ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Vide(o)rdure   

Slayer : un hommage à fion la forme


« Raining Blood » et des fesses. Voilà tout ce qu’il y a à retenir de cette vidéo présentée dans cet article.

Alors que la maison Slayer est secouée par ses soucis internes et tragédie, certains – et dans le cas présent, certaines – rendent hommage à ce monument du thrash… à leur manière. Un hommage personnel, court mais expressif. Mais que l’image ci-contre ne vous induise pas en erreur. Ce n’est pas avec ces fesses là qu’une jeune femme, appelons la Miss Cobra puisque c’est ainsi qu’elle se fait appeler sur YouTube, fait mumuse avec la « masterpiece » de la bande à Kerry. Un hommage tout en secousses hypnotiques, style et élégance. Nouvelle manière d’headbanguer, nouvelle danse en devenir ou moyen d’expression encore incompris (et pouvant le rester un moment tant ces trois lettres que sont ‘WTF’ restent gravées en tête tout du long de la vidéo), Cobra, dans tous les cas, innove… ou presque.

T-shirt Iron Maiden, bandana de gangsta, crinière brune et surtout, chorégraphie au poil, la miss n’hésite pas à se donner à fond et à prendre plusieurs poses allant de la position cambrée avec le buste légèrement bombé au poirier en appui contre un mur. Le tout avec cette paire de fesses qui ne cesse de s’agiter sous votre nez.

En fait, ce mode d’expression se nomme le « Twerk ». Il s’agit là d’un terme inventé de toute pièce afin de définir « le mouvement rythmique giratoire des extrémités charnues inférieures de manière lascive avec l’intention de provoquer l’excitation sexuelle ou le rire chez celle et ceux observant ». Simple comme bonjour ! Le principe est donc de secouer vigoureusement votre postérieur en faisant travailler votre grand fessier, l’un des muscles constituant votre arrière-train. C’est donc une véritable « danse », principalement utilisée sur des sonorités hip-hop ou clubbing qui, ici, a finalement franchi la barrière culturelle pour se calquer sur le hit de Slayer.

Bien entendu, c’est saupoudré d’une bonne dose d’humour qu’a été faite cette vidéo apparemment filmée pour l’anniversaire d’un(e) ami(e) de cette jeune femme. La vidéo place son actrice unique dans un rôle d’auto-dérision mais, également, dans celui d’une femme sans complexe assumant ses formes. Et si dans la majeure partie des cas, le Twerk se veut comme étant un parfait moyen d’allumer monsieur sur la piste de danse, ici cette chorégraphie est tellement exagérée (le combo chaise/mur est imparable) qu’elle ne peut que porter à rire ou sourire. C’est même gêné que l’on peut observer cette jeune femme se disant que, d’une, il faut oser se mettre devant sa web-cam afin de s’enregistrer déhancher son popotin mais que de deux, cette « danse » (un mot apparemment devenu fourre-tout) est sacrément ridicule. Vous pouvez toutefois vous entraîner chez vous et, par la suite, envoyer vos vidéos à notre équipe. Le plus beau Twerk gagnera toute notre compassion. En attendant, au boulot.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Judas Priest @ Vienne
    Slider
  • 1/3