ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

SHINING : ENTRETIEN CULTE AVEC KVARFORTH


Radio Metal : Tu es un personnage très complexe et tu en joues énormément. Il est parfois difficile de savoir si tu es sérieux ou si tu te moques des journalistes, plus particulièrement pour ceux d’entre nous qui ne te connaissent qu’à travers le miroir déformant des interviews. Y a-t-il quelqu’un qui te connaisse vraiment et qui sache te déchiffrer d’une façon ou d’une autre ?

Kvarforth (chant) : (Très long silence…) Les gens qui sont ici me connaissent. Tu es journaliste, toi. OK, d’accord. Mais je ne comprends pas bien l’intérêt de ta question. Suis-je ou non sérieux ? Est-ce que je dois te coller un couteau sous la gorge pour te prouver que je suis sérieux ? Qu’est-ce que je dois faire ? Il est tout aussi difficile de savoir si des journalistes sont sérieux lorsqu’ils portent un T Shirt de FINNTROLL et des grosses bottes en se baladant dans un festival (NDLR : Kvarforth critique le look de Seb durant le Hellfest…ce qui est fort peu aimable !) C’est une question de relativité. Il n’y a pas que les journalistes, mon grand, il y a tous les autres gens. Je me fous pas mal de savoir si tu es journaliste ou banquier, tu es un gros naze dans tous les cas. Tu mérites de mourir dans des circonstances très douloureuses.

Jusqu’à quel point joues-tu le type dérangé ?

Je ne joue pas le type dérangé. Je suis un gars normal (long silence…)

Comment peut-on savoir si tu es ou non sérieux ?

Tu le sauras quand tes dents traîneront par terre. Ça, c’est drôle.

Tu as déclaré à propos de votre dernier album, Halmsad, que tu pensais qu’il allait vous faire perdre vos fans. Pourquoi ça ?

Parce que nous avons introduit au black metal certains éléments qui n’avaient jamais été introduits avant. Et comme on le sait, tous les gros mongoliens qui écoutent cette musique de tapettes ont un problème avec la nouveauté. Je pensais que nous allions perdre des fans, mais apparemment, la France a apprécié. Mais comme tout le monde déteste la France, il était normal que ce pays nous apprécie.

A quel point te préoccupes-tu de la réaction des fans ?

Quand je te regarde, je me dis que… Enfin, tu comprends. Je me fous complètement de ce que pensent les gens. Avec mon groupe, on fait la musique la plus black et la plus dark qui soit. Si les gens apprécient, c’est qu’ils sont gravement atteints. Et si des filles apprécient à cause de leurs petits copains, alors on aura réussi à manipuler un bon paquet de minettes. SHINING n’est pas un groupe sympa, nous sommes trop “true”, trop “evil”. Ne sous-estimez jamais le pouvoir des black metalleux. Quoi qu’il en soit, en règle générale, la vie est une chatte géante qui n’attend que de se faire baiser – et la France plus encore. Ici, les nanas ne se rasent pas la chatte et les aisselles. Ce pays est dégueulasse. Et THE SHINING est le meilleur groupe du monde.

Au final, pourquoi faites-vous de la musique ? Seulement pour vous-mêmes ?

Shining (Basse) : Je le fais moi, parce que j’adore être dans un groupe. Je déteste l’industrie de la musique. Je fais ça pour moi, pas pour les fans.

Peter Huss (Guitare) : Personnellement, je ne peux pas vivre sans musique, et je ne peux pas vivre avec elle. C’est un peu comme les femmes : des fois, ça peut être cool, et d’autres, c’est à chier. L’industrie du disque et tout ce bazar, c’est vraiment n’importe quoi.

Je fais de la musique pour deux raisons assez paradoxales. La première, c’est parce que j’aime la musique. C’est ma passion depuis que ma grand-mère m’a fait découvrir SLASH. Mais en même temps, THE SHINING est un exutoire. En tant qu’individus, nous serions incapables de manipuler tous ces mongoliens de black metalleux. Ma mission me permet de détruire les gens beaucoup plus facilement.

