le critique s’il ne programmait que des groupes de metal pendant une semaine. Jouant sur le prestige, le Sonisphere ne répondrait pas présent si sa plus grosse tête d’affiche était Therion. Et un Hellfest ou un Graspop ne seraient pas ce qu’ils sont s’ils ne proposaient pas autant de diversité que de « gros groupes ».

Et à ce titre, que l’on ait des affinités pour telle ou telle programmation, les affiches du Hellfest, du Graspop et du Wacken se valent en termes de poids et de diversité. Et à ce titre toujours, celle du Download leur est néanmoins largement supérieure. A peu près équivalente en termes de nombre d’artistes présents, elle dispose en revanche d’une proportion de groupes prestigieux quasi-surréaliste : « Il y en a tellement qu’ils ont dû écrire Anthrax en tout petit » riait hier Spaceman en énumérant les artistes présents. L’organisation elle-même semble ne pas en revenir, s’amusant régulièrement à tweeter des messages mêlant autosatisfaction et étonnement, du style « Non, mais ce n’est pas possible, une affiche pareille ! ».

Car à côté des trois têtes d’affiche ultimes (Metallica, The Prodigy et Black Sabbath) au-dessus desquelles on ne pourrait mettre personne à part les Beatles ou les indiscutables et éternelles Village People, la liste des « gros noms » (Nightwish, Europe, Soundgarden, Corey Taylor) est interminable. D’autant plus que certains, comme, par exemple, Black Sabbath et Tenacious D ont choisi de se produire exclusivement au Download.

Au-delà de tout débat stérile visant à confronter jusqu’à ce que mort s’ensuive les préférences de chacun, pour ce qui est de l’envergure de son affiche, le Download Festival 2012 écrase incontestablement ses concurrents européens. Son seul défaut étant, bien entendu, d’être en Angleterre…

————————

Info Radio Metal : Si vous souhaitez partir vers tous les festivals de metal français et européens, sachez que NOVO.travel vous propose sur son site des packages « bus-tickets-camping».



Laisser un commentaire

  • Petite rectification sur l’article :

    « Black Sabbath et Tenacious D ont choisi de se produire exclusivement au Download.  »

    A moitié faux puisque Tenacious D sont AUSSI au Rock Am Ring 🙂
    Just sayin’ ^^

    Stay Heavy \m/

    [Reply]

  • Bin c’est franchement mainstream, ça fait donc déplacer beaucoup de monde (et en particulier les nombreux touristes Metalleux qui connaissent 3 groupes et demi).

    C’est pas avec une affiche comme ça, aussi gros les groupes soient-ils (ça sonne mal) que je vais me déplacer.

    Ça manque de sincérité et de passion.

    [Reply]

  • Le souci, c’est vraiment le déplacement, parce que sinon putain j’y serais aller. Ça donne envie de pleurer, même si il manque du black 😉
    De la à dire que le Download écrase les autres Festival, pas sur.
    Moi ça me fait plus réfléchir a pourquoi certain groupes ne joue QUE en Angleterre.
    On sent trop le fromage nous ???

    [Reply]

    Laxy

    Pour le déplacement, c’est pas si laborieux que ça en fait quand t’y regardes de plus près :

    Personnellement je prends l’Eurostar de Paris, et une fois à London t’as la ligne d’autocars National Express qui fait le ralliement jusqu’à Castle Donington.

    Renseigne-toi mais le Download en partenariat avec National Express propose des « packages » qui te fournissent le billet + l’aller-retour en car (qui risquent d’être déjà épuisés malheureusement), ou le billet et l’aller-retour séparément, selon une grille d’horaires prédéfinis, comme ça tu t’emmerdes pas à te chercher un charter vers l’aéroport de Donington.

  • Il faut avouer que cette année le Download a frappé fort !
    Après, on aime ou où on aime pas les groupes présents, force est de constater que le line up est impressionnant.

    Même si je ne suis pas tout à fait d’accord lorsque vous dites que « le Download écrase ses concurrents européens ». Il y’a une autre affiche qui en terme de « poids » peut tenir la comparaison, c’est le Rock Am Ring/Rock Im Park.

    Ils restent encore des groupes à annoncer dans ces deux festivals, et ne faudrait il pas attendre les annonces finales (même si les programmations sont presque complètes) pour analyser qui gagnent le concours de celle qui à la plus grosse (affiche) ?

    [Reply]

  • « Pourtant, une setlist tout comme une affiche ne peut pas être bonne ou mauvaise. Elle est ce qu’elle est. »

    C’est sur, une chose est ce qu’elle est.

    Mais celà n’empêche pas de la juger sa valeur, par rapport à des opinions personnelles ou des avis partagés par un grand nombre de membres d’une communauté. Ce qui tendrait vers quelque-chose d’objectif, genre « l’affiche du Download est monumentale » car il n’y a que des monuments de la musique.
    Et c’est « c’est nul » car ça se passe en Angleterre!

    Remarque, on a le Hellfest depuis quelques années et le Sonisphere qui commence à bien nous régaler, rien qu’en regardant ses affiches.
    Sinon, le Motocultor ressemble à un truc qui blaste bien.
    2012, c’est l’embarras du choix pour l’excellence des affiches proposées.

    [Reply]

  • rien à dire, ça se respecte! mais Tenacious D, ça, ça me troue le cul putain, j’ai trop envie de les voir!!!!!!!

    [Reply]

  • je vais certainement m’en prendre une, voire dix, mais putain c’est qui Chase and Status ?????? (Je jure que c’est pas un troll !)

    [Reply]

    guigui14

    t’es pas le seul, ça me dis rien!

    Natsume

    c’est de l

    Natsume

    Ooops j’ai cafouillé… Alors c’est pas du métal DU TOUT o_O

    http://www.youtube.com/watch?v=8QTzWGQxhQE&feature=related

    Bizarre de les retrouver là …

  • Très bon affiche. Par contre ça doit être chiant de choisir une scène parce que pas mal de groupes donnent envie.

    [Reply]

  • L’affiche possède en effet beaucoup de « gros » groupes mais en aucun cas, je ne la trouve plus impressionnante que le Wacken ou le Hellfest !

    [Reply]

  • King Asator dit :

    pas de black, pas de bonnes affiche ^^

    [Reply]

    guigui14

    +1

    Conina

    Clairement, pour rien au monde j’échangerai mes billets pour le Hellfest cette année.
    Oui l’affiche du Download est bluffante, mais le festoche le plus hétéroclite c’est une fois de plus le Hellfest ! Qu’on est bien chez nous :p

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3