ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Avant-Première   

Avant-première Gorguts : se faire assiéger sur son siège


Gorguts va bientôt fêter ses trente ans d’activité, en 2019 pour être précis. Trente ans dédiée à la cause du death technique qui, malgré de nombreux changements de line-up et plusieurs arrêts d’activité, ont fait de lui une référence du genre. Luc Lemay, la tête pensante du groupe et seul membre d’origine encore présent, propose avec son nouvel EP Pleiadas’ Dust sa deuxième sortie chez Season Of Mist après l’album Colored Sands qui a vu le jour en 2013. A cette occasion, il est accompagné par Kevin Hufnagel (guitare), Colin Marston (basse) et le batteur Patrice Hamelin.

« Besieged » (qui signifie « Assiégé » en français) est le nom du titre que nous vous dévoilons en exclu ci-dessous. Ce morceau des Québécois est en fait un extrait de Pleiadas’ Dust dont la particularité est de proposer un seul long morceau d’une trentaine de minutes.

Ce dernier met en avant un concept spécial basé sur « La Maison De La Sagesse » (House Of Wisdom en anglais), ce centre intellectuel et culturel musulman qui a vu le jour durant l’âge d’or de l’Islam au huitième siècle et dont le rayonnement a été important jusqu’au treizième siècle à Bagdad (Irak). Cet EP de Luc Lamay composé de la seule chanson « Pleiadas’ Dust » est donc un hommage à cet héritage notamment culturel et scientifique laissé par l’Islam. « C’est une histoire à propos de curiosité, de beaux esprits et plus tristement à propos de la manière dont les hommes détruisent les grandes découvertes et réalisations » explique Luc Lemay.

Il décrit par ailleurs qu’ « avec ‘Besieged’, la composition qu’est ‘Pleiades’ Dust’ atteint son dernier segment. Je voulais avoir un côté ‘marche funéraire’, dans la mesure où c’est une partie dramatique de l’histoire, lorsque les envahisseurs Mongols détruisent la bibliothèque et la plupart des livres sont jetés dans le Tigre. » Et poursuit : « Musicalement, je voulais rendre hommage à trois choses avec le riff doom d’ouverture. D’abord, dans la progression du riff doom, avec les quatre répétitions, je voulais exposer le thème à l’unisson et en contre-points, avec les arrangements de cordes, qui à chaque fois se complexifie. Cela constitue une ode au second concerto pour violons de Penderecki, qui présente un sentiment de marche funéraire juste après la cadenza. Deuxièmement, le son de guitare représente un gros clin d’œil au son des studios Sunlight et de la [pédale de distorsion] HM2. Je suis complètement dingue de ce son de guitare, que l’on retrouve sur le premier album d’Entombed et aussi les albums de Bloodbath. Ça a eu une influence énorme sur moi, lorsque je composais [le premier album de Gorguts sorti en 1991] Considered Dead. Troisièmement, c’est le ‘riff doom’ à la guitare que j’ai à l’origine découvert sur le premier album de Paradise Lost. J’étais très intrigué par ce côté sombre dans leur style d’écriture et ça aussi c’était une énorme influence sur les riffs distincts à deux guitares sur Considered Dead. En conséquence, ceci est un hommage à Greg Mackintosh. »

A noter que Gorguts sera bientôt de passage en France à Toulouse (au Metronum le 4 avril) et en Suisse à Aarau (au Kiff le lendemain).

La page Facebook officielle de Gorguts pour suivre les actualités du groupe.
L’e-shop officiel de Season Of Mist pour précommander l’album.
La page Facebook de Season Of Mist pour suivre l’actualité du label et ses publications.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3