ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Spiritual Beggars en mission Apollo


Ça y est, Grand Magus signe chez Roadrunner, c’est le début de la gloire, la bière qui coule à flot, les tavernières faciles, les courses de chien de traineau sur les fjords, etc.

JB jubile et quitte les Spiritual Beggars, qui d’ailleurs lui ont bien servi pour faire grimper sa notoriété : le tube « Killing Time » en 2002 a, en partie, permis d’orienter les regards vers le chanteur et son groupe Grand Magus. Michael Amott et sa bande, dépités d’avoir perdu leur pépite sont alors allés se faire voir chez les Grecs. C’est donc Apollo Papathanasio, chanteur chez Firewind, qui intègre le poste vacant. Non mais sans blague ! Ils vont arrêter de briser nos rêves les mecs de Firewind en remplaçant toutes nos valeurs sûres ?


Firewind est un groupe de heavy lambda. Typiquement le groupe passe partout. Ce qui ne leur empêche pas d’avoir une forte ambition, mais sans jamais vraiment parvenir à s’élever. Beaucoup de vent pour très peu de feu en fin de compte. Et c’est peut être ce qui pousse les musiciens du groupe à s’exporter et sauter sur les belles occasions. Je vois bien les mecs scruter les petites annonces dans le journal et faire leurs lettres de candidature à tout va : dans le tas ils en trouveront bien un qui leur fera une offre. J’avais un ami pour qui c’était son principe de base : il tentait sa chance avec toutes les filles qu’il croisait et, une fois sur dix, ça fonctionnait. Pour les neuf autres il se prenait un rateau, le plus souvent bien aiguisé. Mais résultat, non seulement il se payait du bon temps, mais aussi il passait pour un sacré Don Juan aux yeux de ses potes et de son entourage. Firewind, c’est pareil. Avec Gus G aux coté d’Ozzy et maintenant Apollo chez Spiritual Beggars les gens vont bien finir par s’intéresser au groupe. Après tout, comme je le disais plus haut, c’est en partie comme ça que Grand Magus a été révélé. A la différence près que la notoriété de Grand Magus était un ballot de paille qui n’avait besoin que d’une étincelle pour s’embraser.

L’autre jour, Metalo me disait : « déjà, rien que le fait d’embaucher un musicien venant d’un groupe nommé Firewind est une énorme faute de goût », et à moi d’acquiescer devant cette vérité. Pourtant, ces musiciens sont de très bons candidats : ce sont de bons musiciens qui ont pour seul défaut un léger manque de personnalité. Ils sont ce que l’on pourrait qualifier de « génériques ». Un défaut qui peut vite se transformer en qualité, car il est facile d’en faire ce que l’on veut. Gus G l’a d’ailleurs prouvé sur le dernier single d’Ozzy où il singe magnifiquement Zakk Wylde. Ozzy avait besoin de changer de guitariste pour changer d’air. Dans le principe, la démarche était honnête et louable, mais, au fond, il en avait probablement peur. Pensez-vous, 50% de l’intérêt que portaient ses fans envers sa musique venait de la présence de Zakk Wylde. Gus G incarnait donc admirablement ce changement dans la forme sans en changer le fond. Alors qu’artistiquement, soit dit en passant, il aurait été plus souhaitable d’opérer l’inverse.

Spiritual Beggars vient de mettre un court extrait d’un titre de leur prochain album. On y découvre donc la nouvelle voix du groupe. Tout comme Gus G, Apollo, grâce à sa voix chaude, semble très bien s’adapter et rentrer dans les chaussures de son prédécesseur sans trop dépayser l’auditeur. Mais on ne berne pas le connaisseur et il est clair que l’absence du grain de Janne « JB » Christoffersson se fait déjà ressentir sur ces quelques secondes de musique.

De même que pour Gus G avec le nouvel album d’Ozzy Osbourne, ne jugeons pas hâtivement et faisons confiance à Michael Amott qui doit être le premier désolé de la perte : « […] nous avons trouvé un excellent chanteur qui habite notre ville. […] Nous nous sommes éclatés en studio et ce fut très satisfaisant sur le plan créatif ».

Les Spirituals ont déjà eu une sacré veine au début des années 2000 lorsqu’ils ont été contraints de remplacer l’excellent Spice. Les optimistes se diront « jamais deux sans trois », les pessimistes que la chance tourne.

L’album sera dans les bacs vers la fin de l’été / début de l’automne 2010.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Dana Fuchs @ Massy
    Slider
  • 1/3