ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Steel Panther : gourmands comme des cochons


Ces mecs sont intenables ! Autant pris individuellement on a nos chances pour tirer quelque chose de sérieux de ces clowns, autant lorsqu’on se retrouve face au chanteur Michael Starr et au bassiste Lexxi Foxx ensemble dans une même pièce, avec qui plus est une télévision qui diffuse des clips hard et glam en fond, ce n’est plus la peine d’y compter. Mais est-ce bien ce que l’on recherche chez Steel Panther ? Ce côté exagéré, caricatural, exubérant : C’EST Steel Panther. Alors tant pis si les deux tiers des questions sont passées à la trappe faute de temps ou si les deux larrons nous perdent dans notre plan d’interview, de toute façon c’est eux qui mènent la barque, divaguant et passant du coq à l’âne. Ils sont inépuisables et les questions ne sont au final là que pour relancer leur gouaille.

Forcément, au programme, beaucoup de misogynie (et que leur hôte soit une femme ne les gênent pas le moins du monde pour déblatérer des saloperies) : on vous invite à compter le nombre de « baiser » et « chatte » contenus dans ces lignes. Mais aussi des anecdotes farfelues à tout-va, même si on ne sait pas toujours bien où situer la vérité, et des piques croustillantes et totalement gratuites à l’encontre d’autres musiciens ou formations. Finalement il y a une certaine forme de générosité chez Steel Panther et c’est d’ailleurs la base de son nouvel album, All You Can Eat, avec cette parodie de La Cène de Léonard de Vinci en guise de pochette, érigée en « symbole pour montrer que c’est pour tout le monde. […] Tu sais, les pizzas, la bière, les bonbons, la drogue, Dio… »

« L’album sort le 1er avril et comme le dit Michael, si les gens ne l’aiment pas, nous dirons juste : ‘Poisson d’avril ! Ce n’est pas notre vrai album !' »

Michael Starr (chant) (directement dans l’enregistreur) : SALUT ! Salut, vous m’entendez ?

Radio Metal : Normalement ça marche !

Lexxi Foxx (basse) : Tu es sûre que tu as tout ce qu’il te faut ? Parce que nous voulons que tu sois à l’aise…

Michael Starr : Tu as faim ? Tu veux à manger ? Une bière ?

Non non, c’est bon !

Michael Starr : De la cocaïne pour te réveiller ?

(Rires) Pour me réveiller ce serait bien mais j’ai peur que ça fasse un peu beaucoup…

Michael Starr : D’accord. [A une personne à côté] Matt, tu as apporté la coke ?

Matt : Oui, mais je n’en ai plus…

Michael Starr : Ce n’est pas que tu n’en as plus, c’est que tu as tout pris !

Lexxi Foxx : Sérieux, c’est vrai ? Oh !

Michael Starr : Désolé, nous croyions qu’il nous en restait. Je n’arrive pas à croire qu’il a tout pris ! Ce mec a un problème. Trop de coke avec Steel Panther…

(Rires) Ça va, je devrais arriver à faire sans !

Michael Starr : Prends ton temps.

OK. Nous pouvons commencer ?

Michael Starr et Lexxi Foxx (ensemble) : Commençons MAINTENANT.

L’album va sortir le 1er avril. Est-ce que vous avez choisi intentionnellement cette date ? Est-ce que vous pensez que Steel Panther est une sorte de grosse blague qui est devenue totalement hors de contrôle ?

Lexxi Foxx : Eh bien… Michael, c’est toujours un jour confus pour moi, je vois bien ce qu’elle veut dire…

Michael Starr : On n’est pas en train de plaisanter…

Lexxi Foxx : Tu vois, c’est pour ça, je ne sais jamais parce que parfois…

Michael Starr : Non, c’était pas une blague, c’est pour de vrai !

Lexxi Foxx : Tu vois, c’est ce que… Nan, maintenant, je suis perdu !

