ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Sebastian Bach, Facebook et l’engagement du public rock


« L’intérêt est différent de l’attachement qui est lui-même différent de l’amour » : voilà l’analyse qu’on pourrait tenter concernant la récente sortie du toujours très taquin Sebastian Bach à l’égard de sa propre communauté Facebook. Dans un récent entretien accordé au jeune animateur (de 14 ans !) Miles « The Shoe » Schuman, Sebastian Bach a expliqué qu’il était étonné qu’autant de gens (près de 800 000) le suivent sur sa page Facebook et qu’au final il ne vende « que » 4 000 copies de son dernier disque, Give ‘Em Hell, aux Etats-Unis lors de sa première semaine de sortie. Le disque s’est en effet classé à la soixante-douzième place du Billboard, le classement qui répertorie les meilleures sorties de disque de la semaine écoulée.

« Je ne suis pas en position de me plaindre » affirme le musicien « mais j’ai près de 800 000 followers qui aiment ma page Facebook, qui lisent chaque mot que j’écris sur ma page Facebook – près de 800 000 – et hier on apprend ce chiffre de ventes… Tu sais sur Facebook on a la possibilité de savoir combien de personnes « parlent de la page ». 75 000 ou 80 000 en parlent. Je voudrais donc remercier les 5 000 qui ont acheté mon album sur les 800 000 et je voudrais donc demander aux 795 000 autres « Pourquoi êtes-vous sur ma page ?! » et « De quoi parlez-vous ?! » se demande le musicien qui imagine avec beaucoup d’humour ses propres fans Facebook en train de se dire à propos de lui-même : « Oh il vient de sortir un album. Je l’aime depuis des années. Je ne vais pas acheter ça ! ».

Le fait que le musicien ne comprend pas pourquoi autant de gens le suivent sur les réseaux sociaux, sans pour autant commander son album, nécessite une analyse à plusieurs niveaux. La première est déjà de savoir si le fait de cliquer sur un onglet internet – en l’occurrence le bouton « j’aime » sur Facebook – est intrinsèquement un acte d’engagement. Car si cliquer sur « j’aime » est objectivement un signe d’intérêt pour la personne/structure suivie, cela ne veut pas forcément dire qu’en cliquant sur le bouton l’internaute soutient de facto la « philosophie » de la page. Pour le dire autrement, ce n’est pas parce que Sebastian Bach a énormément de fans sur sa page Facebook que ces derniers le soutiennent à fond et vont automatiquement acheter son disque.

De plus lorsque le musicien explique que ses fans « lisent chaque mot » qu’il écrit sur sa page Facebook, il paraît légèrement surévalué l’impact réel de ses propres publications auprès de son public. D’une part parce que pour beaucoup de ses followers « voir un post de Sebastian Bach » c’est exactement comme « voir un post d’un autre artiste ou de n’importe quelle page », c’est-à-dire juste une forme de divertissement qui se lit en diagonale. D’autre part parce que depuis quelques mois Facebook ne permet plus aux pages « commerciales » de toucher l’intégralité de leur public si elles ne passent pas par la case « publicité ».

Deux conditions qui font qu’au final il est bien compliqué de susciter l’attention de son public sur Facebook alors que, même si des solutions existent, le taux d’engagement de ses propres fans chute.

La réflexion de Sébastian Bach a du sens car elle souligne la difficulté qu’a parfois le web à monétiser sa propre audience. Une difficulté probablement dû au fait qu’Internet est par essence un support gratuit dans une société où l’achat d’albums physiques se fait de plus en plus rare, et ce pour tous les styles musicaux, même si les ventes digitales progressent de plus en plus. Pourtant pour Sébastian Bach, le problème est plus global et avant tout dû aux fans de rock au sens large qui ne soutiennent pas assez les artistes. A ce titre il explique :

« Le fait que les artistes de rock vendent beaucoup moins d’albums aujourd’hui me dépasse, mec. Les fans de country sortent et vont acheter des CDs. Les fans de rap font pareil. Les fans de Justin Bieber achètent les CDs. J’ai près de 800 000 fans sur ma page et 795 000 parmi eux ne le font pas. (rires). Et bah merci ! Franchement ça tue ! Merci ! J’apprécie beaucoup. Merci les fans de rock. C’est la liberté des fans de musique. On a l’habitude de lire que les fans de rock se plaignent en disant « oh le rock est en train de mourir » et tout le reste. Oui les mecs, vous êtes en train de le tuer. Alors que vous n’êtes pas capables d’acheter le nouveau disque de votre groupe favori, ne parlez pas du fait que le rock est en train de mourir parce que vous êtes les premiers à le tuer. La musique country se porte bien, le rap déchire. Donc je ne sais pas quoi dire sur le sujet » confie le musicien visiblement circonspect et remonté.

