ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Rex Brown a une vérité à dire


Avant d’écrire cet article, le Doc m’a demandé s’il y avait un lien entre Rex Brown et Alphonse Brown. Je lui ai répondu : « Bien sûr, c’est son chien, Rex. Un beau berger allemand du Havre. » Bon, après ça, on a enfermé Doc dans les toilettes avec un recueil de blagues de Guy Montagné pour qu’on puisse enfin travailler un peu sérieusement.

Rex Brown, vous, vous le savez, est l’ancien bassiste de Down, gentiment remplacé il y a quelques mois – sans doute parce qu’il a des problèmes avec la bouteille que personne n’ignore (« Pour le dire gentiment : il a besoin de se pencher sur certains problèmes de sa vie et quand il abordera le problème, le fond du problème, ça le maintiendra loin de la musique » dixit Phil Anselmo) – mais aussi, et vous l’ignorez peut-être encore moins, un membre historique du groupe Pantera. Un groupe qui a une sacrée histoire, relativement sulfureuse mais dont la fin sent plus encore le soufre. Et une telle histoire, une fois publiée pourrait bien rapporter.

La maison d’édition américaine Da Capo Press (qui vient de publier les mémoires de Kevin Sorbo, le Hercule de la série télé, mais aussi le livre « Seven Deadly Sins » de Corey Taylor) a donc fait signer un contrat à Rex Brown afin qu’il écrive ses mémoires. La date de sortie est prévue pour l’automne 2012. Ce livre a aussi déjà un titre : « Official Truth, 101 Proof: The Inside Story Of Pantera » ; ce qui nous donnera en VF : « La vérité officielle, 101 Proof: L’Histoire de Pantera Vue de l’Intérieur ».

En dehors de la référence plus qu’évidente au titre du fameux album live de 97, cet intitulé annonce déjà la couleur : « La vérité officielle ». Avouons-le, c’est audacieux. On ne va pas s’amuser à faire une dissertation philosophique sur la Vérité mais l’idée selon laquelle un seul homme pourrait détenir LA vérité amène toujours un large lot de doutes et d’oppositions. Dire en plus qu’il s’agit de la version « officielle » – même pour la référence au « Official Live » – il fallait aussi oser.

En outre, dans un communiqué envoyé au site Blabbermouth, on apprend que Brown va apporter une « vision personnelle et choquante vue de l’intérieur du groupe ». Prochain sujet de votre Bac philo : « Une vision personnelle peut-elle être une vérité ? » Vous avez quatre heures pour répondre…

Mine de rien, le plus audacieux dans ce deal entre Da Capo et le bassiste, c’est que la maison d’édition ait eu l’idée d’investir dans les souvenirs d’un homme ayant « certains problèmes » et qu’elle s’intéresse à la vérité qu’un gars a cherchée pendant des années au fond d’une bouteille. Pas étonnant dans ce cas qu’on n’ait pas encore entendu un Phil Anselmo ou un Vinnie Paul pour mettre un peu d’eau dans ce vin de « vérité officielle ».

Animalement vôtre.



Laisser un commentaire

  • c’est bien que Rex parle,après toutes ces années de conflits et de non dits,lui qui ne s’était pas trop exprimé jusqu’à présent sur tout ça…et je pense que sa neutralité dans le conflit Anselmo/Frangins Abbot (enfin je crois pas qu’il ai réellement pris de positions) peut apporter un point de vue intéressant,et puis c’est toujours sympa d’en savoir plus sur un groupe comme Pantera!

    [Reply]

  • Je pense plutôt que le titre de son livre « Official Truth, 101 Proof: The Inside Story Of Pantera » est un clin d’oeil à l’album live de Pantera « Official Live: 101 Proof ».

    [Reply]

    Voir paragraphe 4 de l’article. 😉

  • big-green-tractor-64 dit :

    Mmmmmm, une aspirine et au lit.

    [Reply]

  • Le problème, philosophiquement parlant, c’est que la Vérité est un concept absolu qui n’a besoin d’aucun adjectif. La « vérité officielle » ça ne veut rien dire, la vérité est forcément officielle, puisque c’est la vérité !

    Mais bon, je suppose que « official truth » ça en jette plus !

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Tool @ Hellfest
    Slider
  • 1/3