Michael Starr : Donc quand l’album sortira, si les gens disent : « Beurk, il est naze… », on pourra dire : « Poisson d’avril ! ».

Lexxi Foxx :« Poisson d’avril, ce n’est pas notre vrai album ! Retournerons an studio en enregistrer un autre. » Même moi, je sais ça. Donc c’est une sorte de longueur d’avance que nous voulons nous laisser, je pense, même si je suis toujours largué pendant cette fête. Ou peu importe ce que c’est…

Michael Starr : C’est une fête nationale en Amérique…

Lexxi Foxx : C’est une fête où tu joues des tours à tes potes, tu leur fais des blagues très sérieuses. La pire que je n’aie jamais entendu…

Michael Starr : J’ai baisé ta femme. Poisson d’avril !

Lexxi Foxx : Ouais, « Poisson d’avril, en fait j’ai pas baisé ta femme ! » ou « Tous tes enfants sont morts à l’école aujourd’hui, il y a eu une tuerie », et ce n’est pas marrant. C’est vraiment triste, non ? Ensuite, ils te disent : « Poisson d’avril ! Tes enfants sont encore en vie ! Ils vont bien et ils ont même eu de bonnes notes à l’école ! ».

Michael Starr : C’est une fête complètement foireuse, surtout pour moi parce que je ne fais jamais confiance à personne de toute façon.

Lexxi Foxx : Donc oui. L’album sort ce jour-là et comme le dit Michael, si les gens ne l’aiment pas, nous dirons juste : « Poisson d’avril ! Ce n’est pas notre vrai album ! ».

All You Can Eat est un disque très varié dédié au rock’n’roll dans toutes ses formes, avec des morceaux heavy metal comme « Pussywhipped », des chansons plus hard rock ou glam comme « Party Like Tomorrow Is The End Of The World » etc. Est-ce qu’on peut voir le titre de l’album « All You Can Eat » (Tout ce que tu peux manger) comme une métaphore pour votre musique ? Est-ce que vous voyez cet album comme une sorte de buffet musical où il y a un peu de tout pour les fans de rock ?

Michael Starr : Oui, je pense, complètement. Le titre englobe toutes sortes de compositions. Il y a beaucoup de musiques différentes sur l’album, mais c’est toujours du heavy metal. Il y a une ballade, une chanson lente, « The Burden Of Being Wonderful », qui est plutôt pour les filles et pas pour beaucoup de mecs, mais il y a aussi une chanson comme « Pussywhipped » qui est pour les mecs et pour quelques nanas dures à cuire.

Lexxi Foxx : Si je peux me permettre, quand tu nous dis ça comme ça, je me dis : « Merci mon Dieu ! » parce que ça veut dire que nous allons pouvoir l’utiliser de cette manière ! Tu dis qu’il est varié ? Comme ça, nous pouvons le tourner de cette manière. Ce n’est pas seulement « All You Can Eat » à propos de nourriture ou de chatte, c’est aussi « All You Can Eat » dans le sens : « Tout le metal que tu veux ». Il y a des chansons très heavy. Je pense que Bon Jovi, c’est du metal, tu sais. Michael et moi, nous aimons le même genre de heavy metal, qui est plutôt le heavy metal pour groupie. Mais Satchel pense que le heavy metal, c’est Judas Priest. Je suis d’accord… Judas Priest, Krokus, Dio, tous ces groupes qui ne chopaient jamais de chattes. Michael et moi, nous aimons plutôt les groupes…

Michael Starr : Nous aimons les groupes à chattes.

Lexxi Foxx : Les groupes qui attirent les chattes.

Michael Starr : Ouais.

Lexxi Foxx : S’ils devaient se battre contre les groupes de Satchel, nos groupes perdraient probablement. Mais ils sont super stylés.

« Il nous est arrivé d’avoir des nuits où nous sommes puceaux, où nous ne baisons pas, mais je n’aime pas trop en parler parce que ça veut dire que j’ai fait quelque chose de mal ! »

Je reviens un peu en arrière : donc vous pensez que « The Burden Of Being Wonderful » (Le fardeau d’être génial) est plutôt un problème de fille ?

