ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

Popa Chubby : Blues over the world



Artistes : Popa ChubbyPaul Camilleri
Salle : Le Bataclan
Date : 14-03-2010
Public : Sold-out


Paul Camilleri : prestation correcte

Paul Camilleri ouvre les hostilités avec son blues band. Cet anglais d’origine libanaise vous délivre un blues rock classique de bonne facture. Un blues très influencé par Stevie Ray Vaughan. Son jeu de guitare est simple mais très efficace. Il possède un excellent feeling. L’énergie du bassiste et du batteur fait plaisir à voir, seul le guitariste reste quelque peu discret scéniquement parlant. On aura droit à une reprise de « Pride and Joy », chanson de Stevie Ray Vaughan bien sûr, correctement interprétée. La prestation est justement correcte sans être exceptionnelle. On est bien loin d’une autre pointure comme peut l’être Chris Duarte, lui aussi influencé par Vaughan. Voix, jeu de guitare et présence scénique : Paul Camilleri reste assez timide dans l’ensemble.

Popa entre en scène. Le concert commence avec le thème rock « Gonna Fly Now » où le public réagit directement en acclamant Popa Chubby. Sur scène, notre homme salue le public et sautille de droite à gauche comme si il était monté sur un ring de boxe pour un combat. Le ton est donné. Popa commence par trois anciens titres qui font mouche. Le tout est très punchy, mâtiné de blues. Le son est bon et précis en mettant en avant surtout la voix de Popa et son fantastique jeu de guitare.


Popa Chubby et son jeu extraordinaire

A partir du quatrième morceau, notre sieur Chubby va continuer le concert assis sur une chaise, la fatigue doit se faire sentir à force d’enchaîner les tournées mais on oublie vite ce détail. Il décide ce soir de reprendre de nombreux classiques comme « Hallelujah » de Leonard Cohen magnifiquement interprété et repris en ch?ur par le public. Un grand moment. Popa poursuit son set avec d’autres reprises d’Hendrix ou encore de Led Zeppelin. Le guitariste/chanteur sait s’approprier ce genre de classique en les arrangeant à sa sauce.

Les minutes passent très vites et le public est maintenant debout, conquis. Popa Chubby prend le temps de plaisanter, entre les morceaux, avec ses fans et de boire un verre de vin. Cette attitude, pleine de décontraction, donne vraiment l’impression qu’il se sent comme chez lui en France. Au bout de deux heures de concert, après un solo de batterie et un solo de basse, Popa himself s’installe derrière la batterie pour accompagner le bassiste qui nous interprète le thème de la panthère rose ! Sympa.


Un batteur qui assure bien !

A la suite de ce passage, le batteur rejoint Popa – toujours derrière les futs – pour un autre solo de batterie. Mais sans oublier de faire participer le public cette fois-ci. Popa Chubby et ses musiciens saluent l’audience puis, après un tonnerre d’applaudissement, décident de revenir pour nous interpréter une reprise inattendue : « Ace Of Spades » de Motörhead ! Oui vous avez bien lu, reprise évidemment sur vitaminée.

[/urlb]

Grand moment de rock n’roll

Ainsi se termine la première date de Popa Chubby au Bataclan. Mais la soirée n’est pas terminée pour les fans. Popa nous offre en plus une attention particulière avec un stand installé sur la scène pour la vente de CDs, T-shirt et posters. Une initiative originale et excellente. Conséquence : les fans ne se sont pas fait prier pour rester un petit peu plus longtemps avec leur guitariste préféré. Chapeau Monsieur Popa Chubby, La France vous aime et vous le lui rendez bien.

Blues isn’t dead !




Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3