ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Metalanalyse   

Pas de fumée sur l’eau sans lèvres en feu


Re-Machined, l’album-hommage à Deep Purple et à leur opus magnum Machine Head, sortira le 25 septembre chez Eagle Records, affichant une brochette de noms comme on n’en trouve que rarement sur ce genre de projet où, le plus souvent, un mastodonte se planque au milieu des souris : Santana, Chickenfoot, Black Label Society, Glenn Hughes, les Kings of Chaos (composé de Joe Elliot de Def Leppard, les ex-Guns N’ Roses Matt Sorum et Duff McKagan et Steve Stevens, guitariste de Billy idol qui ne sont que quelques noms d’un plus important projet live), et rien moins qu’Iron Maiden et Metallica en bout de tracklist.

Mais un hommage par l’imitation. Aucune prise de risque artistique, on suit la partition avec une fidélité des plus académiques, pas question de froisser l’héritage musical par une interprétation trop osée – et non, ni Iron Maiden ou les Kings Of Chaos ne font exception. Bien sûr, on a plaisir à retrouver toute l’énergie de ces titres et de cet album qui va à cent à l’heure de la première à la dernière minute mais ça sent aussi le vite emballé. Venant appuyer cette impression : le déjà-vu. Déjà vue, par dessus tout, la reprise de « Smoke On The Water » par Santana qui n’est qu’extraite de son album Guitar Heaven de 2010 et qui fait doublon avec une autre reprise du même titre (dont nous reparlerons plus bas). Vite emballé aussi car pas le temps non plus, surtout pour Chickenfoot (de l’aveu même de Joe Satriani), d’enregistrer une reprise, alors on va chercher dans des enregistrements live de 2009 pour faire partie de cet hommage.

Enfin, on ne se plaint pas. Il y avait pire hommage à faire. On retiendra simplement que Zakk Wylde fait du Zakk Wylde, parfaitement reconnaissable, dans son espèce de grandiloquence toute personnelle, dans la reprise de « Picture Of Home » par Black Label Society. La version de « Lazy » par Jimmy Barnes et Joe Bonamassa rend surtout hommage au jeu d’orgue planant de Jon Lord. On y va peut-être aussi un peu fort en parlant de « vite emballé » car choisir d’inclure une B-side, « When A Blind Man Cries », pouvait se montrer dispensable mais Metallica, dans sa version a su la rendre « indispensable », un final idéal pour cet album, où, dans le même ton que le « Loverman » de Nick Cave & The Bad Seeds repris sur l’album Garage Inc., Kirk Hammet et Lars Ulrich en particulier nous offrent le meilleur de ce qu’ils savent faire en studio, et, par conséquent, on se dit qu’on ne cracherait pas sur un Re-Garage Inc.

Mais vraiment, là où il y a hommage incontestable, c’est sur la reprise par les Flaming Lips. Déjà en écoute sur le site Ultimate Classic Rock, elle fait tout sauf l’unanimité, mais aussi sur YouTube (voir ci-dessous) où elle traine déjà, faisant au moins trois quarts d’insatisfaits à l’heure qu’il est dans le compteur « J’aime/J’aime pas ».

Et pourtant, au milieu de cet album, au milieu de cet aquarium à gros poissons du hard rock et du metal, les rockeurs d’Oklahoma City offre l’une des reprises les plus rafraîchissantes de ce disque. Il y avait de quoi se plaindre d’avoir un doublon de « Smoke On The Water » et les Flamings Lips ont parfaitement justifié leur présence quand, après cinq reprises parfaitement rangés dans le sillage des originaux et avant trois autres encore alignées dans le même sens, on a cette parenthèse pour le moins loufoque, où il semblerait qu’un gamin de dix ans soit venu s’amuser avec le logiciel musical d’une tablette tactile qui porterait un logo en forme de pomme sur son dos.

