ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Queen : Brian May ravive le fantôme de Freddie Mercury


On parle à nouveau de Queen en 2013, vingt deux ans après la mort de Freddie Mercury. Alors qu’il y a peu on constatait l’échec de la participation dans le rôle principal de Sacha Baron Cohen au biopic consacré au chanteur (à l’heure actuelle, le nom de Daniel Radcliffe circule pour le remplacer), c’est cette fois-ci à travers l’évocation de la possibilité d’un nouvel album posthume à la mort du ténor de Queen que Brian May et les autres membres survivants réapparaissent dans l’actualité.

En effet, le guitariste a déclaré à iHeart Radio qu’il y aurait peut-être suffisamment de morceaux pour sortir un nouveau disque, notamment des collaborations avec de prestigieux artistes comme Michael Jackson ou David Bowie. De quoi faire revivre encore et toujours Freddie Mercury, presque vingt ans après avoir sorti le premier album posthume, Made In Heaven, composé des derniers enregistrements du chanteur, de titres d’archives et de versions de ses titres solos restructurés. « Nous pensions que nous avions épuisé tout ce qu’il restait et sur lequel on aurait pu travailler, mais un certain nombre de choses ont refait surface de plusieurs sources dont nous avions complètement oublié l’existence, y compris des choses de Freddie et Michael Jackson. » La légende est donc à nouveau en marche.

« Il y a quelques semaines, nous avons pensé : Ne devrions-nous pas travailler sur ces pistes et bouts de morceaux ? Peut-être pourrions-nous nous diriger vers un album ? Cela pourrait arriver. » Ces archives pourraient contenir notamment des morceaux inédits avec David Bowie, Andy Gibb et Rod Stewart qui ont parfois fait surface sur le Net ou à travers des rumeurs ces dernières années. L’une des plus tenaces étant celle d’un morceau avec Michael Jackson, intitulé « Victory ». Brian May confirme donc l’existence de l’enregistrement de travaux entre les deux hommes. Il ne dit pas en revanche sous quelle forme cet album pourrait naître, notamment si John Deacon participerait, le bassiste retraité depuis 1997 et qui n’a pas participé à la reformation des musiciens du groupe avec d’autres chanteurs, dont Paul Rodgers pour l’album The Cosmos Rocks en 2008, ou Adam Lambert pour la tournée 2012.

Brian May a donné cette interview à l’occasion de Freddie For A Day, une initiative de collecte de fonds mise en place il y a trois ans par l’association Mercury Phoenix Trust, qui encourage les fans de Queen du monde entier à passer la journée habillés comme Freddie Mercury le jour de son anniversaire. Depuis les années 90 et la mort du fantasque chanteur, Brian May n’aura cessé de porter l’héritage de Freddie en voulant le faire revivre de diverses manières. En plus de Made In Heaven, du projet de biopic et des innombrables livres et documentaires auxquels May a participé au cours des deux dernières décennies, en 2012, il avait été question de faire réapparaître Freddie sur scène sous forme d’hologramme à l’occasion d’une représentation de la comédie musicale We Will Rock You qui a lieu régulièrement à Londres. Comme Dr Dre et Snoop Dog avaient fait revivre Tupac au festival Coachella. Cette réapparition avait été évoquée à l’époque pour accompagner les nouveaux concerts du groupe qui ont eu lieu, pour les Jeux Olympiques de Londres ou le Sonisphere anglais, par exemple. Mais soumis à la difficulté de faire quelque chose de totalement crédible techniquement, et sous les réticences de Roger Taylor qui ne voulait pas apparaître avec une image projetée de son ami, l’idée a été remisée au placard, laissant certains fans déçus, et d’autres rassurés de ne pas voir revivre leur idole à travers un simple procédé technologique.

Cette fois-ci il y a une vraie excitation des fans à l’idée de découvrir ce que, par exemple, Jackson et Mercury avaient pu développer ensemble musicalement. Mais si les deux génies de la musique auraient peut-être abouti à quelque chose d’exceptionnel s’ils avaient eu le temps et l’envie d’aller au bout de leur collaboration, qu’en est-il de pistes non terminées ou de bribes de compositions ? Qu’auraient pensé ces deux perfectionnistes à l’idée de voir sortir à grands coups de semonce commerciaux une ou des œuvres inachevées ? La maquette de ce ou ces morceaux n’aurait peut-être ressemblé en rien au résultat final, et ça, les artistes défunts ne pourront jamais rien y faire. Se pose alors la question de la qualité de l’offre musicale émise à cette occasion, et donc du bien fondé de l’opération, qui s’oppose à l’envie irrépressible des fans de s’approprier tout ce qu’aurait pu concevoir Freddie Mercury, et par extension Michael Jackson.

La deuxième interrogation porte sur la légitimité d’une réinterprétation ou d’un travail musical rajouté sur ces pistes existantes. Faut-il les présenter dans leur état originel ou peut-on s’arroger le droit de les modifier ou même terminer ? C’est aux membres de Queen survivants et aux ayant-droits de Freddie Mercury d’arbitrer cette éventuelle possibilité de sortie de ces titres et démos. Après tout, ne vend-t-on pas ou ne présente-t-on pas au public des croquis et des esquisses des plus grand maîtres de la peinture avec bien souvent l’aval de leurs héritiers ? On débouche ainsi sur un débat plus large sur le destin des œuvres inachevées telles que la Sagrada Familia de Gaudi ou la dernière Symphonie de Schubert… et donc l’œuvre de Mercury. A la différence près que Mercury était dans un groupe dont les membres sont toujours existants. Et que leur parole prévaudra très sûrement au final.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3