ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Staind a un désir introspectif


Le monde de la musique est souvent d’une superficialité abyssale. C’est probablement dû au jeu de l’apparence qui reste central dans le rapport entre un artiste et son public. En conséquence, le culte des icônes musicales nous fait souvent nous interroger sur la notion d’image qui, bien des fois, revêt un caractère fascinant mais artificiel.

Le documentaire Some Kind Of Monster de Metallica, tourné en 2003 pendant la composition de St. Anger et qui mettait à nu un groupe que l’on sentait au bord du gouffre, avait donc suscité des commentaires partagés de la part des fans. Si certaines réactions louaient la volonté d’honnêteté, le fait que ces stars millionnaires aient des soucis relationnels (« pleurer c’est metal maintenant ?! ») portait justement un coup à « l’image » de Metallica (on y revient) d’après une frange du public.

Avec son nouveau DVD prochainement dans les bacs, Staind a apparemment fait le choix de suivre l’exemple introspectif des Mets.

« Notre documentaire est une réponse à Some Kind Of Monster de Metallica… sous stéroïdes » vient d’affirmer Aaron Lewis (chant) à nos confrères de The Pulse Of Radio. « Ici il n’y a pas de thérapeute qui tente de nous garder ensemble pour notre bien. C’était juste un documentaire où tout tombait en lambeaux. Et pour une large partie, nous étions à coeur ouvert. Je pense que la caméra s’est arrêtée deux fois au cours du processus intégral. Et le tout est vraiment peu flatteur. C’est vraiment très dur pour moi de le regarder » précise le chanteur.

Le nouvel album éponyme de Staind sortira le 13 septembre prochain et ce documentaire sera présent sur sa version CD/DVD deluxe. Il retrace l’histoire récente de Staind, un groupe toujours vivant mais dont l’implosion à eu des conséquences importantes. Le batteur Jon Wysocki a par exemple quitté la formation cette année ce qui a été le premier changement de line up depuis la création de Staind en 1994. Aaron Lewis avait également précisé que l’enregistrement de ce nouvel opus « s’était tellement mal passé que (le groupe) avait décidé d’arrêter de travailler dessus ensemble et chacun à donc bossé sur ses parties de son propre côté, dans des endroits différents ».

Ambiance.

Ce documentaire traite en fait d’une problématique intéressante rencontrée par bon nombre de musiciens, professionnels comme amateurs, à savoir : comment faire pour que mon projet avance tout en parvenant à dialoguer avec mes collègues ?

La date du 13 septembre est donc cochée sur notre agenda metallique car si ce documentaire à la thématique universelle vaut le coup d’œil, vous en entendrez à nouveau parler dans ces colonnes !



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Mass Hysteria @ Transbordeur
    Slider
  • 1/3