ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

SARKE : ENTRETIEN AVEC NOCTURNO CULTO




Radio Metal
: Salut Nocturno. Comment se passe la tournée avec SARKE ? Prêt pour le Wacken ? Je sais que tu étais déjà de très bonne humeur au moment du premier concert à l’Inferno Festival…

Nocturno Culto : Oui, ça s’est extrêmement bien passé, et c’est un vrai plaisir pour moi de jouer avec le groupe. Il y a une très bonne ambiance. Nous allons commencer à répéter en juin, et nous avons hâte d’arriver au Wacken. L’atmosphère du Wacken ne peut être comparée à aucun autre festival. Notre premier concert à Oslo a été une expérience sympa, et nous ne pouvons que nous améliorer. Nous avons fait la première partie de Keep of Kalessin à Trondheim quelques semaines après le concert d’Oslo et c’était encore mieux.

Comment les métalleux norvégiens réagissent-ils à la musique de SARKE sur scène ?

Ils ont l’air d’apprécier. J’ai malgré tout eu des échos d’une critique norvégienne qui disait que notre concert était aussi ennuyeux que de regarder l’herbe pousser, même si Nocturno s’est laissé pousser les cheveux, et tout le tintouin. Pardon ?! Evidemment, voir SARKE sur scène, c’est une expérience très rock : il n’y a pas de chorégraphie, pas de play-back, pas de nana à moitié nue (pas encore…), pas d’animaux morts, pas de langue de belle-mère… C’est un simple concert de rock.

Que pense ton vieux copain Fenriz de Vorunath, le premier album de SARKE ? As-tu jeté une oreille au projet qu’il a monté avec Nattefrost ? Tout ça a l’air très rock’n’roll !

Je ne sais pas ce qu’il en pense, et ça n’a pas grande importance. Je n’ai pas non plus écouté son nouveau projet, mais ça ne saurait tarder.

Tu as rencontré Thomas, alias Sarke, il y a un bout de temps. Comment as-tu pris part à ce nouveau projet ? Ressentais-tu le besoin de créer une musique à l’ancienne, type 70’s, ou voulais-tu rendre hommage aux empereurs du black (les groupes de légende comme VENOM, BATHORY ou SARCOFAGO) ?

Le fait que je connaisse Sarke depuis longtemps et le fait qu’il écrive de très bonnes chansons sont les deux raisons qui m’ont poussé à rejoindre le groupe. Je ne savais pas du tout comment ces chansons allaient sonner avant d’entrer en studio. Je n’avais entendu que quelques riffs interprétés sur une guitare acoustique l’an dernier. Je ne savais donc pas comment l’ensemble allait tourner. Mais je me suis immédiatement plongé dans cette atmosphère dès mon arrivée au studio, et ai pris un super pied à enregistrer les lignes vocales.

Avec cet album, comme avec les dernières sorties de DARKTHRONE, on constate que de nombreux groupes de black metal se tournent vers une atmosphère punk et se mettent au rock à la MOTÖRHEAD. Y a-t-il des éléments que tu n’aimes pas dans le metal nouvelle génération ? Quels groupes apprécies-tu ?

Je dois avoir 75 ans dans ma tête, désolé, mais tout ce cirque me rend malade. Tous ces gens qui ne pensent qu’au fric et qui se mettent au black metal comme s’il s’agissait d’un concours de popularité… Le monde du metal et du rock en général a perdu tout contact avec la réalité. Pour DARKTHRONE, les journalistes n’ont jamais compris ce que nous faisions, que ce soit dans les années 90 ou maintenant. Ils n’y comprennent rien. Mais je suis quelqu’un de diplomate, et je comprends que les choses ont changé. Il y a une place pour tous les groupes et pour tous leurs fans dans ce monde, et je le pense sincèrement. Seulement, je n’y prête plus vraiment attention. Il n’y a que la scène underground qui me parle encore comme elle me parlait dans les années 80. Il y a un nombre incroyable de groupes underground très talentueux, et je les salue ! Il faut se souvenir que la scène punk/rock est une partie importante du black metal. CELTIC FROST est un bon exemple. Ces gars sont des dieux, ils ont montré la voie avec ce mélange de black et de punk, mais beaucoup ne s’en rendent même pas compte.



(Nocturno Culto) : « Je dois avoir 75 ans dans ma tête, désolé, mais tout ce cirque me rend malade. Tous ces gens qui ne pensent qu’au fric et qui se mettent au black metal comme s’il s’agissait d’un concours de popularité… Le monde du metal et du rock en général a perdu tout contact avec la réalité. »

J’ai lu sur ta page MySpace que tu apprécies Dan Lilker. Que penses-tu du travail qu’il a réalisé avec tous ses groupes (ANTHRAX, NUCLEAR ASSAULT, THE RAVENOUS, BRUTAL TRUTH et, bien sûr, CRUCIFIX) ? Il écrit actuellement sa biographie, pourrais-tu envisager de faire la même chose ?

J’ai quelques contacts avec lui, mais nous ne nous sommes pas encore rencontrés. J’aime beaucoup ses groupes et son ?uvre, il a un excellent goût musical. Quant à la biographie, je ne peux pas imaginer comment qui que ce soit pourrait être intéressé ! Je tiens beaucoup à ma vie privée, et je n’ai aucune envie de dévoiler les détails croustillants de mon passé.

Peux-tu présenter ton film, The Misanthrope, pour ceux de nos auditeurs qui n’en auraient pas entendu parler ? Il paraît que tu as l’intention d’en tourner un autre. Peux-tu nous en dire plus ?

Un deuxième film va devoir attendre, parce que c’est un énorme effort. The Misanthrope est une sorte de docu-fiction, très naturel. Le film donne aux spectateurs un aperçu de ce à quoi nous ressemblons dans notre vie privée, nos centres d’intérêt… C’est une réponse à tous ces documentaires à sensation qui ont été tournés sur les groupes de black. Beaucoup trouvent ce film complètement inutile, mais ceux qui se laisseront emporter par cette atmosphère seront comblés.

Pure curiosité de ma part : à la fin des années 80 et au début des années 90, le black metal s’est développé depuis les pays nordiques. Est-ce toujours le cas aujourd’hui, ou les choses ont-elles changé ?

Je ne sais pas trop. Oui, probablement. La scène metal mondiale est énorme, et tous les groupes façonnent le futur du genre. Les groupes nordiques, avec leurs haches et leurs tonneaux de bière, ont toujours été les mêmes et le seront toujours.

Le black metal est-il devenu une institution, en Norvège ? Dirais-tu que les groupes de black ont été “domptés” ?

J’espère bien que non.

Varg va bientôt être libéré sur parole. Cette nouvelle te réjouit-elle ou te laisse-t-elle indifférent ? Pourrais-tu envisager d’écrire ou de jouer avec lui ?

Je ne l’ai jamais rencontré.

Pour finir, qu’en est-il de DARKTHRONE, et quels sont tes projets ?

Le nouvel album devrait être fini d’ici l’automne. Il sera différent du précédent, mais évidemment, seuls les gens qui comprennent ce que nous faisons pourront s’en rendre compte. Je suis vraiment très excité par les nouvelles chansons. DARKTHRONE sera toujours jugé pour sa musique, et il n’y aura jamais de soap opera autour du groupe. Peut-on m’expliquer POURQUOI quiconque voudrait volontairement devenir une « célébrité » ?!

Entretien réalisé en juillet 2009 par email

Traduction réalisée par Tiphaine

MySpace Sarke : myspace.com/sarkeofficial



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    The Old Dead Tree @ Savigny-Le-Temple
    Slider
  • 1/3