ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Sammy Hagar : le poids des mots


Je suis soudain curieux de savoir ce que contient l’autobiographie de Sammy Hagar (Chickenfoot). Je sais ce que je dis à chaque fois au sujet des mémoires de telle ou telle vedette : plus jamais ! Mais ça peut se comprendre : j’ai l’impression d’être un peu plus stupide à chaque fois que je lis un de ces machins. Encore plus quand j’ai dû me coltiner celles de Vince Neil (qui s’est récemment fait larguer comme une me*** par sa copine – comme quoi les clichés sur les blondes sont vraiment exagérés)…

Mais revenons-en à Sammy. Soudain ça me titille vraiment de connaître les coulisses et certains détails sur les années passées dans Van Halen qu’il a pu décrire dans son Red : My Uncensored Life In Rock, sorti avant hier pour les anglophones, car, au vu de certaines déclarations faites dans la presse ces derniers temps par le Red Rocker, cette période a l’air d’avoir laissé un goût de bile au fond de sa gorge qu’il n’arrive pas encore à avaler.

Interrogé mardi dernier par le site NBCnewyork.com au sujet de la réunion avec Van Halen en 2004, il a employé ces mots plein d’amertume : « Une vraie déception pour moi. J’espérais simplement que les choses soient géniales, que tout le monde soit heureux et que ce soit un grand festival de l’amour et remettre ça encore mais ça n’a pas du tout été le cas. Ce fut le complet opposé. Ça a été un festival de l’horreur. »

Déjà il y a dix jours nous apprenions dans une interview donnée au site Musicradar.com qu’il fait dans son livre un portrait pas très reluisant d’Eddie Van Halen. Mais quand, en plus, il s’agit de parler du présent du groupe Van Halen, Sammy ne croit même pas que la sortie prochaine d’un nouvel album (en cours de préparation) soit possible et même David Lee Roth en prend pour son grade :

« Non, je ne pense pas. Regardez combien de temps cela a pris. Ils ont eu toutes les opportunités possibles de le faire. Eddie a son propre studio. Son frère est son batteur et il vit à à peine plus d’un kilomètre de chez lui. Ils ont Wolfie à la basse (NDLR : Wolfgang, le fils d’Eddie) – ils avaient Michael Anthony pendant un temps qui a dû attendre posé sur son cul pendant des années. Et ils ont eu deux chanteurs : moi et Dave (NDLR : David Lee Roth). Avec tout ça, ils n’ont même pas fait un disque. Si ça prend autant de temps pour faire un album de Van Halen, je ne vois pas quand ça pourra arriver. Je ne crois pas qu’Eddie et Dave soient capables de sortir quoi que ce soit. J’ai entendu des histoires sur ce qu’il se passe. Et je ne vois pas Wolfie et Dave bosser ensemble dans le même studio. […] Dave est un type étrange. Il est sans aucun doute le plus bizarre des connards que j’ai connus dans ma vie. (rires) Vous ne pouvez pas être proche de lui. Il est faux. C’est comme s’il n’y avait personne. Vous lui parlez et c’est comme parler à un putain de robot. […] Je ne vois pas comment Dave et Eddie peuvent rester ensemble dans la même pièce plus de quinze secondes. Pareil pour Al. Alors je ne vois pas comment ils pourraient réussir à faire un album. »

Alors, comprenez ma curiosité, comprenez qu’il y ait des choses à élucider. Ou, du moins, comprenez que je veuille ma dose de potins, de ragots, de révélations sulfureuses. Mais je ferai sans doute encore comme avec l’autobiographie de Biff Byford : je la filerai à lire à Metal’O Phil qui se fera ainsi liquéfier le cerveau et qui, ensuite, me résumera ça tandis que je ménagerai mes méninges et mon goût pour la bonne littérature avec un livre qui mérite d’être lu, et non parce que le personnage principal est une rock star aux dons de plume incertains.



Laisser un commentaire

  • jadore comment il parle de david lee roth

    [Reply]

  • Je veux bien croire à ses propos sur Diamond Dave 😉

    [Reply]

  • Je veux bien lire la bio de Biff !

    [Reply]

    Ah ben je te laisse ce torchon avec grand plaisir !

    Lol, je passe au local dans le weekend pour récupérer ça et reposer au passage l’excellente bio de Gene Simmons.

    Ah par contre oui, l’autobio de Gene Simmons est excellente, je l’ai dévorée en quelques jours !

    Spaceman

    Les mecs, pendant que vous y êtes, vous prendrez bien une petite tasse de thé, non?

    Bonne idée !

    Bon sinon ça va le boulot ! T’as des nouvelles de Marie un peu ?

    A toute !

    😉

  • Je vois pas où Roth en prend pour son grade dans cette citation…

    C’est bien connu que ce type a les boules de s’être fait dégager. Surtout qu’il a raison sur un point : ça n’a pas donné grand chose ! Et c’est dommage d’ailleurs, parce que moi j’ai vraiment envie de voir sortir un nouvel album de VH, et surtout j’ai envie qu’il soit bon. Merde alors…

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3