ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Spiral Architect : faut-il être sceptique?


Un événement incroyable vient d’être annoncé. J’en ai la larme à l’œil : le groupe de metal progressif norvégien Spiral Architect a annoncé qu’il s’apprêtait à travailler sur le successeur du monument A Sceptic’s Universe, un album qui date de 2000 et qui est l’unique opus du groupe. Je vous vois venir : « ça y est, Spaceman pète un câble pour un groupe dont personne n’a rien à foutre ». Malheureux, vous ne savez pas de quoi vous parlez. Laissez les personnes instruites faire.

Spiral Architect, c’est avant tout une musique qui repousse les limites de vos neurones ; inutile de préciser que certains d’entre vous en auraient bien besoin. Elle s’écoute de préférence avec une boîte de cachets d’aspirine à proximité. Au début prenez un gramme par écoute, puis au bout de deux semaines vous pouvez réduire la dose à cinq cents milligrammes. Lorsque les migraines se font moins fortes, arrêtez les cachets. Il faut parvenir à habituer votre corps.

Ça donne envie n’est ce pas?

C’est en effet avec une musique éprouvante et un unique album – quel album ! – que Spiral Architect est parvenu au statut de groupe culte. Plus concrètement, la formation est (re)connue pour repousser les frontières de la technique à des sommets époustouflants avec – et là est la force du groupe – une identité artistique forte et tout bonnement unique : une atmosphère sombre, un caractère parfois frénétique et une sensation de labyrinthe dans lequel on se perd. Voilà, c’est exactement ça : il faut aimer se retrouver perdu et désorienté, il faut savoir accepter de se faire dominer. Trop technique, leur reprocheront certains pour ne pas avouer leur impuissance. D’ailleurs, le groupe s’en amuse : sur la tranche intérieur du boitier de A Sceptic’s Universe est inscrit la mention : « True Norwegian Technical Metal ».


Pour en revenir au sujet, c’est le batteur Asgeir Mickelson qui a révélé les plans du groupe sur le forum de Ultimate Metal : « Nous avons travaillé sur le prochain album – évidement moins que plus – depuis 1999 et avons peut être une heure de musique (des riffs et des bouts). La bonne nouvelle est qu’il semblerait qu’il va y avoir un travail continu sur cet album à partir de mars cette année jusqu’à… le temps le dira. »

Cela fait onze ans que cet album est attendu par les adeptes du groupe ! Onze ans avec un seul et unique album à se mettre sous la dent. Il n’y a rien d’étonnant dans le fait que les fans tournent à la névrose ! Des témoins en ont même vu mordre… Blague à part, beaucoup ont mis la faute sur les emplois du temps chargés des membres du groupe. Asgeir Mickelson a, par exemple, joué et/ou enregistré avec Borknagar, Vintersorg, Ihsahn, Lunaris ou encore Testament (ah ! Ça, ça vous parle !) Le chanteur Øyvind Hægeland a notamment remplacé Kristoffer Rygg dans Arcturus le temps d’une tournée, a remplacé l’actuel chanteur de Communic au sein de Scariot (aux côtés de son compère Mickelson et Steve DiGiorgio) et a officié dans le groupe Lunaris en tant que bassiste fretless (!!) et chanteur. Le guitariste Steinar Gundersen et le bassiste Lars K. Norberg ont, quant à eux, pendant longtemps officié dans le groupe live de Satyricon. On peut par ailleurs retrouver Lars sur les deux derniers albums de Ihsahn.

En 2007 Mickelson avait d’ailleurs expliqué le statut du groupe : « beaucoup de gens sont agacés à propos du fait que nous faisons ‘tout’ sauf ce que nous ‘devrions’ faire – c’est-à-dire faire un autre album de SA. Mais le fait est que nous en ferons un lorsque nous le sentirons. Rien ne s’est jamais vraiment mis en travers de la route. »

L’annonce de Mickelson est, certes, maigre mais au vu de la rareté des communiqués du groupe sur leurs activités, cela vaut assurément de l’or. Tout du moins, c’est le cas pour moi, pauvre fan névrosé.



Laisser un commentaire

  • Mon petit spaceman (ok, ça fait un peu familier, je l’accorde.),
    j’avoue avec une honte certaine que je ne connaissais pas ce groupe et qu’il va falloir que je me dégotte d’urgence leur premier opus (soit avec 11 ans de retard, mais mieux vaut tard que jamais).
    Mais de mon coté, si ce style destructuré et très technique, limite Thrash et Jazz, te mets dans un tel état, je vais t’en remettre une couche avec un autre groupe qui officiait à la fin des années 80 : les biens nommés WATCHTOWER, origianire de Austin, USA et leur technotrash assassin sur l’album « control and resistance »

    [Reply]

    Spaceman

    Oui, Watchtower, bien sur! Lorsque l’on parle de metal technique s’il y a bien un groupe vient à l’esprit c’est celui ci. C’est peut être le premier a avoir poussé le bouchon aussi loin. Il ont influencé un paquet de groupes par la suite dont Spiral Architect. D’ailleurs on attend toujours leur troisième album Mathematics… Et si aime ce groupe tu peux aussi jeter une oreille sur Spastic Ink avec les frères Jarzombek, qui n’est autre qu’un Watchtower instrumental (beaucoup préfèrent ce groupe car ne supportant pas le chant de criard de Watchtower).

    Au niveau des influences de Spiral Architect, parmi d’autres que le groupe revendique il y a Fates Warning et Psychotic Waltz (le parallèle musical, et notamment vocal, avec le A Social Grace de Pyschotic Waltz a toujours été frappant pour moi).

  • Arrow
    Arrow
    Dream Theater @ Lyon
    Slider
  • 1/3