Michael Starr : Oui, je crois. C’est un peu plus soft, doux à l’oreille, c’est une bonne chanson à écouter en se masturbant, pour les filles. C’est lent, et puis le rythme de la chanson (il chante) « Tintintintintintintintin… » (il commence à gémir) Oh… oh… » Tu ne trouves pas ?

Lexxi Foxx : Je suis d’accord, je pense qu’il a raison.

… D’accord (rires). Est-ce que vous considérez Steel Panther comme les Jésus Christ du rock’n’roll, comme le suggère la pochette de l’album avec cette parodie de La Cène ?

Michael Starr : Euh, non. Je ne crois pas que nous sommes Jésus Christ…

Lexxi Foxx : Mon Dieu, non ! Doux Jésus !

Michael Starr : Doux Jésus, nom de Dieu !

Lexxi Foxx : Bordel de Dieu !

Michael Starr : Non, pas Jésus Christ. C’est plutôt un symbole pour montrer que c’est pour tout le monde.

Lexxi Foxx : Exactement.

Michael Starr : Tu sais, les pizzas, la bière, les bonbons, la drogue, Dio…

Lexxi Foxx : Cinderella…

Michael Starr : Il n’y a pas de culpabilité à avoir, il ne faut se sentir coupable de rien !

Lexxi Foxx : Tout ce que tu peux manger ! Et tu sais quoi ? Tu n’as même pas à payer !

Michael Starr : Enfin, tu dois quand même acheter l’album.

Lexxi Foxx : Ouais.

Michael Starr : Mais oui, nous ne sommes pas considérés comme un plaisir coupable, je ne crois pas, nous nous voyons juste comme un plaisir. C’est un plaisir de traîner avec nous, d’écouter notre musique… Je pense que c’est ce que montre la pochette. Tout le monde est le bienvenu. C’est comme ça que nous vivons nos vies de toute façon : nous mangeons autant que nous pouvons, autant de filles que nous pouvons…

Lexxi Foxx : Il n’y a pas de mal à ça. Dieu sait que nous pourrions tous mourir demain.

Michael Starr : …Ou même maintenant !

Lexxi Foxx : …Tu dois prendre tout ce que tu peux, voler des trucs, et faire ce que tu as à faire…

Michael Starr (il le coupe) : Oh mon Dieu, c’est Mötley Crüe ? (à la télé allumée en musique de fond)

Lexxi Foxx : Mais oui ! « Home Sweet Home » ! Encore une de ces vidéos dont tu parlais.

Michael Starr : C’est une vidéo pour se masturber. Vous avez vu la taille de cette scène ? C’est gigantesque ! Vous savez ce qui est drôle dans cette vidéo ? J’ai toujours voulu marcher dans un hall comme ça.

Lexxi Foxx : …C’est un truc tellement cool à faire dans un stade, toi et tes potes.

Michael Starr : Regardez-moi ça. Ça déchire. Il embrasse toutes ces chaudasses…

Lexxi Foxx : Ouais, il y a des dames… Désolé. Le hard rock nous distrait.

Michael Starr (il chante) : « … bones…. Just one more night! And I’m coming off this! »

Lexxi Foxx : Il y avait d’autres vidéos avant, comme du Nirvana, et on n’y a même pas prêté attention et…

Michael Starr (il chante avec une voix aiguë) : Nanana…

Lexxi Foxx : Désolé, en plus tu ne peux même pas voir la vidéo !

Michael Starr : Vous savez pourquoi ses cheveux sont vraiment courts dans cette vidéo ? Parce qu’ils ont été brûlés par un effet pyrotechnique !

Lexxi Foxx : Ça c’était Michael Jackson, dans une pub pour Pepsi… Est-ce que lui aussi ?

Michael Starr : Nan, je crois qu’ils ont juste été brûlés à force d’être décolorés.