Kvarforth : « En règle générale, je hais les gens, la vie, ce truc dégueulasse qu’on appelle la nature, les animaux, les enfants, les femmes, les hommes […] Mais pour faire simple et clair, je vous emmerde tous. »
Si ton objectif est de faire le plus de mal possible à des esprits jeunes et influençables, pourquoi ne pas jouer du R’n’B ou du TOKIO HOTEL, qui sont des musiques bien plus populaires que le metal extrême ?

Tu n’as pas écouté le nouvel album. Ça pourrait très bien être le nouveau TOKIO HOTEL.

L’un de tes objectifs est de pousser les gens au suicide. Derrière ce but étrange, ne caches-tu pas le désir de contrôler et de dominer les gens, à défaut de pouvoir te dominer toi-même et d’aller au bout de tes propres idées, à savoir te suicider ? Ou bien est-ce une façon d’éliminer les faibles ?

Nous sommes tous faibles – toi, moi, tout le monde. La chair n’est que la chair. Je me fous complètement de tout et de tout le monde, à l’exception de ma future femme, des membres du groupe et de mon manager, qui comptent beaucoup pour moi. En règle générale, je hais les gens, la vie, ce truc dégueulasse qu’on appelle la nature, les animaux, les enfants, les femmes, les hommes… Comment expliquer ça de façon censée quand on a une camera braquée sur soi? Je n’en sais rien. Mais pour faire simple et clair, je vous emmerde tous. Les paroles de nos chansons n’ont jamais beaucoup parlé de suicide. C’est un sujet que nous avons un peu abordé dans le passé, parce que beaucoup de jeunes peuvent s’identifier à cela.

Es-tu réellement fasciné par le suicide, le sang et l’automutilation, ou est-ce que ce sont les réactions que cela provoque qui te fascinent ?

As-tu déjà vu quelqu’un mourir ?

Une fois, oui.

Une fois, hein ? Et qu’en as-tu pensé ?

C’était très étrange, surréaliste.

Etait-ce un proche ?

Non.

La mort, ce n’est pas très joli. Mais quand on l’a vue de près une fois, c’est très différent. Beaucoup de gens me disent qu’ils ont vu la mort venir et qu’ils en ont réchappé, mais ils ne savent pas du tout de quoi ils parlent. On peut voir dans les yeux d’une personne si elle a réellement vécu ça. Ce n’est pas drôle du tout. D’un autre côté, THE SHINING est un outil qui me fait autant de mal à moi qu’aux autres membres du groupe. Il faut bien y goûter de temps en temps. Pour résumer, je vous emmerde.

Que penses-tu par exemple du suicide de Jon Nodtveidt, l’ancien leader de DISSECTION ?

Tu avais vraiment envie de me poser cette question, hein ?

Je suis un grand fan de DISSECTION, et comme tu es Suédois, j’ai pensé que tu l’avais peut-être connu…

Je l’ai connu. C’était quelqu’un de bien. C’était l’un des rares satanistes à être sérieux à propos de ses croyances. Je trouve ça beau qu’il se soit donné la mort, et ce pour deux raisons. La première est liée à ses croyances religieuses. La seconde, c’est parce qu’il faut faire l’éloge de la mort, que ce soit celle de ta mère, de ton meilleur ami ou de ton voisin. Jon était un type bien, qui a répandu pas mal de méchanceté et entubé un bon paquet de gens. A ta santé, mec, on pense toujours à toi.

Il y a maintenant un peu plus d’un an que Halmsad est sorti. Avec le recul, es-tu toujours satisfait de cet album ?

Peter Huss (Guitare) : Oui, toujours.

On est rarement objectif dans ce genre de situation. Il arrive parfois que l’on se rende compte de défauts après coup. Un an après, as-tu trouvé la moindre imperfection que tu aimerais changer ?

Peter Huss (Guitare) : Je vois ce que tu veux dire. On pourrait effectivement modifier quelques trucs, mais dans l’ensemble, je pense toujours que c’est un très bon album. C’est sûr, comparé à tous ces albums merdiques… L’an dernier, il n’y a eu qu’une poignée de bons albums de metal extrême : THE SHINING, le dernier DISSECTION… Le reste, c’est de la musique pour tafioles. Il n’y a pas de mal à être une tafiole, mais tu vois ce que je veux dire.

