ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Queen : la vérité ne fait pas un bon film


En cette année 2014, Queen s’apprête pour un grand dépoussiérage des joyaux de sa couronne. D’abord à l’aide du souffle des amplis, sur scène, puisque le groupe – ou ce qu’il en reste, c’est-à-dire Brian May et Roger Taylor (John Deacon, à la retraite, ne donnant aucun signe de vie, déclarent ses anciens camarades) – partira l’été prochain pour une tournée américaine (passant par Montréal le 14 juillet) à nouveau avec le chanteur Adam Lambert qui a déjà assuré le rôle de frontman pour ces légendes en 2012 au cours de quelques dates en Europe. Puis probablement sur album puisque May travaille sur d’anciennes bandes oubliées, des enregistrements du groupe avec Freddie Mercury, mais aussi avec Michael Jackson, David Bowie, etc. qui devrait déjà avoir vu le jour fin 2013. Néanmoins pas de quoi sortir tout un album, tout au plus cinq chansons, déclare le guitariste qui n’exclue pas de compléter ça avec quelques enregistrements avec Lambert.

Reste le troisième dossier qui prend la poussière depuis quatre ans : le biopic sur la vie de Freddie Mercury, dont le point d’orgue doit être le fameux concert pour Live Aid à Wembley en 1985, qui, tout au long de son élaboration, a pris du plomb dans l’aile, entre les changements de réalisateur et surtout la perte de son acteur principal, Sacha Baron Cohen. Mais cette dernière perte (d’importance, tant le rôle lui allait déjà comme un gant) a depuis été compensée par l’arrivée de l’acteur Ben Wishaw pour interpréter le chanteur et à en croire Brian May le tournage devrait enfin pouvoir commencer !

« Le film est prêt à démarrer, » déclare le guitariste à VH1 Radio (propos retranscrits par Blabbermouth) « Nous allons tourner en mai. A ce stade, Roger [Taylor] et moi nous mettons à l’écart car nous avons une super équipe pour assembler le film sous la direction de Graham King, qui est probablement le plus grand des producteurs indépendants du cinéma. Nous allons les laisser faire, le tourner et, on l’espère, ce sera intéressant. »

Bien sûr, là encore, John Deacon ne s’occupe pas de ça, lui qui ne s’occupe plus de rien concernant Queen, ayant littéralement coupé les ponts avec cette partie de sa vie il y a dix-sept ans ; même s’il a au moins, par principe, validé le scénario. Scénario qui, justement, ne devrait pas bouleverser la connaissance que chacun a de cette histoire. Car la vérité crue, toute nue, dans son plus simple appareil, séduisante ou choquante, est un concept qui semble avoir divisé tout ce petit monde au cours de la préproduction de ce film. C’est d’ailleurs ce qui a poussé Sacha Baron Cohen, selon les versions (la plus officielle se contentant de dire que l’acteur a « renoncé »), a quitté l’aventure, lui qui voulait offrir une représentation réaliste de la vie du chanteur, même dans ses excès, même dans la maladie, s’opposant en cela à une vision plus grand public du côté de May et Taylor. Pour ne pas dire un simple divertissement familial.

C’est pourtant bien la vision, en outre très relativiste, exprimée par Brian May auprès de VH1, quand il expose l’enseignement qu’il a tiré de cette expérience dans la production cinématographique, laissant croire que le cinéma ne peut pas être un art, encore moins un art à travers lequel le vrai pourrait percer, tout juste une industrie qui vous « détourne de la vérité » (sens étymologique de « divertir ») : « J’ai beaucoup appris sur les films dans ce processus. Ce qu’on découvre c’est que les films ne raconte pas vraiment l’histoire, les films sont un divertissement et c’est un intéressant parcours à faire. On réalise que ça ne peut pas être absolument vrai. Qu’est-ce que la vérité ? La vérité sera différente pour les gens racontant l’histoire mais ça peut être un film fichtrement divertissant, je pense. »

Néanmoins, dans tout cela, qu’on s’intéresse à la vérité ou simplement à du spectacle sur grand écran avec une bande son rock, May se montre peut-être encore optimiste car pour que le tournage commence, il faudrait un réalisateur. En effet, le site Deadline.com a dévoilé hier, 13 mars, que Dexter Fletcher a, à son tour, renoncé au privilège de réaliser le biopic. Et si ce film devait encore être repoussé, cela pourrait être aux calendes grecques car l’acteur Ben Wishaw, découvert dans le dernier James Bond, Skyfall, en tant que Q, doit rempiler dans le prochain 007, un projet sans doute plus important et plus sûr que celui de Queen qui traine la patte. Mais comme l’a appris encore Brian May : « Il semble que le monde tourne lentement dans le cinéma. Je suis bien content d’être musicien. »



Laisser un commentaire

  • Mouais, enfin bon c’était pas la peine de ressortir un article de 2014 pour publier des réponses aussi inutiles à un premier commentaire aussi con.

