ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Slayer pioche dans le passé mais perd encore un peu de sa personnalité


Plus de doute possible, Lombardo est dehors pour de bon ! Et même si son remplaçant n’est pas un novice, qui plus est un membre de la famille Slayer entre 1992 et 2001, le fait est le suivant : Slayer a, de toute évidence, définitivement perdu un second de ses membres fondateurs. Car oui, c’est officiel, «Tom Araya et Kerry King de Slayer sont très heureux de vous annoncer que Paul Bostaph a rejoint le poste de batteur à temps plein. » Et tant pis pour Jon Dette qui se voyait bien rester sur ce tabouret.

Quant à Dave Lombardo, dans tous les cas, il ne semblait plus compter sur un potentiel retour au sein de Slayer. Kerry King ayant voulu rappeler tout le monde à l’ordre. Peut-être trop vite dans certains cas, mettant le batteur originel sur la ligne de touche. Du coup, Lombardo ne s’en cachait plus : Philm, qui au début n’était qu’un side-project, est désormais son groupe principal. Et là, il ne semble pas y avoir la moindre envie dans l’esprit du clinicien d’attendre (ou même d’entendre) un coup de fil de Slayer comme il y a désormais douze ans.

King et Araya semblent donc définitivement disposés à tourner une page de leur histoire au plus vite. Les commémorations à la mémoire du défunt Jeff Hanneman tout juste terminées, le groupe présente son nouveau batteur, quelques semaines après avoir annoncé qu’ils se lanceront en tournée cet été : « Nous savons que nos fans sont, tout comme nous, très touchés par la perte de Jeff. Nous voulons vous faire savoir que nous serons de passage en Europe en juin, juillet et août, et que nous allons tous ensemble faire du bruit pour notre frère et cher ami, Jeff… »

Et c’est donc « Bostaph [qui] débutera derrière la batterie le 4 juin prochain lorsque Slayer lancera la première étape de sa tournée internationale 2013 à Varsovie, en Pologne. Gary Holt continuera à remplir le poste du défunt guitariste Jeff Hanneman. […] L’itinéraire 2013 de Slayer inclut 35 dates avec notamment des spectacles phares ainsi qu’un certain nombre de grands festivals d’été en Europe, Europe de l’Est et en Amérique du Sud entre juin et octobre. »

Ainsi présenté, il est indéniable que Slayer veut se montrer en public détaché de la situation de mal-être l’entourant depuis plusieurs mois, et stable, comme si les mésaventures connues ne pouvaient ébranler sa force, lui qui est un pilier du thrash. C’est même de la froideur qui se dégage parfois du groupe, vu d’ici bien qu’il faut garder à l’esprit que le groupe n’est pas avare en communiqués de presse et que ceux-ci ne sont pas voués à transmettre quelconque émotion mais avant tout une information.

Pourtant, comme le précise Tom Araya dans le dernier communiqué du groupe : « Paul est un grand batteur et un bon ami. Nous sommes très fiers qu’il ait décidé de rejoindre le groupe. […] Nous sommes toujours engourdis par la perte de Jeff, mais nous ne voulons pas décevoir nos fans européens et nous avons besoin de prendre l’air… Avoir Paul de retour au sein de la bande va rendre les choses beaucoup plus faciles. » Cette tournée est donc l’occasion pour le groupe d’avancer, tel qu’il l’a toujours conçu depuis le décès de son guitariste. Le combo se doit de s’occuper l’esprit. Et en se retrouvant sur scène afin d’extérioriser ses peines, Slayer ne peut que parvenir à surpasser, en partie, son deuil.

Toutefois, argumenter cette décision de tourner pour satisfaire les fans du combo laisse une partie de ces derniers dubitatifs. Car, dans l’esprit de ceux-ci, comment être satisfait ? Slayer ne peut être Slayer sans Hanneman et, maintenant, sans Lombardo (il suffit de voir certaines réactions cinglantes sur la page Facebook du groupe). Tous deux étaient en effet des arguments de poids pour le groupe, ayant une signature artistique et un talent musical donnant du volume à la musique des thrasheux. Et bien que talentueux et connaissant les membres du groupe, ainsi que son répertoire, Paul Bostaph, carré mais plus « scolaire », n’est pas Lombardo.

