ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Sonata Arctica : quand on aime, on ne compte plus les pas !


Une aventure longue de six mois et de quelques 3 218,688 kilomètres afin de « simplement boire une bière avec [un] groupe » qui, dans le cas présent, n’est autre que Sonata Arctica. Ceci est l’histoire de Jordan Langlois, 22 ans en décembre prochain, Français originaire de Mennecy et fan de la formation finlandaise. Tout a débuté en juin dernier après que Jordan apprit que son groupe favori était sur le point de rentrer en studio, à Avetelli, en Finlande. Il se décida alors de se lancer dans cet impressionnant périple long de cent-quarante jours… à pieds !

De Montmirail [51] en passant par le Luxembourg, l’Allemagne, la Pologne, la Lituanie, la Lettonie puis l’Estonie et enfin la Finlande – en passant en bateau de Tallin (Estonie) à Helsinki (Finlande) ; le jeune homme expliquant à Sonata Arctica France avoir voulu passer par la Russie mais qu’étant parti dans la hâte il n’avait pas de visa russe, ce voyage quasi spirituel mais foncièrement personnel a probablement laissé d’inaltérables souvenirs à l’aventurier. Notamment sa rencontre avec le groupe qui, bien évidemment, la lui a accordée, cette fameuse bière. Et bien plus !

Comme le rapporte le site finlandais Yle Uutiset, si son finnois en est resté limité à « revontulet » (signifiant « aurores boréales », l’autre objectif de ce périple étant d’assister à ce spectacle naturel) et à « iso Tuoppi » (expression pour commander une pinte de bière), Langlois a bel et bien rencontré les membres du groupe. Pourtant, ceux-ci, quand ils sont en studio à travailler sur un nouvel album, repoussent tous fans qui viendraient frapper à leur porte. Le but étant de protéger au maximum le secret de l’album et de conserver un espace créatif neutre. Mais quand les exploits et efforts de Langlois sont arrivés aux oreilles du groupe, autant dire que l’accueil fut pour le moins chaleureux. Tout ça grâce au meilleur ami de Jordan, Benoît, qui avant le départ de ce dernier a réalisé une vidéo (cf. ci-dessous) traçant l’itinéraire de Jordan. Une vidéo envoyée au groupe lui-même : « Quelques jours après mon départ, en m’arrêtant dans un centre culturel pour consulter mes mails je reçois un mail de Tony Kakko, mon artiste favori par excellence ! Benoit lui avait envoyé cette vidéo. »

Le Français a donc pu suivre la réalisation du nouvel album de Sonata Arctica avant de pouvoir profiter d’un sauna en compagnie de ses musiciens préférés. Sans parler des moments alcoolisés en compagnie du groupe: « J’ai également fait office de conducteur personnel pour une partie du groupe à une heure avancée, nous avons d’ailleurs été contrôlés par la police locale pour un alcootest qui, par surprise, s’est heureusement révélé négatif ! ». Bref, inutile de dire que les efforts payent.

Paradoxalement, Langlois « déteste marcher », ainsi qu’il l’explique lui-même. Ce qui ne fait qu’augmenter l’exploit, ne serait-ce que personnel, de ce jeune homme qui enfant n’était pas le dernier à simuler des crises d’asthme afin de s’éviter les cours d’éducation physique. « Beaucoup de gens se demandent si je suis fou » précise t-il. « Mais je voulais juste faire quelque chose de différent. Lorsque vous êtes à pied, vous voyez les choses différemment. » Et sur la vingtaine de kilomètres quotidiens avalés, le Français a également vécu une forte expérience humaine, faite de rencontres avec des inconnus croisés au détour d’un chemin qui lui offrirent douche et commodités le temps de quelques minutes. Et la compagnie était toujours bien reçue : « En Pologne je me suis retrouvé extrêmement déprimé, je pensais fortement à rentrer. Et ce jour même, j’ai rencontré un autre voyageur armé d’un sac aussi lourd que le mien ! Son nom est Stanislas et il revenait d’un mois de voyage dans la pleine nature de l’Écosse. Après seulement vingt minuntes de conversation nous avions convenu de ceci : il m’accompagnerait pendant quinze jours pendant que je traverserais la Pologne ! C’était vraiment un coup du destin et c’est certainement durant cette période que j’ai passé mes meilleurs moments. On se taquinait sans cesse, il m’appelait « zabojat » qui en polonais signifie « bouffeur de grenouille » lorsque je l’appelais « princess » car il était incroyablement fainéant. »

Enfin cette folle aventure s’acheva à Kemi (ville natale de Sonata Arctica). Situé à proximité de la Laponie, le port de la ville est un endroit d’où il est possible d’observer des aurores boréales, une autre des passions de Jordan Langlois. Un rêve accompli de la plus simple des manières : l’action. A ce sujet, il ajoute : « Après avoir travaillé un certain temps, j’ai eu l’envie soudaine de partir. Je pense qu’on a tous à un moment ou un autre cette envie et je voulais sauter sur l’occasion avant d’avoir trop de responsabilités dans ma vie d’adulte. Je n’ai pas tellement le caractère voyageur, je suis même plutôt pantouflard en vérité ! Mais l’idée d’un voyage à pied a complètement germé et il me devenait impossible de passer outre. Je pense avoir bien fait d’écouter cet appel jusqu’au bout. »

Et ce nouvel album de Sonata alors ? Jordan explique : « Je me dois d’être discret à ce sujet mais une chose est certaine, ceci est l’album qui réconciliera les fans de « l’ancien style » et des albums plus récents. Tous les membres du groupe sont très enthousiastes et fiers de cet album et je ne peux que partager cet avis ! J’ai moi-même pu jouer, participant ainsi à un bonus de l’album. »



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Mass Hysteria @ Transbordeur
    Slider
  • 1/3