ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Scott Ian en collants


Sans être devenu pop, le metal doit cependant beaucoup à la pop culture qui a grandement offert à cette musique : que ce soit le cinéma ou la littérature de genre, sans oublier – surtout pas – la bande-dessinée. Lumière d’abord sur les dessinateurs et illustrateurs qui ont offert à certains groupes et à leurs fans quelques pochettes sublimes. Pour n’en citer que deux : Todd McFarlane, le créateur de Spawn, qui créa en 1998 l’artwork de l’album Follow The Leader de Korn et a depuis réalisé les illustrations de deux des trois derniers albums de Disturbed ; et Frank Frazetta (mort en 2010, si vous ne trouviez pas encore cette année passée assez meurtrière), célèbre pour ses illustrations pour Conan Le Barbare mais aussi pour les pochettes d’album de Molly Hatchet et dont le fameux Death Dealer sert aujourd’hui de mascotte au III Corps de l’U.S. Army. Yes, sir !

Mais le chemin s’est parfois fait dans le sens inverse avec des incursions du hard rock et du metal dans la bande-dessinée et les comics plus particulièrement. Pour ne citer là encore que deux des exemples les plus célèbres : KISS ou notre Spaceman à nous. Et la dernière grande incursion en date s’appelle Scott Ian, le guitariste d’Anthrax.

Alors, non, vous ne verrez pas Scott Ian en collant Spandex ou mettre son slip par-dessus son falzar dans le but de sauter de toits en toits pour combattre le Mal dans New-York et le tout dans des couleurs criardes. Non ! Scott Ian ne sera pas le héros d’un comic book mais le scénariste. C’est vrai qu’il y a de quoi être déçu car on commençait à trouver plaisante l’image qu’on se faisait du gratteux vêtu d’un justaucorps jaune à rayures bleues.

« Toi, t’as pas une gueule de porte-bonheur. »

C’est vrai aussi que ce n’est pas entièrement neuf. En 2009, il avait déjà écrit une mini-série en deux numéros pour un des héros les plus patibulaires de la gamme DC Comics et s’intitulant « Lobo : Highway To Hell » ; presque une double incursion du hard rock dans les comics avec ce coup-là. Une rencontre presque inévitable aussi, il faut bien le dire : le personnage Lobo est un de ces antihéros qui fleurissaient dans les BD américaines dans les années 90, velu, violent, une gueule de frontman de groupe de black metal, Lobo est un chasseur de primes extra-terrestre qui traverse l’espace en moto en se foutant pas mal des dommages collatéraux. Metal, quoi !

Le Démon Etrigan

Par contre, que les anthracitophiles ne recherchent pas de version française pour ce petit objet collector : le personnage même de Lobo n’est pas de ceux qui passent souvent les frontières de l’Hexagone, si ce n’est quand il se fritte avec Batman ou Superman. Too bad ! Et même si les critiques ont été plus élogieuses pour les dessins de Sam Kieth que pour le texte de Scott Ian, DC Comics a dû considérer que l’auteur Scott Ian était un bon cheval dans son écurie et il reprendra donc la plume (encore une fois accompagné de Sam Kieth aux gribouillages) pour conter cette fois les aventures d’un autre héros DC : Etrigan le Démon. Metal, quoi !

Et Scott n’est pas peu fier de cette nouvelle mission : « Bon sang ! Quelle excitation que d’écrire une histoire du Démon en 2011 ! Je suis un fan d’Etrigan depuis que je suis gosse. Grâce à l’Enfer, Jack Kirby l’a créé et maintenant c’est à moi de cracher le Feu de l’Enfer comme jamais. Et je vais faire sauter Las Vegas. Ça va être un véritable déballage de puissance. Merci à DC pour cet aller-retour en Enfer ! »

Inutile donc de vous dire que Scott est heureux comme un gosse. Cette aventure est attendue pour le courant de l’année. A voir si elle se déroulera aussi en français…

Et puisqu’on en est au chapitre des remerciements : merci à Jean-Mouloud pour sa science des comics.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3