ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Quatre cavaliers, trois dimensions


Il semblerait que Metallica saute de projet en projet sans que ce soit, pour l’instant, quoi que ce soit de musical sous son seul nom. Cela fait tout de même plus de trois ans maintenant que Death Magnetic est sorti et l’une des rares fois où un des membres de Metallica s’est exprimé au cours de l’année écoulée au sujet d’un prochain enregistrement, c’était Lars Ulrich en janvier dernier qui pensait qu’ils devraient « déjà pouvoir mettre en marche le processus créatif en mars ou en avril et entrer en studio ».

Résultat : ils ont passé ces derniers mois en studio avec Lou Reed et, ce qui se montre comme l’œuvre la plus controversée à laquelle ait participé les Four Horsemen (mais, vous verrez, dans dix ans, des artistes affirmeront que cet album a changé leur vie), Lulu n’est pas encore sorti qu’ils sont déjà partis sur autre chose mais rien ne dit encore qu’ils produiront quoi que ce soit de neuf musicalement.

C’est le rédacteur Mike Flemming, du site Deadline.com, qui nous rapporte qu’on « lui aurait dit » que Metallica préparerait un film en 3D auto-financé et que le groupe aurait engagé pour le produire la productrice Charlotte Huggins dont les derniers grands faits d’armes sont « Voyage au centre de la Terre 3D », considéré par certains critiques plus comme une sorte de grand parc d’attractions plein d’images de synthèse que comme un chef-d’œuvre du cinéma, et avec un Brendan Fraser dans le premier rôle, ce qui n’arrange rien… Et je ne vous parle pas de la suite qui est déjà en préparation avec un Dwayne « The Rock » Johnson en tête d’affiche. On sent que Metallica sait bien dans quoi il met son fric.

Mais ne peut-on pas imaginer que ce soit seulement pour l’enregistrement d’un live ? Certes, mais la dernière fois que Charlotte Huggins a produit un film autour de musiciens, c’était avec le Blue Man Group dans une comédie au sujet d’un homme socialement et créativement « congestionné » que les Hommes Bleus vont aider en entrant dans son cerveau… On commence à avoir peur pour Metallica.

Et cette idée de 3D : est-ce bien utile ? De plus en plus de journalistes et de professionnels tendent à dire qu’on n’a rien fait de bien en 3D depuis… Avatar ! N’ayant jusqu’ici quasiment rien apporté artistiquement, le relief est aussi financièrement risqué puisqu’il rallonge les coûts de production (et là encore, on ne parle pas de ce que ça coûte aux salles de cinéma) avec ce qui n’est encore aujourd’hui qu’un gadget (qui plus est parfois mal intégré), faisant surtout d’un film… un grand parc d’attractions plein d’images de synthèse.

Bref : dans quoi Metallica va-t-il se fourrer ? Ils font ce qu’ils veulent de leur argent mais ne partons-nous pas plutôt vers un nouveau Kiss Contre les Fantômes (en V.O. « Kiss Meets the Phantom Of The Park » ; du parc d’attractions bien sûr) que vers un Yellow Submarine ?

Pour avoir un probable aperçu de l’avenir, nous pouvons peut-être nous tourner vers le seul à avoir dernièrement fait le rapprochement entre la dernière production musicale de Metallica – Lulu, donc – et certaines productions cinématographiques. C’est Danko Jones qui, sur Twitter nous a livré ses impressions sur cette collaboration avec Lou Reed.

Etape 1 : « L’album de Metallica et Lou Reed est le « Ishtar » du rock’n’roll. » Il fait référence ici à un film avec Dustin Hoffman et Isabelle Adjani. Je ne sais pas si vous, vous l’avez vu, moi non, mais ça fait déjà un sympathique duo d’acteurs et il paraît que l’histoire se déroule au milieu d’un contexte de révolte dans un pays du Maghreb. On pense à l’actualité. Rien de trop inquiétant pour l’instant même si, bizarrement, ça n’avait tout de même pas l’air d’un compliment…

Etape 2 : « L’album de Metallica et Lou Reed est le « Waterworld » du rock’n’roll. » Est-ce encore une référence à notre propre contexte écologique ? Danko Jones veut-il dire par là que Lulu va accélérer la fonte des glaciers ? Voyons, un film avec Dennis Hopper qui porte un cache-œil ne peut être fondamentalement mauvais…

Etape 3 : « L’album de Metallica et Lou Reed est le « Battlefield Earth » du rock’n’roll. » Ha, oui, là, aucun doute, il le trouve vraiment mauvais ! Car pour faire une comparaison avec le film Made In Église de Scientologie qui pourrit à tel point la filmographie de John Travolta que même un nouvel effet Pulp Fiction ne pourrait rien arranger, c’est vraiment que ça ne doit pas lui plaire du tout. Conséquence…

Etape 4 : « J’ai écouté l’album de Metallica et Lou Reed. Je vends ma collection de Metallica. »


Le film 3D de Metallica risque de coûter très cher à certains…

Animalement vôtre.



Laisser un commentaire

  • J’ai toujours pensé que James n’aurait jamais dû arrêter la picole. ça part trop en couille Metallica depuis qu’il est clean ! 🙂
    Plus sérieusement même si je ne suis plus autant accro au groupe depuis Load, çà me fout un peu les boules de les voir monter des projets à la mords moi le noeud…

    [Reply]

  • ouai ils font des projets assez étranges =/ alors qu’on attend juste c’est un putain d’album 100% Metallica et là c’est encore pire que jle pensais x) ils s’amusent quoi, mais les fans moins ^^’

    [Reply]

  • « le relief ait aussi financièrement risqué » hou la belle faute X)

    [Reply]

    Merci, c’est corrigé.

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3