ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Sonic Syndicate rules the night



We Rule The Night

Sonic Syndicate, c’est le Sum 41 du Metalcore. Les albums et les prestations scéniques du groupe donnent la banane par leur débauche d’énergie et d’enthousiasme juvénile. Bref, c’est ce genre de groupe dont on a un peu honte, mais que l’on ne peut pas s’empêcher d’apprécier. Nous nous sommes entretenus avec Karin Axelsson, la bassiste du groupe, à l’occasion de la sortie du malheureusement décevant et caricatural We Rule The Night, évident hommage à la vie nocturne des membres du staff de Radio Metal. Nous avons notamment évoqué avec elle l’impact du changement de chanteur sur l’évolution du groupe ainsi que cette tendance actuelle à proposer plus d’interactivité au fan, quitte à ébranler le mystère autour de l’artiste.

Quand il a affaire à une musicienne, comme s’il n’avait pas vu de femmes depuis des années, le journaliste de la presse metal (votre serviteur y compris !) se sent systématiquement obligé de dire qu’elle est charmante, même si elle ne l’est pas. Comme pour rappeler au monde qu’il a une libido ou pour rendre son interview plus racoleuse (à propos, elle vous plaît, la photo titre ?). Après que l’on ait à ce point déprécié le terme « charmante », comment peux-tu nous croire une fois de plus, cher lecteur ?

Cela dit, pour le coup, Karin, sans être un canon de beauté, n’est pas trop mal et a d’ailleurs l’habitude des shooting photos, comme nous le montre le clip de « My Own Life ».

A défaut, malheureusement, d’être très bavarde…

Radio Metal : Tout d’abord, comment se passent les choses avec Nathan J. Biggs, votre nouveau chanteur ? S’est-il bien intégré au groupe ?

Karin Axelsson (basse) : Tout se passe très bien. Dès que nous avons su qu’il intégrait le groupe, nous lui avons demandé de déménager en Suède, ce qu’il a fait… et il est toujours là !

Quelle a été son implication dans l’album ?

Nous avons commencé à composer les chansons dès qu’il est arrivé en Suède, même si nous n’avions pas vraiment prévu d’enregistrer l’album si tôt. Richard (NDLR : Sjunnesson, chanteur) et lui ont écrit toutes les paroles ensemble, donc on peut dire qu’il a autant travaillé que les autres sur cet opus.

Ce nouveau disque a un aspect pop beaucoup plus important que sur les disques précédents. On entend même de temps à autre des sonorités électro qui rappellent Pain. Est-ce la conséquence de l’arrivée de Nathan, est-ce quelque chose qu’il a apporté ?

Je crois que l’on avait vraiment envie d’essayer de nouvelles choses, de nouveaux sons, quand nous avons commencé à travailler en studio. Puisque nous avons un nouveau chanteur, on s’est dit que l’on pourrait prendre un nouveau départ. On s’est sentis libres d’essayer de nouvelles choses qui nous amusaient. Au bout du compte, on a décidé de garder les sons qui faisaient l’unanimité sur l’album.

Un groupe comme Pain vous a-t-il influencé pour cet album ?

Nous avons tous des goûts musicaux très éclectiques, allant de la pop music au black metal. Je crois que la majorité d’entre nous écoute Pain, ou encore Hypocrisy. Roger, notamment, est un amoureux du clavier (rires), j’imagine donc qu’il est très influencé par Pain.

Sur le nouvel album, on peut entendre que Nathan a une voix assez différente de son prédécesseur. C’était important pour vous de ne pas prendre une copie conforme de Roland Johansson ?

Je pense qu’on l’a fait exprès. On voulait bien entendu quelqu’un qui puisse chanter nos chansons correctement, mais cela aurait été stupide d’essayer de remplacer Roland avec quelqu’un qui chanterait exactement comme lui. Il est plus sage de faire ce que Nightwish a également fait. Ils ont choisi une chanteuse qui ne chante pas du tout d’opéra. On a décidé de faire de même : au lieu d’essayer de continuer comme avant, nous avons préféré faire quelque chose de complètement nouveau.

