ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Girls Girls Girls    Potin   

Sex et Rock’n’Roll, les dessous du paradigme


« Mon quota est de trois par jour. »

Autant vous prévenir tout de suite, ici Stephen Pearcy ne parle pas tout à fait de fruits et légumes. Non, le chanteur informe ici qu’à l’apogée de Ratt, il engrangeait en moyenne trois rapports sexuels, chaque jour que Dieu fait. « Trois par jour », notre étude est formelle : si les dires de cet homme sont vrais, nous pouvons affirmer qu’il plafonnait à 1092 fornications par an, et même à 1095 en cas d’année bissextile. Rendez-vous compte, près de onze cents conquêtes à l’année grâce à la toute puissance du rock’n’roll.

Inutile de dire que cette information ne vous intéresse pas ou vous laisse indifférent, vous n’êtes pas là par hasard. Tout comme nous, vous êtes submergés par ce sentiment d’impuissance, de jalousie et d’injustice. Que voulez-vous, fallait pas se tromper de filière. C’est clair que, sur le principe, c’est pas avec un master de recherche juridique ou un C.A.P Charpenterie que vous allez défriser les statistiques.

Alors certes, la réorientation est possible, mais autant vous prévenir tout de suite, le recrutement est des plus rudes sur le marché des rockstars.

Car, si ces chiffres font rêver, ils cachent assurément une grave réalité et d’importants enjeux… D’après nos éminents conseillers, il est avéré que ce priapisme déguisé est en réalité une ancestrale technique mise en place par les formations musicales, où communication et fornication ne font plus qu’un dans le but d’élargir (au propre et au figuré) son public. Ainsi, forcément, nombreux sont les groupes à avoir misé sur ce duo gagnant. Avouons-le, cette tactique a également été mise en pratique à Radio Metal, mais paradoxalement et en dépit de l’aura rock’n’roll incontestable qui nous entoure, ce fut un parfait échec. Mais qu’importe, l’essentiel reste qu’en général cette méthode est terriblement efficace et qu’elle est doublement utilisée depuis la chute de l’empire du disque. Inutile de dire que désormais, les rockstars sont plus que jamais prêtes à mettre la main à la pâte et à donner de leur personne dans l’intérêt de leur groupe.

En France bien évidemment, tout est plus compliqué… Cette manœuvre, trop souvent assimilée à la prostitution, a bien du mal à se développer et tombe sous le joug de la législation, plus rude qu’à l’étranger. Si vous ne compreniez pas pourquoi les étalons du metal hexagonal partaient en exode vers d’autres contrées, vous voilà éclairés sur le sujet. Retenez-bien qu’une rockstar ne copule pas par plaisir, mais uniquement par devoir. Nombreux sont les hommes à être ainsi tombés au combat, terrassés par des décennies de travail acharné.

Détenteurs de la vérité vraie sur le paradigme sexe/rock’n’roll désormais, vous voilà en mesure d’agir en conséquence. Et n’oubliez pas, soutenez votre scène locale.

Merci qui ?



Laisser un commentaire

  • dans le but d’élargir (au propre et au figuré) son public

    J’adore

    [Reply]

  • Depuis Janvier, Radio Metal n’avait publié guère plus d’un article porteur au minimum du moindre intérêt… ENFIN, les affaires reprennent ! Peut-on donc espérer à partir de maintenant un redressement, voire une réérection de votre ligne éditoriale ?

    Bravo et merci à vous, Le Phasme. Je crois en vous !

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Mass Hysteria @ Transbordeur
    Slider
  • 1/3