ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Le Blog Du Doc   

Rectifications impossibles



Un problème me taraude et il est d’ordre journalistique. Je profite donc du pouvoir qui m’est donné ici de partager mes doutes, mes questionnements avec vous, ami(e)s lecteurs(trices). Ceci dans le but, peut-être, que vous m’aidiez à résoudre mon problème. Rassurez-vous ce n’est pas grave.

C’est juste important.

Radio Metal est un média. Waouh ça c’est de l’info n’est-ce pas ?! Et comme tous les médias nous avons une ligne éditoriale, une conscience professionnelle (si si…) et des questionnements. Je reviendrai d’ailleurs prochainement sur les risques de notre activité. Cette dernière étant confrontée à son lot quotidien de bassesses et d’intimidations venues du monde extérieur. Aujourd’hui je veux parler avec vous d’un fait majeur qui concerne particulièrement les médias. Mais uniquement Internet.

Mon problème : la rectification sur les publications que l’on sort.

Je m’explique.

Tout récemment, j’ai écrit une connerie lorsque je vous ai proposé un article sur Coheed And Cambria. Dans les faits je pensais, au moment où j’avais rédigé ma bafouille, que l’album des Américains était déjà dans les bacs, alors que ce n’était pas le cas. Du coup j’ai publié cette info et j’ai dû la retoucher a posteriori, quelques minutes après, pour ne pas laisser ma boulette sur le site et donc pour ne pas vous proposer une fausse information, une erreur.

Là est mon problème.

En retouchant cet article alors que je l’avais déjà sorti, je me suis posé la question de la limite que l’on doit avoir dans la tête lorsque l’on écrit dans un média web. A la différence de la presse, nous pouvons instantanément rectifier nos conneries et, quelque part, ne pas les assumer. C’est une très grande différence et c’est d’autant plus difficile pour nous, qui avons ce pouvoir là avec notre média, de ne pas se relâcher et de toujours veiller à la véracité de l’info, de nos sources etc. Oui, le fait de pouvoir se corriger très rapidement post-publication peut entraîner un vrai relâchement dans notre manière de fonctionner. Ce qui n’est pas le cas, exigeants que nous sommes avec nous-mêmes et avec vous.

Mon problème sur Coheed And Cambria ne relève pas du détail. Il est essentiel. Je ne suis pas loin de partager l’avis de Nicolas Beau, créateur du média Web Bakchich, qui pense que la base d’un journaliste naviguant 24h/24 sur des publications Internet est de ne JAMAIS retoucher ce qu’il a sorti. Mais le fait est que, même sur des sites à très grande notoriété (Le Monde.fr, l’Equipe.fr etc.), les fautes d’orthographe et autres coquilles sont parfois légion ce qui est pénible et décrédibilise Internet. A ce titre, à Radio Metal, nous avons donc plusieurs relecteurs qui veillent au grain pour vous proposer des textes avec le minimum de fautes.

Mais cela concerne la forme de nos publications, et pas le fond. C’est une grande différence.

Coheed est quelque chose de révélateur. Par exemple, jamais je n’ai fait relire une interview, live report par contrainte à qui que ce soit et je ferai tout pour que ça n’arrive jamais. Car on touche au sens. Mais Coheed aussi touche au sens ce qui fait que, de mon point de vue, je n’avais pas à retoucher ce que j’ai publié. Même si c’était plus facile de le faire et même si, globalement, c’est extrêmement tentant.

Et puis, n’est-ce pas finalement la plus grande preuve de respect possible pour tous ceux qui nous lisent ?

Je me pose la question.



Laisser un commentaire

  • Lawlina H. Diezwidge dit :

    J’aurais fait la même chose, c’est vrai que c’est plus simple. Le risque, c’est que ceux qui suivent les actualités lisent l’article faux, puis ne reviennent pas dessus. Dans ce cas, signaler l’erreur est utile.

    [Reply]

  • tl:dr

    A.

    [Reply]

  • Tant que ça reste lisible et compréhensible, je crois que personne ne te tiendra rigueur d’une faute d’orthographe ou d’une info trop vite annoncée.

    L’erratum comme il a été précisé existe alors sers t’en. Ce n’est pas une tare en soi de faire ça. Au contraire, c’est prouver ton humilité.

    Par ailleurs, à force de vous lire, les gens ne pourront que progresser et devenir eux même meilleurs dans notre cher langage Français. La lecture est une très bonne chose qui se perds hélas. Alors autant faire aimer la lecture pourquoi pas par ce moyen…. les erreurs n’en seront que plus pardonnables et profitables par tous.

    [Reply]

  • WhoDoYouThinkIAm dit :

    Ben, vi, on t’aime, même avec tes quelques fautes. Elles te donnent un air humain, proche de nous, tu vois, on peut s’identifier à toi qui n’est pas si différent de nous finalement…

    [Reply]

  • Amaury / RM dit :

    Grave je m’exaspère moi-même sur mes fautes…

    Vous m’aimez quand même ? 🙂

    [Reply]

  • WhoDoYouThinkIAm dit :

    A propos de faute d’orthographes, il n’y en aurait pas une en début d’article à propos du pouvoir qui t’est donné du verbe être et non avoir (et donc pas qui t’ait donné) ?

    Pour en revenir à l’erreur, elle est humaine et donc même des gesn rigoureux avec cosncience et tout le tralala peuvent en faire. J’aime bien la phrase selon laquelle « l’erreur est effectivement humaine, seul un abonnement à l’erreur est diabolique ». Pourquoi donc ne pas corriger mais en le reconnaissant ouvertement, sous forme d’erratum. Evidemment quand il s’agit du fond. La correction de coquilles d’orthographes ou autres étant normales et bienvenues. Qui n’a jamais fait pas de fôttes ?

    [Reply]

  • Je crois qu’il faut, en la matière, distinguer les erreurs de forme et celles de fond. Corriger une faute d’orthographe n’a en soit aucune incidence sur le contenu, c’est juste (comme tu le dis) pour le respect du lecteur. Un média électronique a cet avantage par rapport à un média papier, donc pourquoi ne pas en profiter ?
    A contrario, modifier une tournure de phrase ou un contenu influe sur le message qui est délivré, c’est la ligne jaune à ne pas franchir… Mais l’erreur étant humaine, on a inventé l’erratum. Il n’y a aucune raison de ne pas publier d’erratum sur un média électronique, non ?

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Arch Enemy @ Lyon
    Slider
  • 1/3