Richard Sjunnesson avait-il envisagé de se mettre au chant clair, afin que vous n’ayez pas besoin de chercher un autre chanteur ?

Richard a parfois essayé de chanter sur nos nouvelles chansons, et je pense qu’il s’en tirait très bien, mais il ne se sentait pas suffisamment à l’aise. Il fera peut-être du chant clair à un moment donné, mais rien n’est encore décidé. C’est juste quelque chose que l’on fait pour le fun en ce moment, on essaie juste de nouvelles choses. Mais nous n’avons jamais voulu nous contenter d’un seul chanteur, nous avons toujours voulu en avoir deux.

Pourquoi ?

Bien sûr au début, nous n’en avions qu’un. Mais lorsque nous avons tenté de travailler avec deux voix claires, nous nous sommes rendus compte que cela était bien plus facile qu’avec un seul chanteur ! Ils peuvent travailler en équipe… une seule personne n’a pas suffisamment d’air pour faire les deux voix en même temps !

Quelle est la signification du titre de l’album ? « We Rule The Night », c’est très fêtard comme phrase !

(rires) Cela pourrait être ça ! C’est juste une phrase qui résume toutes les chansons de notre album. Lorsque l’on entend le titre ‘We Rule The Night’, on peut penser à tellement de choses ! Cela pourrait parler de moi faisant un show en live, par exemple. C’est une façon de dominer la nuit. Cela peut aussi faire référence à une fête: quand tu es dehors toute la nuit pour faire la fête, c’est aussi une façon de dominer la nuit. Dans le groupe, nous sommes tous fans de films d’horreur et de vampires. Eux aussi dominent la nuit !


« Je pense que c’est une bonne chose que de montrer à nos fans ce que nous faisons en dehors de notre vie de groupe live. Quand j’étais petite, j’avais beaucoup d’idoles, comme Marilyn Manson par exemple. Quand je pouvais voir une vidéo d’eux en train de faire autre chose qu’un show sur scène, je trouvais ça absolument génial. »
La sortie de l’album a été repoussée de quelques mois, quelle en est la raison ?

On devait sortir l’album en mai, mais lorsque l’on a entendu le premier mix, on n’était pas totalement satisfaits. On voulait changer certains effets sonores et vocaux, ainsi que la batterie. On n’avait pas le temps de le mixer de nouveau, donc on a demandé à Robert Delargy de In Flames Studios de le faire. On l’a ensuite terminé au Bohus Sound Studios, où l’album a été enregistré. On a préféré repousser la sortie plutôt que de produire quelque chose dont on n’était pas à 100% satisfaits. Cela nous a aussi donné le temps d’enregistrer deux vidéos avant la sortie de l’album : elles seront proposées sur un DVD bonus.

De plus en plus de groupes font la promotion de leur album en amont par le biais de vidéos du processus de composition, d’enregistrement ou de réalisation de clips. C’est votre cas aussi, notamment avec le making of du clip de « My Own Life ». Il semble qu’aujourd’hui, les groupes considèrent que la recette du succès, c’est plus d’interaction avec le fan, c’est la possibilité de lui faire découvrir son univers quotidien. Qu’est-ce que tu en penses ?

Je pense que c’est une bonne chose que de montrer à nos fans ce que nous faisons en dehors de notre vie de groupe live. Quand j’étais petite, j’avais beaucoup d’idoles, comme Marilyn Manson par exemple. Quand je pouvais voir une vidéo d’eux en train de faire autre chose qu’un show sur scène, je trouvais ça absolument génial. On veut montrer à nos fans que nous sommes aussi des vrais gens, ainsi que ce sur quoi nous travaillons, comment nous faisons une vidéo… A travers Twitter on montre ce qu’on est en train de faire, mais on poste aussi des photos débiles ou marrantes. Depuis le début, on a aussi tourné des épisodes de Sonic TV pour montrer aux fans ce qui se passe sur la tournée, et ce que l’on fait quand on n’est pas sur scène. C’est une bonne façon de rester connecté avec nos fans.