Pourtant cette mini diatribe de Sébastian Bach contre le public rock paraît être un peu exagérée car beaucoup d’exemples montrent que la fidélité du public metal/rock est réelle. On peut par exemple citer la présence des fans aux concerts/festivals qui affichent régulièrement complets malgré des prix parfois très hauts (les producteurs de spectacles vous diront souvent que le public metal est un public très fidèle qui offre des garanties), le soutien des artistes à travers le merchandising ou encore le retour du vinyle qui prouve, entre autres, que les fans de rock sont toujours aussi attachés aux artistes. Les propos ci-dessus de Sébastian Bach paraissent donc un peu trop tranchés pour être 100% en phase avec la réalité même si son interrogation globale sur l’engagement de sa propre communauté est légitime.



Laisser un commentaire

  • DiamondDude dit :

    Le rock est mort ? Vive le rock !!

    (ben quoi ?)

    [Reply]

  • +1 Léovigild

    Si j’avais fb, j’aurais sûrement liké la page de Baz davantage pour son parcours avec Skid Row qu’en solo.

    Le mec est complètement déconnecté de tout.
    Le rock « meurt » en terme de nouveaux groupes prometteurs, pas le genre en lui-même.
    Quand on écoute un album sur des plateformes comme deezer, spotify… les artistes touchent un petit quelque chose. Sans acheter son album, il gagne un peu d’argent juste parce que j’ai pris le temps de l’écouter.
    Les fans de metal ne sont pas fidèles… Tu n’as qu’à te lancer dans le rap dans ce cas. Ce ne sont pas ces derniers qui sont allés te voir dernièrement.

    *Son dernier album live est un live de Skid Row non officiel.
    *Son précédent album est nul, et le mot est faible.
    Faut se remettre en question et arrêter de quémander.

    Les 4 000 acheteurs sont la réalité de ta notoriété actuelle. Dur pour l’égo, mais c’est comme ça.

    [Reply]

  • Honnêtement, j’achèterai ton album s’il proposait quelque chose d’original et de vraiment bon, pas de la nostalgie du passé. L’album n’est pas mauvais, mais rien de bien exceptionnel, du recyclage, normal qu’on ne courre pas l’acheter.
    C’est le problème de plein de groupes de metal de la vieille époque, en fait. Des groupes « mainstream » des années 80, je ne vois que Kreator qui propose encore quelque chose qui ne sonne pas remâché. Donc j’achète leurs albums, et je m’éclate à les écouter. Pour ce qui est du reste de mon budget limité, je préfère le consacrer aux petits groupes qui démarrent. Bach n’a pas besoin de notre argent, eux si! En plus, on va quand même en général dans pas mal de festoch, nous les metalheads, où il touche de GROS cachets vu le prix des billets, donc il n’est pas à la rue. Je ne mentionne même pas le merch que la communauté metal achète en masse, contrairement aux fans de rap ou de country. On voit plus de types portant des t-shirts Slayer que de mecs avec des t-shirt Rockin Squat ou Dixie Chicks, hein… Bref, t’es un peu à coté de la plaque, mec!

    [Reply]

  • son album est trés bon je trouve et bach est un vrai chanteur plein de talent avec une grande gueule…..je compte l’acheter mais c’est le prix des cd’s qui est hallucinant voilà tout tu as le choix de le telecharger en 2 clics ou depenser 15 euros pour un format aujourd’hui obsolete, le cd…

    [Reply]

  • Léovigild dit :

    Il l’a écouté son album ? Même lui n’aurait pas envie de l’acheter… Et puis je pense qu’une majorité de ses fans sur twitter le sont parce qu’ils écoutent le Skid Row de l’époque Bach

    [Reply]

  • les black keys sont numéro 1 au EU , leur nouvel album s’est + v

    [Reply]

  • « VAlors que vous n’êtes pas capables d’acheter le nouveau disque de votre groupe favori »

    Chaque artiste que je suis sur facebook est pas forcément mon favori… ^^

    [Reply]

  • Bonded by blood dit :

    Les fans de Justin Bieber achètent des CD?! Tu te fous de moi? Pour ce qui est des CD, n’ayant pas un budget illimité, je ne peux pas acheter autant d’albums que je voudrai. Je telecharge les groupes que j’aime moins ou dont j’aime seulement quelques morceaux et j’achete tous les albums des groupes que j’adore

    [Reply]

    boulette

    Perso je fais comme toi,on roule pas tous sur l’or pour acheter tous les CD qu’on voudrais,donc obligatoirement,les moins principaux font partie du téléchargement 😉

  • Lapin Bleu dit :

    Mais… le rock n’est pas en train de mourir… IL EST DÉJÀ MORT! Nondidiou.

    [Reply]

  • Légère typo: « et hier on append ce chiffre de ventes… » Il manque un « r » à apprend. 😉

    [Reply]

    Lake

    Et c’est un gamin de 14 ans qui écoute ce que dit M.Bach … le pauvre enfant…

  • Arrow
    Arrow
    Mass Hysteria @ Transbordeur
    Slider
  • 1/3