Évincé du groupe un peu plus tôt cette année (remplacé par Jon Dette pour la tournée australienne du groupe) après avoir voulu réviser la gestion des finances de Slayer, après une année 2012 financièrement bancale, le voilà définitivement dehors. Mi-éjecté par ses collègues (Kerry King ?) mi-parti de son plein gré après avoir compris que son avenir, de toute manière, pouvait se faire sans eux. Pour Slayer, cependant, c’est un avenir incertain qui se profile. Alors que Gary Holt (guitare) ne restera pas ad vitam aeternam au sein de la bande, le prochain visage du groupe offrira un Slayer, soit marqué par une nouvelle jeunesse, soit épuisé par l’âge, vidé et incapable de revenir sans faux-semblants à ce qu’autrefois il était.



Laisser un commentaire

  • Quand on peux se faire une intro batterie comme killing fields on peux revenir dans slayer quand on veux!!!
    Ravi de revoir mR bOSTAPH au sonisphere!!!

    [Reply]

  • Twisted Brother dit :

    C’est dommage pour Lombardo. En plus d’être un batteur de premier ordre, il semblait être le membre le plus sympa / abordable de Slayer. Il m’avait impressionné lors d’un concert de Grip Inc.
    Quant à la perte de Hanneman, c’est grande partie de l’identité musicale du groupe qui s’en est allé.
    A eux de voir s’ils veulent continuer et comment… au risque de se perdre.

    [Reply]

  • Bien des groupes avant Slayer ont traversé des périodes de crises avec ou sans le décès d’un membres; et aussi avec l’éviction d’un autre pour diverses raisons.

    Alors, bien malin (maligne) celui ou celles qui peux prédire de quoi sera fait demain pour le groupe; espérons simplement qu’il sera bon et que nous aurons droit à de nouveaux albums.

    En attendant : wait and see…

    [Reply]

  • Bon ca y est pour moi slayer c est fini, enfin c etait deja fini a la mort de hanneman, bostaf est un tres bon batteur.
    Virer un membre pour des raisons finnancieres, deja c est pas super dans l esprit, ensuite king qui crache un peu sur hanneman meme pas 1mois avant sa mort (lui reprochant de pas s investir assez…).
    En plus personnelement les albums composés par king plutot que hanneman ben je les aime beaucoup moins, holt je l adore, exodus etant un de mes groupes préférés.
    Donc voila, les prochains album de slayer je ne les acheterais pas, et je ne retournerai pas les voir.
    C est quand méme dommage, un si grand groupe.

    [Reply]

  • thrasher44 dit :

    je voit déja tout le monde : « slayer sans lombardo c’est pas slayer !!! » mais vous oubliez un truc c’est que bostaph a quand même participé a trois album de slayer entre 93 et 2001 quand lombardo ne faisait plus partie de slayer donc si il y a bien un batteur pour le remplacer c’est lui. Même si l’âme de slayer n’est plus vraiment la même sans jeff et dave.

    [Reply]

    biniou

    tout à fait d’accord avec toi.
    Pourquoi s’acharner comme ça sur Bostaph?
    Il n’est pas viré Lombardo, ni assassiné Hanneman, et il n’est pas con comme King…
    Tant mieux que ce soit lui, il est de Slayer!

    Skilver

    Il est clair que Bostaph est en soi la meilleure solution car il est le deuxieme batteur a etre resté le plus longtemps avec Slayer.
    Mais les voir reprendre Bostaph fait vraiment office de plan B du désespoir.
    On ne peut pas blamer Bostaph d’avoir accepter mais plutot King et Araya de recasser encore le passé.
    Au final une décision bien affligeante dans un monde où Slayer devrait se séparer et laisser le reste des membres (et leurs remplacants) aller chacun de leur coté (ET SURTOUT LAISSER GARY HOLT REJOINDRE EXODUS POUR UN NOUVEL ALBUM!!!)

  • Ils devraient en rester là et laisser cette image du groupe mythique qu’est Slayer.

    [Reply]

  • Ca me fait mal de le reconnaître, mais j’ai pas hâte de voir leur prochain album. Avec John Dette, passe encore. Mais là; ça rime plus à rien, c’est plus Slayer, ils sont dépossédés !!

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Def Leppard @ Hellfest
    Slider
  • 1/3