    Ceci dit ça m’a permis de voir cet article, de cliquer sur les liens est d’apprendre des choses, donc merci quand même.

    [Reply]

  • TRUE METALHEAD dit :

    Moi, je suis très tolérant envers les musiciens gays (ou non musiciens) car ce sont des gens normaux comme nous ! J’ai même des amis métalleux gays et on s’éclate très bien ! Et en plus, Mercury faisait du bon rock ‘n’ roll avec des titres comme « Prince of the Universe » et « Gimme The Prize » qui sont des chansons pour le film Highlander !

    En une phrase de mot d’ordre : ouvrez vos esprits ! Le rock ‘n’ roll, le metal ne sont jamais réservé aux hétérosexuels ! Peu importe que tu es gay ou non, car on s’en fout ! Si tu aimes le metal, alors tu fais partie de la famille !

    [Reply]

  • Que de commentaires homophobes et stupides….ah bon queen ne remplissait pas les stades????ah bon queen est un groupe de merde????vous êtes musicologues,compositeurs ou chanteurs professionnels pour pouvoir casser ce groupe????
    Je vous conseils d’écouter queen d’une manière intelligente et de regarder leurs partitions,vous y verrez des choses assez baleze pour du rock.

    [Reply]

  • Game-system n’en déplaise à un Homophobe frustré dans ton genre
    Queen reste l’un des plus grands groupe de Rock 🙂

    See you au No Comment 😉

    [Reply]

    chris snake

    Mercury était gay(comme Rob Halford)et alors? il y a un paquet d abrutis, qui ne connaissent de Queen que les tubes qui passent en radio et pas l époque heavy des 70’S,passe toi le « Live Killers » de 79 ou « Princes of the universe » tu verras si c est du rock de tarlouzes…. Queen ne se contente pas que de jouer que du hard rock mais tape dans plein de styles,mème en « soupe » c est crédible.

  • Game-system dit :

    Osef de Queen, c’est du rock pour tarlouzes.

    [Reply]

    Nosfel

    Certaains devraient reviser les classiques… en tout cas un beau candidat pour le no-comment 😉

    Ouais mais l’intérêt du « No Comment », c’est d’y recenser des trolls qui ne le font pas exprès.
    Ici, c’est clairement posté exprès pour y figurer, donc il devrait être « privé d’apparaitre dans le no comment ».

    Game-system

    Je peux vous assurer que je ne l’ai pas fait pour le no comment.
    Je trouve que Queen est un groupe pourrave pour pédés, et je le pense vraiment, le groupe est connu parce que le frontman (frontwomen?) est l’un des premiers à crever du Sida, puis c’est tout.

    Ce truc un classique? C’est sur que ça fait bien headbanger entre un bon Maiden et un bon Death.

    Sever

    alors j’aime pas queen, mais par contre je respecte par ce que c’est assez indéniable l’influence qu’ils ont eu, beaucoup de groupes que tu aime probablement n’existeraient meme pas sans queen. Et le fait que leur chanteur soit mort du sida et ai été homo, ca a contribué a la notoriété par ce que se devoiler a l’epoque ou il l’a fait c’etait pas evident. Donc reste dans ton super délire du metal roi et crêve.

    Bien sûr, car avant que Freddie Mercury ne meure, Queen n’était pas du tout connu et n’avait aucun succès!
    A quel moment ils remplissaient les stades? Avant ou après sa mort, je ne sais plus…?

    Bref, j’espère que cette citation ne sera pas sur le « No Comment », car cette rubrique est là pour faire rire; dans ce cas-ci, c’est juste pathétique et triste.

    ** Attention, on a le droit de ne pas aimer Queen. Mais il faudrait voir à ne pas dire n’importe quoi, quand même. **

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3