Une reprise rafraichissante car elle apporte du neuf dans l’histoire de l’un des morceaux au riff le plus repris, répété, réchauffé, micro-ondé – à tel point que les vendeurs de guitares sont tentés de couper les mains de tous les jeunes gratteux qui tenteraient de le tester pour la cent-milliardième fois dans leur boutique. Une reprise rafraichissante encore car elle ressort du frigo l’idée même du rock qui doit casser les codes et les symboles de l’autorité. Le rock est iconoclaste, briseur de choses sacrées ; et la chanson sacrée de Deep Purple méritait ce traitement. On ne peut aimer le metal, qui critique tout, le pouvoir , la religion, le fric, les tabous et autres bêtises de la société, sans admettre qu’il a lui-même besoin d’hérésie à son encontre. Et pas de pitié pour les fanatiques.



Laisser un commentaire

  • Jean-Philippe dit :

    Franchement metallica a beau m’énerver ces derniers temps à force de trop faire de live et ne pas se concentrer sur un nouvel album. Mais la pour le coup, ils m’ont à nouveau bluffé. j’adore cette reprise, James chante parfaitement bien et tout le monde est dedans sauf Ulrich qui se contente à nouveau du strict minimum et n’offre pas de subtilité.

    [Reply]

  • effectivement, moi qui ne suis pas vraiment un accro des Mets, j’avoue que cette version est sympathique! surtout la voix fort agéable de
    James, qui colle mieux à cette chanson qu’à n’importe quel titre pré-St Anger de Metallica

    en revanche, celle des Flamings Lips ressemble à un mauvais mix dans une boite de nuit miteuse… je veux bien qu’on fasse de la réinterprétation pour rafraichir un titre, mais un carnage pareil (et finalement aussi facile) ce n’est pas possible. même Daft Punk n’aurait pas osé!

    [Reply]

  • Je déteste BLS et Zakk Wylde, mais la reprise est sympa, le chant colle plutôt bien (et pourtant j’aime pas le chant de zakk wylde), par contre si il pouvais éviter de toucher à sa guitare pour le solo ça nous ferais du bien.
    La reprise de Maiden est superbe, rien à dire.
    Steve Vai nous fais du Steve Vai, c’est à dire du Kitch, ça colle pour ces musiques mais pas pour du deep purple.
    La version de Lazy est un chef d’oeuvre, à l’image du morceaux original qui est l’une des plus belle pièce de Deep Purple.
    La version de Flaming Lips est original, c’est marrant.

    Non la palme d’or de la plus grosse merde reviens à Metallica sans problème, on entend l’intro, et on se dit c’est sympa. Puis … Le chant arrive, et on a des envies de meurtres. Comment on peux détruire une si belle musique ? Même Dave Mustaine la chanterais mieux, c’est une honte. Sur l’original on ressent des frissons incroyable, mais la .. Le solo de guitare au milieu est bien exécuté mais beaucoup trop scolaire. En même temps c’est Kirk Hammett, j’imagine bien j’aime à côté « allez kirk tes prêt ? 1 . 2 . 3 .4 c’est parti ! Noooon C’est pas la bonne gamme ! et Ton bend il est faux ! » Et bien sur à la fin ils l’ont laisser improviser et enclencher sa wah les cons. Remarque après un tel massacre, ça aurait été con de laisser les cadavres comme ça, il faut au moins les bruler.
    Bref je crois que pour soigner mes oreilles d’un tel viol, je me dois d’écouter l’original 5 fois. http://www.youtube.com/watch?v=9_Iq9CWuqMM

    Sinon ce n’est pas sur l’album, mais Opeth à fais une reprise très bien de Soldier of Fortune (ils devraient surement donner des leçon à Metallica).
    http://www.youtube.com/watch?v=WWPCxdtIlR8

    [Reply]

    claude

    La reprise de Metallica est assez honnête.
    James chante bien, la voix pas chargée d’émotion. On sent qu’il avait envie de faire ce morceau, tout en étant le James des années 2000, très détendu au studio. Kirk reste Kirk, il nous fait ce qu’il sait (encore) faire.
    Ca redonne un peu de fraicheur à Metallica, un peu comme quand ils ont pondu « I disappear » pour la B.O. de MI2.

    Sinon la reprise de Flaming Lips et bien décallée, et donc sort du lot. Bien vu l’Animal !
    Dans le Style, celle de IA sur son album solo Freak Guitar est tout aussi excellente.