Cette tendance ne nuit-elle pas à la légende, justement entretenue par la distance entre un artiste et un public ?

A un certain moment c’est inévitable, oui. C’est pourquoi j’essaie de garder mon profil Facebook privé par exemple, mais ça n’est pas vraiment simple. Je comprends ce que tu veux dire, mais on réfléchit bien à tout ce que l’on publie sur internet ou ailleurs. Il n’y a aucune nécessité à publier une photo de nos maisons, ou de montrer à quoi ressemblent nos appartements. On choisit ce que l’on veut que les gens voient. Tant que je ne dois pas montrer où j’habite, je pense qu’il n’y a pas de mal à publier beaucoup d’épisodes de Sonic TV.

Penses-tu que cette interaction soit la recette du succès de nos jours ?

Pour moi, le succès c’est un bon concert avec beaucoup de fans très sympas. (rires).

Penses-tu qu’il soit impossible, à part pour des groupes déjà établis, de construire son succès autour du mystère et de l’inaccessibilité du musicien ?

Non, je ne pense pas… j’imagine que c’est faisable, mais cela demanderait beaucoup d’efforts et de travail. Mais je ne vois pas pourquoi cela ne marcherait pas. C’est juste une drôle d’idée.

Il est maintenant coutume de mettre à disposition plusieurs titres de l’album gratuitement avant la sortie officielle, voire à proposer tout l’album en streaming sur myspace. L’époque où l’on devait attendre la sortie officielle, où la surprise était totale, un peu à l’instar du jour de Noël, est bien loin. N’est-ce pas dommage d’avoir perdu ça ?

Je pense parfois que ça n’est pas une bonne idée de donner la possibilité d’écouter un album en entier avant sa sortie. Les gens peuvent le télécharger et lorsque le groupe sort enfin l’album, ils ne sont plus vraiment motivés pour l’acheter, ce n’est plus aussi excitant. On peut sortir quelques singles, c’est ce que les artistes ont toujours fait. Jusqu’à présent, on n’a sorti que deux chansons, à part ‘Burn The City’. Je pense qu’il n’y a aucun problème à donner un avant-goût de l’album dans une vidéo avant qu’il ne sorte, puisqu’il reste encore tant d’autres chansons à découvrir. Pour se faire une idée de l’album, une seule chanson ne suffit pas. Il faut écouter l’opus entier pour décider si l’on aime ou pas.

Parlons maintenant de la vidéo de « My Own Life » qui nous montre les destins croisés de 5 personnages qui n’ont rien en commun. Ils vont tous prendre la décision de faire table rase du passé et de prendre un nouveau départ. Est-ce que par hasard, cette vidéo représente une décision que vous avez réellement du prendre à un moment donné de votre vie ?

Je ne sais pas si tous les membres du groupe se retrouvent dans cette histoire, mais moi je m’y retrouve complètement. Dans la vidéo, je participe à une séance de photos et repense à ce moment de ma vie où tout allait mal, et je finis par briser le miroir… je me sens très proche de cette histoire, en partie parce que je fais très souvent des séances photos. Et puis, on a tous nos mauvais jours…

Sur cette vidéo on te voit en tant que mannequin. Et tu es plutôt convaincante ! A quand une vraie carrière là-dedans ?

Ca serait super excitant, mais en vérité le problème c’est que je suis trop petite ! (rires) Ils ont cette « règle » qui stipule que toutes les mannequins doivent mesurer 1m80, 2m… et moi je ne mesure qu’1m60… même si j’essayais, on ne me prendrait pas, parce que je suis trop petite !

C’est dommage parce qu’en réalité, les hommes les préfèrent un peu plus petites !

Si je pouvais, je le ferais, ou même d’autres petites choses du même genre, juste pour le fun… mais j’aime vraiment les photoshoots donc… je peux en faire plein !

