ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Shakra : une identité qui perdure


Malgré les fréquents changements de line-up que le groupe a connu au cours de sa carrière, Shakra a su faire perdurer son identité grâce à la présence de ses deux membres fondateurs qui ont maintenu l’esprit originel. Thomas Muster, guitariste du groupe, que nous avons interviewé il y a quelques semaines, insiste : « le cœur de Shakra, c’est Thomas Blunier et moi : on se connaît depuis plus de vingt ans, donc Shakra n’a pas changé. De plus, je suis aussi le principal compositeur, et je crois que c’est la raison pour laquelle Shakra sonne toujours Shakra. Savoir avec qui on va travailler a peu d’importance, cela sera toujours Shakra. Ces changements n’ont pas été un gros problème pour nous. Certains groupes, comme Iron Maiden, ont changé de chanteur et cela n’a pas marché : dans notre cas, cela a marché et on est contents de cela. […] Avoir de nouveaux musiciens est une expérience nouvelle, bien sûr, mais au bout du compte, ce qui est important, c’est Shakra  ».

Thomas semble par ailleurs satisfait de l’équilibre qu’a trouvé le combo entre la contribution des nouveaux arrivants, Dominic Pfister et John Prakesh, et le maintien de cet esprit d’origine : « Dominic et John ont écrit quelques paroles : c’était cool. Les deux sont concentrés sur le combo et bien intégrés : cela peut s’entendre sur l’album, je pense. Shakra sonne comme un groupe très solide. »

Le nouvel album du groupe, Powerplay, vient de sortir. Le titre qui a été choisi pour le représenter en tant que single est la ballade « Wonderful Life ». Bien qu’il s’agisse plus d’une nécessité pour avoir la garantie d’être diffusé sur les radios suisses que d’un véritable choix – notre interlocuteur confirmera d’ailleurs cette idée : « En Suisse, Shakra passe pas mal sur les radios mais, bien sûr, pas avec les chansons les plus heavy […] Les radios suisses ne passent que les ballades de Shakra donc on n’a pas eu vraiment le choix. » -, le titre, par ses paroles, est représentatif de l’album et de l’état d’esprit extrêmement positif du groupe. « Elle symbolise ce que le groupe ressent à l’heure actuelle. On a connu des temps difficiles dans le passé mais maintenant le groupe est super, on se sent bien, et c’est pourquoi on a écrit « Wonderful Life ». Cette chanson parle d’une vie belle et puissante à la fois : tu sais que, dans le monde actuel, il y a beaucoup de souffrance et parfois ce n’est pas plus mal de dire aux gens que tout n’est pas si mauvais. […] Presque toutes les chansons sur l’album sont positives. Par exemple, la chanson d’ouverture, « Life is Now », parle de vivre pour le moment présent. « Higher » ou « Dream Of Mankind » parlent de la même chose aussi. Toutes les chansons sont plus positives que par le passé. C’est ce que nous ressentons en ce moment, par conséquent l’album reflète cette idée. »

Un état d’esprit lumineux qui n’est pas sans rappeler le récent dernier album de leurs compatriotes Gotthard, dont le style musical est par ailleurs très proche de celui de Shakra. Pourtant, Thomas nous affirme que les deux groupes se connaissent à peine. Nous avions, lorsque Gotthard annonçait vouloir continuer sa carrière avec un nouveau chanteur, émis l’hypothèse que le chanteur John Prakesh pourrait être contacté ou pourrait contacter le groupe pour auditionner, sa voix étant comparable à celle du regretté Steve Lee : « John nous a rejoints en 2009 et Steve est mort en 2010, je crois (ndlr : Steve Lee est en effet décédé le 5 octobre 2010). De plus je ne crois pas qu’il sonne comme lui, même si notre style musical est proche de celui de Gotthard, mais vouloir comparer les deux chanteurs est toutefois logique. Je pense pour ma part que John sonne plus comme Jeff Scott Soto (ndlr : ancien chanteur de Talisman, Yngwie J. Malmsteen) ».

Sur l’actualité à venir de Shakra, Thomas évoque la réalisation de deux clips, pour « Wonderful Life » et « Save You From Yourself », sans pour autant pouvoir nous en dire plus, la formation ayant confié toute la responsabilité des vidéos au réalisateur : « on connaît le travail du réalisateur car on a vu certaines de ses vidéos réalisées pour d’autres artistes en Suisse. C’est pour cela que nous l’avons choisi et voulu travailler avec lui. On sait qu’il fait du bon boulot, mais bien sûr, on se doit de lui faire confiance. »

Concernant les concerts, seules des dates en Europe sont calées avec des passages en France, en Suisse et en Allemagne. « A l’heure actuelle, nous en avons quelques-unes de bouclées et c’est cool. Mais, bien sûr, on a prévu d’en faire beaucoup plus qui seront annoncées bientôt. Je ne peux pas trop en parler car on est actuellement en discussion avec un groupe allemand pour faire une tournée européenne en co-headlining. Les dates ne sont pas encore fixées. » précise Thomas. Shakra n’est pas encore en mesure de tourner en dehors de son continent, bien que l’envie ne lui en manque pas. « C’est très difficile de jouer aux Etats-Unis avec le style musical que l’on a. On adorerait jouer en Amérique du Sud, ce serait super. D’ailleurs on a parfois des demandes qui viennent de là-bas alors pourquoi pas ? Pour l’Amérique du Nord, je pense que ce sera difficile mais on verra ce qui arrive. » analyse le guitariste.

Propos recueillis le 14 décembre 2012 par téléphone
Retranscription et traduction : Jean Martinez – Traduction (s) Net

Site Internet officiel de Shakra : www.shakra.ch
Album : Powerplay, disponible dans les bacs



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3