ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Chronique   

Tankard – R.I.B.


« Le Tankard nouveau est arrivé ! »

Avec le retour des beaux jours, des barbecues et des apéritifs dînatoires, le groupe à la chope rempile une deuxième fois consécutive chez Nuclear Blast pour un brûlot de thrash metal teinté de son coutumier humour paillard à la gloire de la bière et de l’alcool. Fort d’une indiscutable thrash attitude depuis sa création voilà trente-deux ans, Tankard poursuit en toute quiétude sa route dans l’ombre du triumvirat teutonique Sodom – Kreator – Destruction. Après le détonant A Girl Called Cerveza en 2012, le contenu de R.I.B. ne prendra personne en traître, se nourrissant de nombreux riffs et thèmes déjà développés dans les opus précédents. D’ailleurs, sa pochette annonce derechef la couleur, par des allusions à la formule moléculaire de l’éthanol, au savant fou, star de l’album Chemical Invasion, ou au chiffre évocateur 1516 pour les amateurs de houblon outre-Rhin.

L’entame du disque fait craindre le mode automatique. Pourtant, de notoriété, c’est en brassant dans les vieux fûts que l’on obtient le meilleur des malts. D’essence « old school », ce nouvel effort des Francfortois ne fait certes pas dans l’originalité, mais reste spontané et mâture. Le groupe joue à l’instinct, développant son attirail habituel, tout en surfant sur la fougue et le grain des productions récentes de jeunes loups comme Mad Maze, Lost Society, Dust Bolt, Rezet ou Havok. Parmi les plans thrash’n’roll se succédant, le cœur de l’album constitué de « Riders Of The Doom », « Hope Can’t Die », « No One Hit Wonder » et « Breakfast For Champions » se démarque clairement par un groove entraînant et mémorisable d’entrée. Le groupe n’oublie pas également la traditionnelle ode au houblon présente sur chacune de ses galettes avec ici l’éponyme et délirant « R.I.B. (Rest In Beer) », très proche dans sa construction du hit « Die With A Beer In Your Hand » tiré de l’album Beast Of Bourbon de 2004.

R.I.B. se clôturant sur le jovial « The Party Ain’t Over ‘Til We Say So » que ne renieraient pas les nouvelles pousses du thrash allemand à la Dust Bolt, Tankard a une énième fois exécuté ni plus ni moins ce qu’on attendait de lui, à savoir un disque de thrash festif. Suivant le rythme immuable d’un album tous les deux ans, on subodore déjà ce que le groupe peut mitonner à l’horizon 2016, année de commémoration des cinq cents ans du Reinheitsgebot, décret sur la pureté de la bière en Allemagne de 1516, encore en vigueur aujourd’hui. Rendez-vous est d’ores et déjà pris.

Ecouter le titre « Fooled By Your Guts » :

Album R.I.B., sortie le 20 juin 2014 chez Nuclear Blast.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3