Votre nouvel album est d’ores et déjà annoncé, le titre (VI – KLAGOPSALMER) et le track-listing sont déjà connus. Comment se passe l’enregistrement ? Avez-vous déjà terminé ?

Shining (Basse) : On est toujours en phase d’enregistrement. On espère avoir fini dans le courant de l’année.

Peter Huss (Guitare) : Il nous reste environ six semaines à passer en studio, et l’affaire sera sans doute réglée.

A quoi peut-on s’attendre pour ce nouvel album ? L’évolution est-elle flagrante ?

Peter Huss (Guitare) : Je ne sais pas trop quoi répondre. Ce sera plus black que Halmsad, mais aussi plus calme et sans doute plus bizarre.

Que signifie le titre ?

« Klago » peut se traduire par « lamentation », et « psalmer » par « psaumes ».

De quoi va parler cet album ?

De ce que nous sommes en train de faire, ici et maintenant.

Tous les membres du groupe sont de bons musiciens, ce qui tranche avec l’attitude assez punk que vous adoptez sur scène. N’est-ce pas paradoxal ?

Si vous n’êtes pas capable de jouer d’un instrument ou de faire de la musique correctement, restez dans votre chambre et éviter d’enregistrer des albums. J’ai fondé THE SHINING il y a plus de douze ans et ça ne fait que trois ans que nous faisons des tournées. Jamais je n’aurais envisagé de jouer avec des mecs qui ne savent pas ce qu’ils font. Ce mec, là, étant dans SYNERGY (NDLR : Il montre son guitariste) ; lui, il faisait partie d’un groupe de merde sans aucun intérêt musical, mais c’est un excellent guitariste rythmique, et aussi un très bon soliste. Il a peur de le montrer, mais ça va s’entendre sur le nouvel album. Lui, là, il n’a que 19 ans, et pourtant il est bassiste dans THE SHINING. Si vous aimez ce qu’il fait, imaginez ce que ça donnera quand il aura 30 ans. Il est génial. Ce type, là, a le même âge. C’est un petit con, mais c’est aussi un très bon batteur. Vous comprendrez quand vous le verrez ce soir.

Tu sembles fier de tes musiciens…

Effectivement. Il m’a fallu douze ans pour trouver des musiciens avec qui j’ai envie de travailler. Je ne suis pas seul, nous sommes un groupe.

L’album a-t-il été composé par tous les membres du groupe ou par toi seul ?

Nous avons composé cet album à trois. Lui a pas mal contribué aux parties de batterie, et lui n’a rejoint le groupe que très récemment, donc… Mais je veux que mes musiciens participent, je veux que nous soyons un groupe. Quand je pense à MÖTLEY CRÜE, THE RAMONES ou les GUNS ‘N ROSES… ça, c’était de vrais groupes. Quand j’achète un album et que je lis le livret, j’ai envie de me dire : « tiens, ça, ça a été écrit par le guitariste, ça par un autre… » Je veux voir un vrai groupe et toute la mythologie autour. Ça n’existe plus, tout ça. Nous voulons être un groupe.

A quoi peut-on s’attendre pour le concert de ce soir ? Quelque chose de spécial ?

On ne sait jamais. On ne prémédite jamais rien.

Je te laisse la parole pour conclure, mais pourrais-tu dire autre chose que le traditionnel « suicidez-vous, écoutez SHINING » ?

Je vous emmerde, et écoutez SHINING. Je vous emmerde, vous et vos crétins de copains, et allez vous branler pendant que je saute votre copine.

Peter Huss (Guitare) : Finissez l’école et n’entrez jamais dans le monde de la musique !

Entretien réalisé le 21 Juin 2008 à Clisson
MySpace Shining : myspace.com/shininghalmstad



Laisser un commentaire

  • aucun intérêt, ce mec est juste dans la provoc, s’il croit juste un dizième de ce qu il raconte, qu il arrête la musique et qu il se fasse hermite.

    [Reply]

  • Quel trou du cul ce Kvarforth n’empêche… Il confirme bien tout les mauvais stéréotypes du blackeux.

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3