ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Galerie Photos   

Rock’N Festival @ Chauny, France – 01/04/2017


L’avis du photographe :

Trés belle affiche à Chauny dans l’Aisne avec un festival qui affiche complet et qui amène sur ses terres la légendaire Nina Hagen, égérie punk est-allemande, légende du rock et qui propose désormais un spectacle plus cabaret, où l’on retrouve Edith Piaf, des Doors avec la reprise d’ « Alabama Song » de Bertol Brecht dont ils sera souvent question ce soir. Il y aura aussi du « Blowing In The Wind » de Dylan, du Sister Rosetta Thorpe, du rythm’n’blues, du gospel (« Oh When The Saints »), un peu de country. Un très agréable mélange porté par sa voix magique et un excellent son. La chanteuse est très attachante, s’exprimant un peu en français, parfois en allemand, souvent en anglais. Elle pointera le mal de la finance, parlera unification des peuples, mêmes droits pour tout le monde, combat pour les gays et lesbiens… Sans déclencher l’ombre d’une réaction du public. Peut-être n’aura-t-il pas totalement compris les propos. Public qui apprécie la prestation et applaudit l’allemande. Beau concert.

Tout comme celui de Blues Pills. Scène décorée de tapis et autres motifs année soixante dix, concert mené tambour battant par une Elin Larsson virevoltante, pieds nus, dos nus aussi. Le reste du groupe est statique mais le schéma est désormais assez connu. Le groupe reste près de son public ; en effet, Elin sera visible au stand merchandising.

Mante aura ouvert la soirée, jeune pousse française oeuvrant dans de l’électro pop rock et citant des influences allant du Velvet Underground à Gainsbourg, en passant par Daft Punk ou encore Jimi Hendrix. Sur scène, le trio arbore des tenues très science-fiction, assez rétros.

La grosse déception de cette belle soirée vient de Chris Slade. Le batteur est évidemment connu pour son passage dans AC/DC mais l’homme a œuvré pour Tom Jones ou encore Manfred Mann comme collaborations soutenues. Il a accompagné aussi Asia par exemple. Beau CV qui donne envie sur le papier. En vrai, beaucoup moins glamour. Le groupe avec lequel il se présente n’a aucun charisme, peu d’allant. Le premier « tribute band » venu a meilleure allure. Quant à jouer des standards d’AC/DC comme « Dirty Deeds Done Dirt Cheap » ou « High Voltage », cela fait penser à Michaël Schneker qui propose des titres de Scorpions d’albums sur lesquels il n’a jamais joué. Un peu gonflé.

Pour le reste, l’ambiance est bonne dans le festival, sandwich et bières permettent de se restaurer, les toilettes sont propres, le Centre Culturel dans lequel a lieu la manifestation est plutôt agréable. Donc, amis de l’Aisne et de ses environs, ne loupez pas l’annonce de l’affiche de l’année prochaine, l’offre du Rock’N mérite de s’y pencher avec le plus grand intérêt ! Rappelons à ceux qui découvriraient ce festival bien agréable que Popa Chubby, Phil Campbell, Coroner ou encore les Crucified Barbara y sont passés !

Notes techniques :

Appareils utilisés :

Canon 5D Mark II
Canon 7D Mark II

Objectifs utilisés :

Canon 70×200 f/2.8 (sur 7D)
Canon 24×70 f/2.8 (sur 5D)
Canon 16×35 f/2.8 (sur 5D)

Répartition des Photos :

Pages 1, 2, Page 3, photos 1 à 4 : Nina Hagen
Page 3, photos 5 à 10, Page 4, photos 1 à 9 : Chris Slade TimeLine
Page 1, photo 10, Page 5, Page 6, photos 1 à 9 : Blues Pills
Page 6, photo 10, Page 7 : Mante



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3