    Seb

    Non mais faut arrêter quoi la mon gars. Tu dois surement faire partie des fan boy prêt à payer une place 80 E pour aller voir ce navire fantôme avec un batteur pas capable de tenir 2 mesures sans changer de rythme.

    L’émotion dans la voix c’est tout ce qui fais le morceau mec. La il la chante comme si il était a un exam de chant de 1er cycle de solfège. Pour un mec qui a 30 ans de carrière derrière lui, sorry bro mais je trouve ça mauvais.

    St. Anger était peut être aussi « honnête » mais une bouse reste … une bouse.

    claude

    Ohlala : tu es bien énervé !

    C’est clair que Metallica se relache, ceci depuis Load, mais un groupe de 30 ans de carrière ne peut pas non plus aller plus haut que les sommets tous les jours.
    Ils ont tout fait: Créer le trash, rendu le métal populaire, presque mainstream, joué en symphonique, tournées mondiales sur tournées mondiales sold out, relancer le Big Four, fait un film d’une honnêteté tu peux pas faire mieux tellement ils en deviennent touchant voire ridicules, des projets musicaux suicidaires, jouer sur la banquise, accident, mort, désintox…

    Aujourd’hui ces mecs sont bien détendus et se font plaisir.
    Je crois qu’il faut les prendre comme ça maintenant, ou passer sa route.

    Seb

    Déjà, c’est pas eux qui ont crée le thrash. Ils ont participer à une création général. Dans la bay de san fransisco il y avais tellement de groupe de thrash. Et forcément quand on s’échange les guitaristes, les bassistes, les copines et la coke à tout bout de champs. On s’influence. Bref dire que metallica a crée le thrash c’est comme dire que ma grand mère a crée le mouvement féministe, c’est une ineptie.
    Ca m’étonnerais pas que l’un des membre du groupe se tapait une nana et qui lui faisais 2/3 confidence genre « j’ai plus d’idée pour mon groupe » et la nana lui répondais « ouai bah passe à la salle de répét, y’a mon mec que je suis en train de tromper avec toi qui joue de la super musique tu pourra lui piquer ces idées. ».

    Bref ensuite, mon oncle Jerry aussi il a traversé la désintox, les accidents, il est pas encore mort mais ça ne saurais tarder. Et alors ?! Je dis pas « ouai bon, son dernier film de boule est mauvais, mais on l’excuse. Il a tout fait, alors il peux se reposer sur ces lauriers. »

    En fait les met’s on beau être détendu du slip et se faire plaisir. Quand tes assez con pour payer ta place 80 €, je pense que ta le droit d’exiger un show de qualité, pas un truc qui ressemble au dernier concert de « Cold of the mountains in the night of the great norway » (tu devinera le style) groupe rempli de 3 jeunes adolescent qui font encore plein d’erreur. Et qui après le concert prennent une bière avant que leurs parents arrivent, prennent le matos et après dodo car demain y’a cours.

    Bref, les mecs, c’est leurs métiers, ils sont pros. Ont a le droit d’exiger que les mecs bossent un minimum leurs instruments, ils en sont capable (matte Kirk un peu lors des concerts du 30 ème anniversaire).

    Quand à leurs créativité artistique, déjà que on était tombé dans la sale copie avec Death Magnetic (sérieux, cet album ressemble à un vulgaire groupe de thrash à mémé). Et ensuite Lulu … ou comment détruire toutes crédibilité…

    Ensuite sérieux … qu’est ce qu’on s’en branle qu’ils aient jouer sur la banquise ? (je l’ignorais vois tu …) Laissons la banquise aux pingouins, aux phoques, et aux inuits.

    HeavenNorHell

    Palme d’or des plus grosses conneries sorties cette année : Seb.
    Tu officies chez VS sous le pseudo Hell ?
    Même vocabulaire, même haine envers Metallica et même adoration de Maiden (version moyenne pour ma part…plus que moyenne même).
    Garde ton énergie pour autre chose va.

  • bravo pour cette chronique, que je trouve juste et réaliste, et comme dit TOM7224, la version des FLAMING LIPS est spéciale…mais c’est ça aussi le rock’n’roll ! long live radio-metel !!!

    [Reply]

  • en effet la reprise Smoke On The Water est vraiment très spéciale…

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3