ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

News Express   

RAGE : l’ancien guitariste Victor Smolski revient sur les raisons de son départ


En février 2015, le groupe allemand RAGE annonçait les départs du guitariste Victor Smolski et du batteur André Hilgers à cause de « changements musicaux et personnels. » Lors d’un entretien (à paraître) réalisé il y a quelques jours, Smolski nous raconte sa version des faits et accuse le leader-chanteur-bassiste Peavy Wagner d’avoir « totalement arrêté de s’intéresser à la musique, à composer, à essayer d’être bon, à jouer et à apprendre » et critique ses motivations mercantiles.

Voici la déclaration du guitariste : « Les quelques dernières années ont été un peu ennuyeuses pour moi parce que nous avons complètement perdu notre énergie. Peavy [Wagner] a totalement arrêté de s’intéresser à la musique, à composer, à essayer d’être bon, à jouer et à apprendre – aujourd’hui, il ne touche jamais sa basse pour s’entraîner. Ce n’était plus amusant de faire de la musique. J’étais au studio avec [le producteur] Charlie Bauerfeind, seuls, et il me demandait où étaient les gars parce qu’ils venaient pour chanter et enregistrer puis repartaient chez eux. Les performances live étaient vraiment mauvaises. André [Hilgers] et moi demandions toujours à l’ingénieur du son : ‘S’il vous plaît, retirez Peavy de mes retours,’ parce qu’il y avait tellement de fausses notes et le jeu était mauvais. On ne s’amusait plus à jouer sur scène. Rage était vraiment un super groupe et c’était vraiment génial lorsque nous avons commencé avec Mike Terrana. Pendant les six ou sept premières années, nous répétions beaucoup, nous jouions super bien et nous composions et faisions les arrangements ensemble ; c’était vraiment puissant. Et puis nous avons complètement perdu ça. Il y avait trop de réflexions commerciales qui me mettaient mal à l’aise parce que Peavy était trop paresseux pour faire les choses et pensait : ‘Oh, jouons de vieux trucs, c’est plus vendeur ! Composons des trucs simples et faisons des chansons dans la veine de ‘The Missing Link’ parce que ça vendait plus, pour que je puisse vendre plus et faire rentrer plus d’argent.’ Et lorsque nous faisions les setlists : ‘Jouons les mêmes choses, on n’a pas besoin de répéter, ce sont les mêmes concerts et nous ferons autant d’argent.’ C’était donc de la routine qui n’avait rien à voir avec la musique. C’était, d’un point de vue business, une question de faire de l’argent et toujours jouer les mêmes chansons, ce n’était absolument pas marrant. Et j’ai commencé à ressentir que je perdais le plaisir de faire de la musique parce que, pour moi, le plus important c’est précisément la musique ; je n’ai jamais fait de compromis, je veux être bon, je veux m’améliorer, m’entraîner à fond, composer, rechercher un meilleur son en studio… Ouais, tout est une question de musique, de passion et de s’amuser avec la musique et ça, c’était complètement mort dans Rage. Peavy utilisait tous ces gens pour tout faire, comme je l’ai fait durant les dernières quinze années ou comme l’ont fait Christian Wolff et tous les autres gars avant, et maintenant, il a trouvé d’autres gars qui feront tout pour lui, de façon à ce qu’il puisse glander chez lui et ramasser l’argent. Pas de souci, il peut faire ça, il peut s’amuser comme ça, mais ça n’a rien à voir avec la musique, ça n’a rien à voir avec le fait d’essayer d’être un bon musicien. […] Je n’ai pas voulu attendre plus longtemps que ça devienne vraiment mauvais, donc j’ai décidé d’arrêter. »

Et lorsqu’on lui demande quelle est sa relation avec Peavy aujourd’hui, il répond simplement : « Je suis allergique à ce mec [petits rires]. »

Pour rappel Victor Smolski s’apprête à sortir avec son nouveau groupe ALMANAC son premier album, intitulé Tsar, le 18 mars via Nuclear Blast, dont une première chanson a été dévoilée il y a quelques semaines.

RAGE a de son côté sorti en début d’année un EP, intitulé My Way, pour présenter son nouveau line-up, dont le clip de la chanson éponyme a été révélé et qui précède un album prévu pour mai prochain.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3