Lexxi Foxx : Ah oui, c’est peut-être ça. Mais ils sont vraiment courts, quand même. On dirait un casque de Stormtrooper, vous ne trouvez pas ? Enfin bon. Vas-y, continue, pose-nous d’autres questions, nous regarderons ça à un autre moment !

Ça a un peu rapport avec la question précédente : j’ai lu que vous aviez dû changer un passage des paroles de « 17 Girls In A Row » de votre album précédent, où vous disiez : « I shot my load on the Holy Cross » (J’éjacule sur la sainte croix). Votre maison de disques a pensé que l’Église catholique n’aimerait pas trop…

Michael Starr et Lexxi Foxx (ensemble, coupant la question) : Comment tu le sais ??

« Quand tu es chanteur, je ne sais pas si tu es au courant… Mais tu ne laisses pas les gens toucher à ton sèche-cheveux. »

C’était dans une interview de Satchel.

Michael Starr : Ah ! Oui, nous avons eu un coup de fil de notre maison de disques… Ce qu’ils font, c’est qu’ils envoient toutes nos chansons à leur service juridique à New York ; ils ont regardé les paroles de nos chansons et ont dit : « Il n’y a pas moyen que ça sorte ! » Donc la maison de disques m’a appelé et nous a demandé de changer le passage « I shot my load on the Holy Cross ». C’est ce que nous avons fait. Je l’ai changé immédiatement sur mon Iphone, dans mon allée. J’ai chanté ça dans mon Iphone, je l’ai envoyé par mail au producteur et il l’a mis directement sur l’album. Je t’assure ! C’est génial, non ?

Lexxi Foxx : Ça déchire. Personne n’est au courant. Tu es la première à avoir cette information. C’est quelque chose. C’est une très bonne question !

Michael Starr (il chante) : « I fucked 17 girls at the trailer park down in Memphis, Tennessee » (J’ai baisé 17 filles dans un camping à Memphis dans le Tennessee). Pause. Email envoyé.

Wow, ok !

Lexxi Foxx : La technologie, de nos jours…

Michael Starr : Ouais, il fallait que je change le passage mais je ne pouvais pas aller au studio parce que j’étais à la plage, donc en rentrant de la plage, je l’ai chanté dans mon Iphone. C’est incroyable, tu enregistres l’interview dans un de ces trucs aussi…

Lexxi Foxx : Sa mère a l’un des derniers modèles… Je ne sais pas dans lequel tu l’as chanté mais…

Michael Starr : C’était pas la 4G à l’époque…

Lexxi Foxx : …Et ça sonne aussi bien que le reste de l’album !

Michael Starr : Ça ne s’entend même pas !

Lexxi Foxx : Non, ça ne s’entend pas. Tu n’as pas entendu la différence, si ?

Non, pas du tout !

Michael Starr : Nous devrions enregistrer tous nos albums sur Iphone…

Lexxi Foxx : …Comme ça tu pourrais rester à la plage, vu que tu adores la plage et les chattes qui s’y trouvent.

Michael Starr : C’est vrai, j’adore aller à la plage.

Lexxi Foxx : Michael adore surfer ! Est-ce qu’il y a une question à ce sujet là-dedans ? Parce que je peux y répondre maintenant : Michael adorer surfer ! Ok, tu peux continuer…

(Rires) Sur Feel The Steel comme sur Balls Out, vous aviez des chanteurs très prestigieux invités, alors que sur cet album, il n’y en a aucun…

Michael Starr : Nous avons un invité : Vivian Campbell joue le solo sur la chanson « Gangbang At The Old Folks Home ». Vivian Campbell de Def Leppard, Dio… Son solo est fantastique. Quant à savoir pourquoi nous n’en avons pas plus… Lorsque nous travaillons sur un album, nous ne nous disons pas : « Il faut que nous trouvions des invités » et nous n’appelons pas tout le monde. Tout le monde était en tournée au moment où nous enregistrions, en plus, donc…

Lexxi Foxx : Tout le monde était en tournée. Mais en terme de guitariste, qui est-ce que nous aurions pu avoir de mieux que Vivian Campbell, de toute façon ?

