ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Chronique   

Primal Fear – Delivering The Black


Primal Fear n’a jamais changé sa recette heavy metal classique en 17 ans. Avec au moins un album tous les deux ans, Scheepers et sa bande ne prennent jamais le temps d’évoluer entre deux retours en studio. En fait, ce n’est même pas dans leur cahier des charges, leurs préoccupations étant ailleurs, à commencer par offrir le meilleur d’eux-mêmes. Fidèle au son des rois de la NWOBHM et plus particulièrement aux pères fondateurs Judas Priest, les Allemands fournissent régulièrement un ou deux opus pour combler l’attente des fans des Britanniques. Et, n’en déplaisent à ceux qui prendraient plaisir à dénigrer ce genre ou ceux qui en ont fait un style de plus en plus kitsch décennie après décennie, a contrario de ceux-ci, Primal Fear rend généralement une copie quasi parfaite dans cet exercice.

Encore avec ce Delivering The Black, ils ne font ni les choses plus mal ou mieux qu’avant. Les Germains usent sempiternellement des mêmes clichés : des prouesses vocales de Ralf Scheepers qui jamais ne se dépare de l’influence d’Halford, aux solos de guitare toutes les deux minutes, faire rimer « Higher » avec « Fire » (« Alive & On Fire »), les quelques orchestrations permises par le genre (l’intro de « Rebel Faction », « Born With A Broken Heart »). « When Death Comes Knocking » cristallise d’ailleurs beaucoup de ces éléments et d’autres : les « Hey ! Hey ! » et refrains faits pour être scandés en concert, l’exercice progressif (avec son intermède orientalisant)… « One Night In December » va même plus loin sur ce terrain et, avec ses 9 minutes, devient la plus longue compo de leur discographie…

Tout ça se voit comme le nez au milieu de la figure mais ce que l’auditeur se prend d’abord dans le tarin c’est la virtuosité sous-jacente. Chaque membre est un tueur dans son rôle : les solos font de l’écoute un jeu de air-guitar permanent ; la batterie, parfois plus groovy par le passé, devient carrément agressive, faisant basculer certaines compos dans le versant plus thrash de la bande (« Delivering The Black »), quand le rythme ne devient pas tout bonnement extrême (« Rebel Faction ») ; et toujours Scheepers qui n’en met pas une à côté… En 2014, alors que chacun attend le retour discographique de Judas Priest, si ce nouveau Primal Fear peut sembler un apéritif avant le festin, il ne faudrait pas pour autant négliger cet album qui ouvre de la meilleure façon cette année pour les fans du genre.

Ci-dessous le clip de « When Death Comes Knocking » :

Album Delivering The Black, sortie le 27 janvier 2014 chez Frontiers Records.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3