ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Chronique   

Sunn O))) – Metta, Benevolence BBC6 Music: Live on the Invitation of Mary Anne Hobbs


Ça fait plus de vingt ans, dix albums, et une infinité d’autres sorties que Stephen O’Malley et Greg Anderson, les deux têtes pensantes de Sunn O))), explorent un phénomène sonore en particulier : le bourdonnement. Venant tous les deux du monde du metal, associés depuis leur projet Thorr’s Hammer, désormais légendes du drone, ils s’épanouissent dans la lenteur, la lourdeur et l’obscurité, jusqu’à flirter avec l’opacité de la musique minimaliste et/ou expérimentale. Leurs deux derniers albums, la paire Life Metal/Pyroclasts issue des mêmes sessions d’enregistrement, parcouraient justement ce territoire particulier, faisant le pont entre le metal – du titre, du hennissement de cheval en ouverture et des riffs parfois presque doom de Life Metal – et l’abstraction – des pochettes, des concepts et des textures. Couronnement de ce cycle, le groupe sort cette fois-ci un live, enregistré pour la chaîne de radio BBC 6 Music en 2019, après près d’un an de tournée. Intitulé Metta, Benevolence BBC 6Music : Live on the Invitation of Mary Anne Hobbs, l’album se propose donc d’immortaliser cette phase de la carrière du groupe en une performance unique sous le patronage spirituel du légendaire John Peel, rien que ça. Après tout, c’était à la demande du célèbre DJ qu’ils avaient déjà enregistré un live à Maida Vale en 2004…

Metta, Benevolence a donc l’allure d’une synthèse, peut-être du parachèvement du cycle Life Metal/Pyroclasts, comme le prouve sa set-list partagée équitablement entre les deux albums, une demi-heure pour Pyroclasts avec deux morceaux, et une heure pour Life Metal avec une version monumentale de Troubled Air qui de onze minutes sur album se retrouve étendue à plus de trente minutes. C’est que ces deux albums sont le point de départ de Metta, Benevolence, sa rampe de lancement ; comme souvent avec le groupe, en live, les morceaux prennent une vie qui leur est propre et qui déborde largement leur version initiale. Pour l’occasion, les protagonistes principaux de l’enregistrement des derniers disques sont réunis – autour d’Anderson et O’Malley, leurs collaborateurs réguliers Tos Nieuwenhuizen et Stephen Moore ainsi que Tim Midyett – et ils sont épaulés pour l’occasion par Anna von Hausswolff qui les accompagnait sur les dates britanniques de la tournée. Il faut dire que les vocalises et l’orgue de la Suédoise se mêlent particulièrement bien à l’univers du groupe : le bourdonnement de l’orgue épouse celui des guitares sur « Pyroclasts F » et emplit même la majorité de l’espace sur « Pyroclasts C# », et la voix humanise l’ensemble, souligne la texture organique et chaleureuse des deux derniers albums, qui tranche sur la froideur minérale des efforts précédents du groupe. On retrouve cette nuance tout au long de l’immense « Troubled Air », qui avance lentement parmi de vastes nappes d’orgue et de synthétiseurs et des arpèges lointains, qui suit le trombone mélancolique de Stephen Moore – l’espace de quelques instants étirés, on frôle le style jazzy et dépressif de Bohren & der Club of Gore – et qui s’achève dans un vrombissement apocalyptique de guitares.

Comme toujours avec Sunn O))), l’auditeur y trouve surtout ce qu’il veut bien y mettre : de l’espace et de l’intensité s’il s’y montre disposé, de l’ennui s’il ne l’est pas. Metta, Benevolence pousse la logique de ses prédécesseurs jusqu’à sa conséquence logique, une matérialité un peu impalpable de phénomène naturel, la lente érosion des marées ou la collision de masses de nuages. Rien d’étouffant, au contraire, des étendues infinies moins hostiles que spectaculaires. Tout ce qu’il a de méditatif et d’accueillant est résumé dans son titre, Metta, Benevolence, qui fait allusion au concept bouddhiste de « maitri », d’amour serein et bienveillant. Loin de son image ténébreuse et angoissante, pour Samain (l’enregistrement a été diffusé pour la première fois le 31 octobre 2019), moment de transition s’il en est, Sunn O))) manipule le temps et offre à l’auditeur de quoi se recueillir, méditer ou rêvasser, protégé du monde extérieur par l’épaisseur enveloppante des riffs et le bourdonnement cotonneux des orgues. Antidote ou réconciliation, Metta, Benevolence tombe en tout cas à pic, et achève le cycle ouvert par Life Metal sur une note chaleureuse et paradoxalement aérienne.

Extrait de la chanson « Pyroclasts F » :

Extrait de la chanson « Troubled Air » :

Album Metta, Benevolence, sortie le 26 novembre 2021 via Southern Lord Recordings. Disponible à l’achat ici



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Pogo Car Crash Control @ Chaville
    Slider
  • 1/3