Michael Starr : Eddie Van Halen…

Lexxi Foxx : Oui, nous aurions pu, mais il était occupé. Il était en centre de désintox ou en train de faire du babysitting avec ses enfants, quelque chose comme ça… Je ne me souviens pas, mais je sais qu’il était occupé à faire quelque chose.

Michael Starr : Vivian est génial. Il nous a fait un solo magnifique. Il sonne hyper bien. Nous avons fait connaissance avec lui sur notre tournée avec Mötley Crüe et Def Leppard. Il a été super sympa avec nous. Tout le groupe était sympa.

Lexxi Foxx : Tout Def Leppard, ce sont les putains de meilleurs mecs du monde !

Michael Starr : Le chanteur de Def Leppard m’a laissé utiliser son sèche-cheveux !

Lexxi Foxx : Ce n’est vraiment par rien, parce que quand tu es chanteur, je ne sais pas si tu es au courant… Mais tu ne laisses pas les gens toucher à ton sèche-cheveux.

Michael Starr : C’est vraiment important. Il avait une valise spéciale et tout, je suis sérieux. J’étais là : « Est-ce que tu as un sèche-cheveux ? » et il m’a emmené dans sa loge puis m’a dit : « À chaque fois que tu as besoin d’un sèche-cheveux, tu peux venir ici pour te sécher les cheveux. » C’est vraiment gentil.

Lexxi Foxx : C’est un truc de chanteur. Moi, il fallait que je marche à un autre bout de la salle pour aller à ma loge parce qu’ils avaient des agents de sécurité, etc. J’étais là : « Où est-ce que je vais pour me préparer ? » Je ne pouvais pas passer à côté de sa loge mais Mike est arrivé, a demandé un sèche-cheveux, et voilà. C’est un truc de chanteur, je suppose.

Michael Starr : Et la fois où nous avons rencontré Nikki Sixx !

Lexxi Foxx : C’était cool. Nous avons discuté un petit moment, nous avons parlé de Kat Von D…

Michael Starr : Exactement ! C’était à l’époque où il la baisait, hein ?

« J’aime porter du rose et me faire des coiffures qui tuent parce que je sais que les filles aiment le maquillage et les trucs roses, or moi aussi j’aime les trucs roses, si tu vois ce que je veux dire… »

Donc. Pour revenir à la chanson « The Burden Of Being Wonderful » : vous pensez que c’est un fardeau que vous avez à porter ?

Michael Starr : D’être beau ?

Lexxi Foxx : Regarde-le !

Michael Starr : Cette chanson n’est pas seulement pour moi. C’est pour tout le monde dans le groupe. C’est… Tu vois ce que je veux dire, tu es belle. Les gens s’attendent à ce que tu te comportes d’une certaine manière, ils s’attendent à ce que tu sois sûre de toi, bien dans ta peau… Ça ne se passe pas comme ça, quand tu es beau. C’est une grosse responsabilité.

Lexxi Foxx : On se sent bien seul.

Michael Starr : Les gens s’imaginent que tu es stupide, aussi, quand tu es beau. Mais je ne suis pas stupide, je ne suis juste pas si malin que ça.

Lexxi Foxx : Je ne dirais jamais une chose pareille mais des gens ont dit ce genre de chose à propos de Michael et moi… (Il se remet à regarder la télé) Trop bien !

Michael Starr : Cinderella, j’adore ce groupe !

Lexxi Foxx : Je suis sûr qu’ils le font exprès ! Nous sommes en train de faire cette interview, et ils foutent tout en l’air !

Michael Starr (il chante : « I count the falling tears, they fall before my eyes… »

Lexxi Foxx : Il a des grosses lèvres, hein ? Ça fait très Steven Tyler ! Et est-ce que c’était la fille qu’il y avait dans le film Weird Science ? Kelly LeBrock, voilà !

