ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Potin   

Sucer, c’est tromper ?


Je suis désolé pour l’emploi du terme « sucer » mais c’est à cause de Thierry Ardisson et de l’affaire Michel Rocard ! Moi je n’y suis pour rien ! Bon, passons outre ces fausses excuses qui ne nous dédouanent aucunement de nos responsabilités. Oui j’utilise le terme « sucer » dans le titre de cet article et non je ne peux pas le justifier en expliquant que ce dernier parle en fait de « sucer des sucettes », les gourmandises qu’on trouve en pâtisserie. Je m’enfonce ? Oui je m’enfonce. Mais pour comprendre pourquoi je ne peux plus revenir en arrière, continuez ci-dessous.

En faisant ma revue de presse il y a quelques heures, je suis tombé sur le titre suivant : « Le batteur de Godsmack : « Je n’ai pas eu de relations sexuelles avec cette femme » ». Souhaitant, comme vous vous en doutez, éviter le sujet pour ne pas faire un article qui fera passer le média que je représente pour une petite entreprise de racolage, je décide d’un geste rapide de fermer la fenêtre de la page en question sur mon ordinateur. Et là, quelle cruelle désillusion en constatant qu’en voulant fermer la fenêtre… j’avais en fait ouvert le lien en question !

Un tel manque de chance, c’est fou non ?

Du coup j’ai bien été obligé de lire malgré moi les extraits de l’entretien entre la photographe Amy Harris et Shannon Larkin, le batteur de Godsmack. Moi qui à ce moment étais tellement surexcité pour gérer le volet administratif de la radio, vraiment cela me faisait beaucoup de peine de perdre mon temps à lire ça… Mais luttant contre l’envie irrépressible de faire ma comptabilité, j’ai commencé à parcourir cet entretien où j’ai été particulièrement étonné de voir l’acharnement avec lequel Amy souhaite savoir si l’ami Shannon s’est fait faire une gâterie par une groupie.

Parce que bon, on s’en fiche quand même sévère qu’elle lui en est faite une (ou non), n’est-ce pas ? Enfin pas au point de ne pas en parler dans nos colonnes, bien sûr. Je me suis donc permis de partager avec vous les meilleurs éléments de cet entretien surréaliste où la demoiselle pose justement les questions d’une groupie ! Je me suis d’ailleurs permis de rajouter quelques notes de la rédaction en guise de commentaires…

« Amy : Après que je t’ai rencontré l’année dernière, j’ai entendu ton nom mentionné dans une émission spéciale de la chaîne VH1 consacrée aux célèbres groupies des rock star avec en invité Pamela Des Barres pour son ouvrage « Let’s Spend The Night Together ». Je ne sais pas si tu l’a vu. Elle a été diffusée il y a environ six mois. Dedans on parlait du fait que tu étais en Arkansas avec « Sweet » Connie (photo illustrant l’intro de notre article). Je me suis dit que si je parlais à nouveau à Shannon, je lui demanderai comment cela était arrivé. (ndlr : En voilà une question intéressante !)

Shannon : Je te prie de bien vouloir excuser ma crudité, mais tout ce que je peux dire à propos de ce sujet est qu’elle a sucé la bite (ndlr : Je renouvèle mes excuses pour les parents des enfants qui nous lisent) ce jour-là mais ce n’était pas la mienne.

Amy : Contente que tu aies pu clarifier ça. (ndlr : Par jalousie…?!!)

Shannon : C’était choquant même pour moi et j’ai entendu beaucoup de conneries à propos de moi durant toutes ces années mais je veux dire, si j’avais à tromper ma femme ce ne serait pas avec quelqu’un de 60 ans (ndlr : Je vous avais dit que cet entretien était culte ! 60 ans non, mais 20 ans… là il y a matière à réflexion ! Ah nos amis les rockeurs…). De toute évidence, elle est vraiment sur les batteurs. Je ne l’ai jamais vu, honnêtement, mais mes amis (ndlr : C’est pas moi, c’est l’autre !), crois-moi, tous mes amis me disent “Oh mon Dieu, toi et Keith Moon et John Bonham”. Je ne sais vraiment pas si elle a fait des pipes à tous ces mecs, mais elle ne m’a définitivement pas fait de pipes à moi (ndlr : Après tout c’est vrai, il s’en souviendrait non ? A moins qu’il finisse par confondre les filles… ? Mais je suis médisant et Shannon sait bien évidemment que ce n’est pas bien de tromper sa femme…)

Amy : C’est bien de l’entendre de ta propre bouche. (ndlr : Mais pourquoi donc ?! Tout le monde s’en fiche de cette histoire. Enfin… sauf Radio Metal et ses lecteurs.) J’ai été choqué quand je l’ai vu (ndlr : Eh ben il t’en faut vraiment peu Amy ! Si tu es choquée par un reportage à la mords-moi-le-nœud (!) sur une chaîne de divertissement qu’est-ce que ça doit être quand ton Internet saute ou quand tu vois un chat se faire écraser sur la route…). Ma réaction initiale était qu’il n’y avait pas moyen (ndlr : Mais pourquoi nom de Zeus ??!). Je sais que les choses deviennent folles en tournée, et je suis certaine qu’il y a beaucoup d’histoires de ce type à travers les années (ndlr : Autant de perspicacité c’est fou !) mais celle-là ne paraissait pas être vraie (ndlr : Ah bah oui c’est sûr ! Elle est tellement différente des autres que ce n’est pas possible qu’elle soit vraie !)

Shannon : Oui, je sais (ndlr : Tu m’étonnes !). Une autre chose que quelqu’un m’a dite (ndlr : C’est dingue, il est très au courant… mais par ses amis !) c’est qu’elle avait une paire de baguettes et qu’elle disait qu’elles étaient à moi. C’étaient des baguettes à bouts rouges, avec lesquelles je n’ai jamais jouées de toute ma vie ou carrière. Donc elle, je ne sais pas, je pense que c’est juste une de ces groupies qui recherchent de l’attention et, malheureusement, je suis le mec qu’elle a choisi pour affirmer qu’elle avait fait une pipe (à quelqu’un). Mais ce n’est pas vrai. (ndlr : Ouf !) »

Ce qui est très positif avec cet échange ahurissant, c’est qu’une fille a au moins été rassurée…

Bon et sinon du côté de l’Iran on en pense quoi de cette histoire ?



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Trivium @ Villeurbanne
    Slider
  • 1/3