ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Qui es-tu Max Cavalera ?


Mais quelle est cette vérité sur le leader de Soulfly que Bobby Burns, ex-bassiste du combo brésilien évincé en juillet dernier, semble détenir au sujet de ce qui se cache au fond du bac à chaussettes sales du gars à la guitare amarelo e verde. Même si Max Cavalera a pu dire à qui veut l’entendre, à nous comme à Metal Sickness et à tant d’autres que la séparation (principalement due à des problèmes d’alcool et à un manque d’implication) d’avec Bobby s’est faite « gentiment », le point de vue de Bobby est fortement contrasté.

En quelques posts sur sa page Facebook personnelle, Bobby l’a bien fait comprendre : « C’est un p*tain de crétin. S’il continue de dire de la merde, je vais faire savoir au monde entier quelle merde est réellement le leader-héros de ce cover band. Nous étions d’accord pour prendre des voies différentes mais il semblerait que je sois le seul à prendre une voie élevée. Mais je ne peux tolérer les mensonges dans la presse. […] Il peut m’écraser autant qu’il le voudra, les sentiments de ses fans seront bouleversés le jour où ils découvriront qui il est réellement. »


Alors, provocation ? Bluff ? Bobby a-t-il vraiment du dossier sur Max Cavalera ? En tout cas, si c’est simplement pour nous dire que c’est un emmerdeur, les membres de Sepultura sont déjà passés par là pour nous dire à quel point ils sont las (et c’est peu dire) d’entendre parler des idées de reformation de Max. Même si ce serait une réunion « pour les fans », que penseraient les actuels fans de Sepultura sans Cavalera s’il fallait mettre sur la touche la plupart des collègues de Paulo Jr pour quelques concerts ? Ceux-ci se portent très bien sans lui. On peut même dire qu’ils n’ont jamais eu autant le vent en poupe que depuis qu’ils ont signé avec Nuclear Blast. Et Max devrait être très content de son côté avec Omen, le dernier opus de Soulfly, qui est un disque de grande qualité. Bref avec toute cette (m)a(x)ctualité nous ne comprenons pas ce qui peut se passer dans la tête du chanteur/guitariste…

En fait, ce qu’il n’est plus besoin de nous révéler et qui émergent de plus en plus d’eux-mêmes, ce sont les défauts de communicant du leader de Soulfly. Son dernier album est l’une de ses meilleures réalisations mais il ne peut s’empêcher de se répandre sur le sujet de son ancienne bande. Au cours de l’interview donnée il y a quelques semaines à Radio Metal, il avait résisté un instant à répondre à une question sur ce point et avait finalement lâché ses idées sur le sujet. Un exemple qui démontre que, ne sachant pas tenir sa langue, Max s’enfonce médiatiquement et pourrait bien s’attirer le mépris de la profession ; surtout si Bobby Burns lâche un jour le morceau ; peut-être une belle charogne nauséabonde dont l’odeur pourrait coller longtemps aux dreadlocks du Brésilien.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3