Michael Starr : C’est elle ? La fille ?

Lexxi Foxx : Dans le premier couplet, oui !

Michael Starr : Oh, et qui est cette fille ?…

Lexxi Foxx : Ce n’est pas une fille, c’est Jeff LaBar ! Ouais, ça ce sont des lèvres de salope, complètement dingue ! C’était avant le collagène et tout, pas vrai Mike ?

Michael Starr : Oui, c’est complètement naturel !

Lexxi Foxx (se détourne de la télé) : Euh, continue ? Désolé ! C’est juste qu’ils ne font que passer ces vidéos…

Le clip de « The Burden Of Being Wonderful » a été réalisé par Kirker Butler, qui est le producteur de « Family Guy » et de « The Cleveland Show ». Est-ce que vous avez décidé de travailler avec lui en particulier en raison de ces séries ?

Michael Starr : En fait, il avait déjà cette idée je crois alors que nous étions là : « Euh, merde, nous avons déjà deux, trois mecs sur le coup… » Spielberg était déjà intéressé, il y avait aussi ce mec qui fait les films qui font peur, là… Tim Burton…

Lexxi Foxx : Il y avait aussi ce mec qui fait les blockbusters avec DiCaprio, ces gros films d’action…

Michael Starr : … Il a fait Transformers, comment il s’appelle déjà ?

Lexxi Foxx : Je vois de qui tu parles !…

Matt : Jerry Bruckheimer !

Michael Starr : Jerry Bruckheimer, exact ! Mais nous avons rencontré Kirker par l’intermédiaire de notre maison de disque, ils étaient en train de chercher des idées et de commencer à écrire, et Kirker avait déjà écrit des choses pour nous. Nous sommes devenus amis et nous avons décidé de lui faire réaliser le clip.

Lexxi Foxx : Et maintenant, nous ne nous parlons plus parce que Michael a baisé sa femme ! Alors, qu’est-ce que tu dis de ça ? Plus de clips pour nous !

Michael Starr : Mais ce n’est pas grave, nous avons eu notre clip, et il est super bien !

Lexxi Foxx : Et généralement, tu ne fais pas appel au même réalisateur pour tous les clips, de toute façon.

Michael Starr : Enfin, nous sommes gagnants sur toute la ligne ! J’ai pu tirer mon coup, et nous avons notre clip ! Nous n’utilisons jamais deux fois d’affilé le même réalisateur de toute façon, mais il ne le sait pas. C’est un mec bien, très intelligent. Il a fait un super boulot avec ce clip.

Lexxi Foxx : Exactement. Il est très intelligent en ce qui concerne les vidéos, et il ne se doute pas que Mike a baisé sa femme ! Elle est enceinte maintenant, d’ailleurs, je ne sais pas si tu es au courant ? Mais je ne pense pas que ce soit de Michael…

Dans ce clip, il y a aussi des apparitions de Steve-O, la star de Jackass, de la légende du porno Ron Jeremy, de RJ Mitte, l’acteur de Breaking Bad, et du le champion de MMA Chuck Liddell. Comment tous ces mecs se sont retrouvés dans cette vidéo ?

Lexxi Foxx : Eh bien, Liddell…

Michael Starr : C’est toi qui l’a appelé.

Lexxi Foxx : Oui !

Michael Starr : C’est drôle comment Lexxi et Liddell se sont rencontré.

Lexxi Foxx : Nous avons une chose en commun : il adore faire la fête et j’adore faire la fête. Il aime faire la fête pour se bourrer la gueule puis taper sur tout le monde et moi j’aime faire la fête pour prendre de la coke, ce qui me permet de rester mince. Il tape sur des mecs et je me tape des filles, en fait. Voilà comment je connais ce mec.

