ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Soundgarden : le grunge est mort, vive le Roi Animal


Puisque le grunge n’a jamais vraiment existé, il n’a jamais vraiment disparu. Rien qu’une étiquette sur un lot de bons groupes (pour le moins) de heavy-rock venus du nord-ouest des États-Unis qui avaient voulu ramener un peu de sens du riff à l’ancienne, avec parfois une touche d’esprit punk, en balayant tout ce que les années 80 et leur exubérance avaient fini par noyer sous une pluie de paillettes.

On a pleuré la mort de Nirvana mais il nous restait quand même Alice In Chains, Pearl Jam, Smashing Pumpkins et bien sûr Soundgarden, pour ne citer qu’eux. Cependant, la disparition de la tête de gondole a pas mal détourné l’attention du public et les expérimentations de formations comme Pearl Jam et les Citrouilles de Billy Corgan n’ont pas toujours aidé l’auditoire à suivre ces musiciens sur tous les terrains qu’ils ont emprunté. Et les graves problèmes de drogue puis la mort de Layne Staley d’Alice In Chains ainsi que la fin de l’histoire de Soundgarden au crépuscule des années 90 n’a rien arrangé et n’a pas empêché de croire que cette scène de Seattle ne passerait pas le cap du XXIe siècle. Mais voilà, ces derniers sont de retour ; on le sait maintenant, leur nouvel album, le premier en quinze ans, King Animal sortira le 12 novembre et s’écoute déjà via le site de NME. Alors, que reste-t-il du groupe au sortir de cette résurrection ?

On pouvait évidemment craindre le pire d’une telle réunion après une si longue séparation. On pourrait voir là-dedans, comme Billy Corgan des Smashing Pumpkins, une vile opération de la part de Cornell et sa bande, comme il a pu le dire il y a quelques temps en interview : « Il y a des groupes qui font un come-back essentiellement pour l’argent – ils jouent leurs vieux albums, et peut-être que, au fond de leur esprit, ils pensent qu’il y a de l’avenir. De toute évidence, je ne fais pas ce genre de choses. Je condamne ceux qui font ce genre de business mais qui ne l’admettent pas. Quand Soundgarden est revenu, ils jouaient seulement leurs vieilles chansons, super. J’étais fan de Soundgarden, mais il faut appeler un chat, un chat. Ils ne sont là que pour faire un dernier passage à la caisse. »

Alors, est-ce qu’on se fait traire en nous collant un fourrage un peu sec dans la bouche, comme le soupçonne Corgan ? Tout de même, ne nions pas les capacités artistiques de cette formation. Dès le départ, ça groove, ça vous fait remuer le pied comme si vous aviez un ressort épileptique dans la cheville… Et même si, très vite, on sent que l’album prend une sorte de vitesse de croisière, avec certains passages plutôt convenus, il y a toujours là un feeling à l’ancienne correspondant tout à fait à notre époque où les revivals de tout poil (60’s, 70’s, 80’s…) ont le vent en poupe. Et si l’équipe du capitaine Cornell sait bien prendre cette brise, si le but n’est pas de ne commettre qu’un ultime hold-up, alors, n’en déplaise à l’ami Billy, avec ça, ils pourraient peut-être se propulser encore plus loin vers l’avenir.

Mais jugez vous-mêmes.



Laisser un commentaire

  • une pure merveille! j’adore ce groupe..

    [Reply]

  • Et si tout simplement, un groupe avait envie de jouer essentiellement ses anciens morceaux UNIQUEMENT POUR NOUS FAIRE PLAISIR ???? J’habite à Montpellier, je suis de la génération Grunge, et je suis allée en mai à Paris voir Soundgarden pour leur unique date en France en espérant n’ entendre que de vieux tubes ! j’ai été servie ( malgré un son déplorable dû à un ingé son de merde qui s’est même fait engueuler par Chris …bref ! )et j’ai adoré ! Non, je ne pense pas qu’un groupe se reforme QUE pour le pognon….

    Et quand bien même !!! je m’en fous, car je prends mon pied devant une prestation de qualité, et devant un groupe que je n’aurais jamais pensé voir depuis tout ce temps !

    [Reply]

  • je ne savais pas que les Smashing faisaient du grunge, 1ère nouvelle

    [Reply]

    Amaury/RM

    La grande famille des années 90 dirons-nous. 😉

    micka

    merci, je préfère 🙂

    Ils ont fait du grunge, pardon MESSIEURS, du « heavy rock made in Seattle » avec Gish et Siamese Dream 😉 Mellon Collie… est un chef-d’oeuvre inclassable, je tiens à le rappeler par pure fanatisme. Le dernier album, Oceania, renoue avec les premiers amours du groupe mais dje n’irai pas jusqu’à parler de grunge… de « heavy rock made in Seattle », pardon!

    Pour pas paraître encore plus naze, je tiens à ajouter que même s’ils sont originaires de Chicago, les Smashing on fait du « heavy rock made in Seattle ».

    micka

    et bien en citant une phrase de Chris Cornell à l’époque « il y beaucoup de groupe classés grunge mais ils ne sont pas de Seattle » ce qui veut bien dire que les Smashing n’ont jamais été classés grunge, même si leurs albums ont été bons je le conçoit.

    Pour moi, ça veut dire que les Smashing jouaient du grunge (« heavy rock made in Seattle ») alors qu’ils n’étaient pas originaires de Seattle. En fait, c’est exactement ce que dit Cornell, pas besoin de chercher plus loin.

  • ..je kiffe ce groupe. trop content de la réformation du JArdin sonique.

    [Reply]

  • Alors, Animal, ça te fait quoi que Soundgarden ait fait un album à ta gloire?

    [Reply]

    Une demie molle permanente. Seulement « demie » car je sais rester humble. 😉

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3