ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Stone Temple Pilots: Chester Bennington, la surprise du chef


Le moins que l’on puisse dire, c’est que Chester Bennington (Linkin Park) a su surprendre son monde. En s’immisçant dans le désordre qui règne chez Stone Temple Pilots depuis le « licenciement » de Scott Weiland en février dernier, peut-être que finalement il va réussir à mettre un terme à la relation tumultueuse entre les membres de STP et leur chanteur, une situation qui dure depuis une éternité, notamment à cause des différents problèmes d’addiction de Weiland.

Le chanteur de Linkin Park s’est donc ajouté à la donne en chantant tout d’abord sur un titre que le groupe a mis en ligne, puis en montant sur scène avec les trois autres membres de STP dans un show surprise réservé au public d’un festival organisé par la radio américaine KROQ à Irvine, en Californie.

Et le résultat de sa participation a un titre du groupe s’est montrée plutôt convaincante, à tel point que Chester Bennington a décidé de se lancer plus longuement dans l’aventure. Même si les fans de longue haleine du groupe ne sont pas tous réjouis à l’idée de voir le chanteur de Linkin Park prendre les commandes du chant de leur groupe préféré, ceux-ci préfèrent peut-être cela aux querelles incessantes entre Weiland et les autres membres qui ont miné la carrière du groupe, menant même à sa séparation entre 2002 et 2008, avant que Velvet Revolver ne mette Weiland dehors et que celui-ci ne retourne à ses premiers amours.

Alors Bennington s’est lancé pour vivre une nouvelle expérience musicale sans pour autant renier son autre groupe, comme il l’a déclaré à la radio KROQ à l’issue du festival: « Chaque groupe a sa propre vibration. Stone Temple Pilots a cette sensation classic-rock, plus sexy. Linkin Park est un groupe très moderne, très porté sur la technologie. C’était sympa. […] Il a fallu que je chante et utilise un peu ma tessiture. Je crie toujours un petit peu ici et là, mais c’est vraiment très différent. J’ai grandi en écoutant ces gars. Quand cette opportunité s’est présentée, je n’ai pas eu à y réfléchir à deux fois. »

La partie s’annonce tout de même serrée, surtout d’un point de vue juridique. Car il y a deux semaines de cela, Scott Weiland avait (encore) déclaré que les autres membres du groupe ne pouvaient tourner sans lui parce qu’il est un des fondateurs, et co-auteur de leurs titres les plus connus. Il avait pourtant essayé de mettre les choses au clair, mais la menace n’a apparemment pas été suffisante pour empêcher les autres membres du groupe de continuer Stone Temple Pilots avec un autre frontman: « J’ai démarré le groupe. Je ne vais pas rentrer dans les détails, mais légalement, il y a des choses en place, comme certaines clauses qui empêchent cela d’arriver ». C’est généralement là où la horde d’avocats débarque et où les ennuis commencent jusqu’au changement de nom du groupe qui continue ; ou au versement d’indemnités pour poursuivre l’utilisation du nom, selon l’issue du procès… à moins que Scott Weiland soit débouté par une cour américaine. Notamment si les STP mettent en avant les problèmes passés du chanteur avec l’alcool et les drogues, un argument auquel les juges sont parfois sensibles.

Mais sur ce point, Weiland est catégorique, les erreurs du passé sont derrière lui : « Je n’ai plus fait ce genre de trucs mauvais depuis longtemps. Je bois un peu, mais je ne conduis pas quand je bois. Je vais bien, je suis nickel. » Voilà les fans du chanteur rassurés. Pas sûr que cela convainque tout le monde, étant donné qu’il avait été viré de Velvet Revolver et mis à l’amende un grand nombre de fois dans STP pour cette raison. Mais le chanteur est lui bien parti en tournée solo avec son groupe The Wildabouts, jouant les deux premiers albums de Stone Temple Pilots dont le célèbre Core (1992). La guerre est déclarée et chacun se bat avec ses armes. Weiland a emmené les deux célèbres albums des STP en tournée, les STP ont eux choisi un nouveau frontman en la personne de Chester Bennington pour continuer la bataille. A la manière de Queensrÿche (ou plus récemment de System Of A Down), la mode est donc bien au réglage de compte avec le public pour témoin. Pas sûr d’ailleurs que ce dernier y soit gagnant à chaque fois…



Laisser un commentaire

  • Game-system dit :

    Tant que ça ne vas pas affecté les travaux de Linkin Park, ça vas.

    [Reply]

    Achmel

    Vu le résultat des travaux de Linkin Park… J’espère même que STP va déteindre un peu sur LP lol!

  • Twisted Brother dit :

    Ils ont vraiment choisi un bon successeur ! La chanson est super et les videos live sont du même tonneau. J’espère que cette association ira loin 🙂

    [Reply]

  • Ouais c’est plutôt sympa, il est pas mauvais ce Chester Bennington, dommage que Linkin Park ne fasse plus rien de bien. Pourtant leur deux chanteurs ont du talent.

    [Reply]

  • Sacré Weiland : faites ce que je dis, mais ne faites ce que je fais.
    Depuis l’affaire Velvet Revolver, il m’insupporte.

    Le titre est sympa, mais pourquoi STP enrôle un chanteur actif dans une autre formation ? C’est quoi leur projet sur du long terme ? Sortir des disques et tourner quand il sera dispo’…

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Trivium @ Villeurbanne
    Slider
  • 1/3