Michael Starr : J’ai appelé Steve-O moi-même. En fait, je lui ai envoyé un SMS : « Est-ce que ça te dirait d’être dans notre clip ? » Et il a répondu (il imite la voix de Steve-O) : « Ouais, tout ce que tu veux, mec, j’arrive et je le fais ! Ça sera top ! »

Lexxi Foxx : C’est vraiment une bonne imitation de Steve-O ! Je voudrais que vous puissiez l’entendre, vous autres qui lisez cette interview ! Bon ça y est mais ce n’est pas comme si ça allait bien se transcrire sur papier…

Michael Starr (toujours en imitant Steve-O) : « Mais ouais, putain ouais, je vais le faire, mec ! Putain ouais, mec, tout ce que tu veux je le fais ! ».

Lexxi Foxx : Tu le fais super bien ! Il a grandi à New York, avec cet accent…

Michael Starr (avec la voix de Steve-O) : « Ouais mec, je ferai tout ce que tu voudras ! » Et en fait, Steve-O s’est complètement ouvert la main pendant le tournage du clip.

« Nous venons justement de décider de signer un contrat entre nous quatre qui dit que nous ne nous arrêterons jamais de jouer du rock et de déchirer. »

Il y a beaucoup de faces B et de singles qui n’étaient pas sur l’album qui sont sortis à l’époque de Feel The Steel. Est-ce qu’il y a des chances que ces chansons soient rééditées, qu’elles apparaissent sur une compilation ou sur une nouvelle version de Feel The Steel ?

Michael Starr : Ces faces B sont sorties uniquement au Japon. Personne au monde ne les a eues, à part le Japon. Donc peut-être que quand nous sortirons un best of, nous les mettrons dessus et les sortirons comme ça. Il y a aussi quelques chansons que nous avons enregistrées qui ne sont jamais sorties du tout. « You Don’t Make Me Feel Dumb », et une chanson de Balls Out qui s’appelle « Do You Really Wanna Do Me ». (Ils chantent tous les deux) « Do you really wanna do me, nananana, tie me up and screw me… » Oui, c’est une bonne chanson ! Il y a donc deux chansons des deux derniers albums qui n’ont pas été enregistrées ou qui ne sont pas sorties mais je crois que, pour cet album, nous avons sorti presque toutes les chansons, n’est-ce pas ?

Lexxi Foxx : Oui, c’est ça. Nous avons sorti toutes les chansons parce que nous nous sommes dit : « Pourquoi nous irions perdre du temps alors que toutes nos chansons déchirent déjà ! Allez, sortons-les toutes ! ».

OK, et vous pensez sortir les chansons dont vous parliez plus tôt ?

Michael Starr : Oui, bien sûr. Probablement dans un best of ou quelque chose comme ça. Mais pendant notre tournée, je suis sûr que certains fans seraient contents de découvrir de vieilles chansons qu’ils n’ont jamais entendues donc ça pourrait être cool de les jouer à ce moment-là.

Lexxi Foxx : Et c’est moins de boulot pour nous, parce que comme ça, nous n’avons rien à faire !

Michael Starr : Ça c’est une bonne idée ! « Oh, vous travaillez sur un nouvel album ? » « Non non, nous faisons un best of ! »

Il faut vraiment que je vous pose celle là : vous semblez complètement obsédés par le sexe et les femmes mais il y a un dicton qui dit : « Ce sont ceux qui en parlent le plus qui en font le moins. » Donc si on suit ce dicton, vous devez être encore puceaux ! Est-ce que c’est ça, votre secret embarrassant ?

Lexxi Foxx (il minaude, embarrassé) : Non… Je ne crois pas…

Michael Starr : Pour être honnête, il y a des nuits où nous allons au lit tout seul.

Lexxi Foxx : Il nous est arrivé d’avoir des nuits où nous sommes puceaux, où nous ne baisons pas, mais je n’aime pas trop en parler parce que ça veut dire que j’ai fait quelque chose de mal ! Je n’ai pas suffisamment pris mon temps, ou j’ai pris trop de drogues et je me suis endormi trop tôt, et le lendemain je me dis : « Merde, j’ai été puceau la nuit dernière ! » Donc il y a des nuits où je suis vierge, oui.