Entretien réalisé par phoner en juillet 2010
Myspace de Sonic Syndicate : www.myspace.com/sonicsyndicate




Laisser un commentaire

  • C’est quoi ce truc pathétique…?! Putain pauv chou de rebelle à la noix… Le métal décidément… ça ne veux plus rien dire avec des truc pareille…

    [Reply]

  • J’avais écouté sur myspace quand ils étaient en page d’accueil, ça sonnait assez gras et sympatoche. Là, heureusement qu’on peu un peu se rincer l’œil dans le clip avec la bassiste qui est, restons polie, trop bo… charmante. Voila la solution pour qu’un groupe marche, on s’en fout de la musique, ce qui compte c’est le visuel… :-/

    [Reply]

  • Et encore un groupe qui mise tout sur la plastique de sa chanteuse (ah? elle est bassiste? Y’a du changement…)
    Sinon le doc a raison, c’est de la soupe digne d’artistes de variété de bas étage (vous avez dis « heavy metal »?), c’est donc forcément sympa à écouter (et surtout facile à oublier). Mention spéciale au chanteur qui se la joue leader de boys band dans le clip.
    Encore un groupe qui va raporter du pognon à Nuclear Blast…

    [Reply]

  • Ok Doc , c’est officiel , RM interwiw des groupes de metals et des groupes ou il y a des jolies filles . Bande de chanceux va ! ^^
    PS : Me reste a trouver quoi faire de ce numero maintenant …

    [Reply]

  • Les Wolrds Appart se retrouvent à nouveau projetté sur le devant de la scène musicale grâce à l’intégration de leur nouvelle parteniaire commerciale, pardon, musicienne, Karin la sexy bassiste.
    Haaa qu’il est merveilleux le monde avec photoshop !

    [Reply]

  • Margoth/RM dit :

    J’ai écouté l’album il y a quelques temps… Et je crois ne pas prendre de risques en disant cela mais il s’agit sans doute de l’album le plus inintéressant que j’ai pu écouter durant le mois de juillet. J’ai même l’impression que cette galette est encore plus mauvaise que les précédentes; c’est dire. Non franchement, bel argument commercial en la personne de Karin ou non, il ne s’agit ni plus ni mois qu’une bandes de petits arrivistes sans intérêt. Nuclear Blast les a choisi comme aimant à fric et non pour leur talent (inexistant?), il faut pas se leurrer.

    Dire que d’autres groupes/artistes potentiellement bons ou carrément bourrés de talent triment comme des malades pour avoir un minimum de diffusion…

    @Doc: Dis donc donner ton numéro en faisant croire que c’est celui de Karin, c’est mesquin 🙂 🙂 🙂

    [Reply]

  • Malana, toi qui nous suit depuis si longtemps, t’interroges-tu réellement sur le bien-fondé de cette interview ?

    Franchement tout le monde sait pourquoi on l’a faîte. Pour obtenir le portable de Karin bien évidemment.

    Pour info c’est donc le 06 12 78 69 23.

    🙂

    [Reply]

  • Hum … C’est du métal ca ? Parseque je suis habitué a entendre des truc tranquille sur RM mais la nondésolais c’est pas du métal :s Bon je n »ai écouté que « my own life » , mais je me doute quand même de ce que donne le reste de leur discographie . Oui la bassiste est pas mal , mais c’est pas une raison non plus ^^

    [Reply]

  • Sonic Syndicate ou typiquement le groupe que j’aime mais que je trouve terriblement nul.

    C’est mon paradoxe existentiel.

    [Reply]

  • ninibassiste dit :

    une perte de temps ce groupe, consacrez vous a de vrais artistes comme vous le faites en temps normal.
    Quant a « my own life »: quel navet, aussi bien la musique que les images u_u’

    [Reply]

  • Karin grrrrrrr!!!!!! trop belle et joue trop bien!

    Et bon rétablisement Karin!!!!!!

    [Reply]

  • Petite précision : cet entretien a eu lieu avant la légère commotion cérébrale qu’a eu Karin il y a quelques jours en tournant un nouveau clip des Sonic Syndicate pour la promotion du dernier cd.

    De là à dire que l’itw de Metalo lui a vraiment fait mal au cerveau…:)

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3