ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Metalanalyse   

Skunk Anansie, énergie et liberté avant tout


Il y a une chose que vous ne pourrez pas faire avec la musique de Skunk Anansie : la mettre dans une boîte. Même une jolie boîte consciencieusement étiquetée par des labels stéréotypés qui, s’ils partent d’un bon sentiment, marginalisent une identité ou un propos. Skunk Anansie ne veut pas en entendre parler. Alors reste l’essentiel : la pure et authentique énergie rock de Skunk Anansie. 
 
Cinquième album studio enregistré par le groupe, Black Traffic est le deuxième opus délivré depuis la reformation du groupe en 2009. Sans céder aux courants de mode actuels, Skunk Anansie reste centré sur ses fondamentaux : des chansons rock et la grande énergie qui caractérise le groupe en concert.

Mais le processus de composition et d’enregistrement est cette fois différent. Les musiciens avaient en effet pour habitude d’enregistrer leurs morceaux au vol en jouant d’une manière proche du live. Cette fois, Skunk Anansie a pris le temps d’expérimenter en studio pour composer ses morceaux, ajouter des samples, structurer ses chansons sur mesure. Mais pas question de produire un album au son froid ou enregistré trop mécaniquement : le groupe a aussi cherché à retrouver cette énergie qui anime leurs morceaux en live, un son rock, une véritable âme pour l’album. Skunk Anansie s’est donné pour priorité d’écrire et de jouer de véritables chansons. Des chansons qui dégagent une énergie, qui soient puissantes en live. Mais surtout des morceaux libres qui mixent les styles. C’est ce qui les a notamment poussé à collaborer avec le groupe Shaka Ponk sur « Spit You Out », attirés par l’identité musicale originale du groupe français. Skunk Anansie a aussi gagné en indépendance et en contrôle sur cette production. Dans une interview pour MALExtra le 13 septembre 2012, Skin explique : « Nous avons toujours eu un contrôle artistique à 100% et nous avons toujours enregistré les albums nous-mêmes donc de ce côté là rien n’a changé. Les changements ont principalement été d’ordre économique et logistique comme nous avons gagné en contrôle sur qui dépense l’argent, et comment il est dépensé pour être sûr que l’argent est dépensé pour quelque chose qui en vaut la peine et ne pas avoir quelqu’un qui paye un repas à 1000 livres pour essayer d’impressionner quelqu’un. »
 
Skunk Anansie est rock. Il s’agît moins de l’étiquette du genre que des valeurs qui sont en jeu. Skunk Anansie fait du rock car ce qui est à la base de leur musique, ce sont des mélodies et des guitares électriques. Et une énergie brute. Mais c’est aussi et surtout la liberté qu’ils prennent de ne pas respecter les codes et les tendances pour jouer ce dont ils ont envie, de dire ce qui leur tient à cœur, d’aborder tous les thèmes. Les racines musicales respectives des musiciens balancent entre plusieurs univers. Aussi, loin de rester cloisonnés dans un schéma quelconque, les Britanniques jouent avec les éléments de style, les superposent, les mélangent tout en préservant la cohérence et l’unité de leur opus. Une diversité provenant des fondements même du groupe, comme le déclarait Skin lors de notre entretien en septembre dernier : « On a beaucoup expérimenté avec cet album car nous venons d’univers musicaux différents : Ace, le guitariste, vient d’un background metal ; Mark, le batteur est plus rock ; Cass, le bassiste, vient du funk et moi je suis plutôt reggae. Culturellement, nous représentons différentes parties de l’Angleterre. Nous faisons donc ce que nous voulons et on s’en fout de savoir si telle chanson est plutôt rock ou pas. » Ainsi pas loin du percutant et heavy « I Will Break You » se joue la soul de « I Hope You Get To Meet Your Hero ». Les mélodies catchy de « Drowning » et « «Diving Down » encadrent les décharges électriques de « Sticky Fingers In Your Honey ». Les refrains métalliques légèrement dissonants de « Satisfied? » précèdent le chaud et lumineux « Our Summer Kills the Sun ». Des arrangements électro s’agitent à côté des interventions classiques d’un ensemble de cordes.
 
Black Traffic est une mosaïque musicale et émotionnelle qui garde son unité. Derrière le patchwork des atmosphères et des samples, il y a des constantes inhérentes à l’album. Black Traffic est sombre, intense, violent. Sombre car Skunk Anansie témoigne d’une période de crise difficile : économique, politique, idéologique. Les musiciens se sont sentis inspirés par les expériences de leurs proches et par ce qu’ils ont vu durant leurs tournées à travers le globe. Le monde, ce marché noir globalisé auquel fait référence le titre Black Traffic. Peut-être même ce monstre noir en couverture de leur album, créature composite et protéiforme selon la perspective depuis laquelle on la regarde. une représentation qui se révèle de plus près être articulé par des corps humains, le moteur de la machine. Le groupe ne veut pas être politisé mais cela n’empêche pas certains morceaux de Black Traffic d’être très engagés tels « This Is Not A Game » et « Sticky Fingers In Your Honey ». Skunk Anansie n’a peut-être jamais produit un album aussi politique. Skin explique cette évolution dans un entretien publié sur More Than The Music en septembre 2012 : « Nous parlons de comment les choses nous affectent nous et de ce que nous ressentons vis-à-vis de différentes choses. Parfois c’est personnel, parfois c’est politique. Nous ne voulons jamais nous exposer en tant que groupe politique, mais nous vivons dans une époque intense et dans ce sens, cela va devenir un grand sujet d’écriture pour nous. »
 
Une fois encore, il ne saurait être question de réduire Black Traffic à cette seule perspective. Les textes écrits par Skin portent comme toujours cette capacité à toucher et à parler personnellement à chacun de ses auditeurs, en cultivant une ambigüité qui permet justement à chacun une interprétation personnelle. Crue, passionnée, physique, Skin dénonce et se donne jusqu’à la tristesse, la douleur, parfois même l’insulte. Mais dans cette tourmente le groupe ne cède pas non plus à la noirceur fataliste. Des morceaux tels « Diving Down » et « Our Summer Kills The Sun » jouent des mélodies claires et plus sereines, « I Hope You Get To Meet Your Hero » propose une belle délicatesse. Aussi Black Traffic n’est pas qu’un album de rock sombre et rentre-dedans. C’est un album complet, engagé, cohérent et artistiquement affirmé. Skunk Anansie a évolué dans sa démarche artistique tout en restant fidèle à son essence. Et prouve que trois ans après sa reformation qui a suivi une longue période de silence, le groupe a encore bien des choses à dire.
​ 
Album Black Traffic sorti le 17 septembre 2012 chez VeryCords.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3