Michael Starr : Il y a des nuits où tu chopes une fille, tu penses que tout va rouler, tous les autres rentrent chez eux, tu te retrouves seul avec elle… Et rien ne se passe. Tout le monde est parti, tu es dans le tourbus et il faut que tu y ailles… Ça arrive souvent. Mais je dirais que l’autre cas de figure arrive plus souvent encore. Mais on aime en parler parce qu’on trouve que c’est cool, nous sommes dans un putain de groupe de heavy metal et du coup nous pouvons choisir les filles que nous allons baiser, ce qui est vachement chouette.

Lexxi Foxx : Beaucoup de groupes des années 90 ne pouvaient pas faire ça parce qu’ils étaient habillés comme s’ils travaillaient dans une station essence, mais nous, nous portions toujours des fringues qui déchirent ! Et parfois – je vais être complètement honnête avec toi dans cette interview – j’aime porter du rose et me faire des coiffures qui tuent parce que je sais que les filles aiment le maquillage et les trucs roses, or moi aussi j’aime les trucs roses, si tu vois ce que je veux dire…

Michael Starr : Tu sais quelles sont mes couleurs préférées ? Le rose et le vert !

Lexxi Foxx : Je ne savais pas ! J’aurais appris quelque chose aujourd’hui !

…Pourquoi ?

Michael Starr : Aux États-Unis, les billets sont verts, et j’adore l’argent, et le rose, ça symbolise le vagin.

Mötley Crüe ont annoncé cette semaine qu’ils prenaient leur retraite pour de bon. Qu’est-ce que vous en pensez ?

Michael Starr : C’est drôle que tu nous demandes ça parce que nous venons justement de décider de signer un contrat entre nous quatre qui dit que nous ne nous arrêterons jamais de jouer du rock et de déchirer.

Lexxi Foxx : Oui, nous n’arrêterons jamais !

Michael Starr : Nous allons faire un contrat pour que tout le monde sache que nous sommes dans le groupe pour toujours. Nous n’allons pas laisser tomber et jeter l’éponge.

Lexxi Foxx : Nous ne voulons pas dire à nos fans : « Eh, vous savez quoi : nous nous arrêtons ! Et voilà pourquoi, nous allons vous le prouver : regardez le contrat ! »

Michael Starr : Nous allons prouver au monde entier que nous ne nous arrêterons jamais. Donc nous signerons de notre plein gré ce contrat : « Nous n’arrêterons pas de baiser des salopes, nous n’arrêterons pas de déchirer, heavy metal for ever ! » Signé par nous quatre.

Lexxi Foxx : Tu sais, si nous voulons arrêter un jour, en fait, nous ferons simplement un autre contrat où nous dirons : « Les mecs, je suis crevé, je prends des vacances. » Tu peux toujours changer le contrat. Mais ce n’est pas celui-là que nous allons signer pour le moment !

Interview réalisée à Paris le 30 janvier 2014 par Chloé.
Fiche de questions : Spaceman.
Retranscription et Traduction : Chloé.
Introduction : Spaceman.

Site internet officiel de Steel Panther : steelpantherrocks.com

Album All You Can Eat, sortie le 1er avril 2014 chez Universal / Republic



Laisser un commentaire

  • « C’est mecs » (première phrase !) ?? « Ces » plutôt, non ?

    [Reply]

    Spaceman

    Wow, alors ça c’est moche ! Entre celui qui l’a écrit et celui qui l’a relu pour correction sans tilter… C’est la honte 😉

    Amaury Blanc

    Ah ça c’est sûr !! 😉

  • Je fais un « ndlr » concernant « Weird Science », qui est en fait la série connue en France sous le nom de « Code Lisa ».
    Et l’actrice n’était pas Kelly LeBrock, mais Vanessa Angel.

    C’était la minute culturelle; parce que oui, « Code Lisa », c’est de la culture! 8)

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3