ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

THE HAUNTED A L’EXHAUS DE TRÊVES


Artistes : The HauntedAll That RemainsDeadlockWorld Escape
Lieu : Trêves (Allemagne)
Salle : Exhaus
Date : 12-02-2009
Public : 600 personnes environ

L’Exhaus de Trèves (Trier dans la langue de Goethe) est un lieu atypique. C’est l’équivalent allemand de nos MJC, mais avec quelque chose de « plus ouvert ». Par ailleurs la moyenne d’âge du public, particulièrement basse ce soir, nous laisse à penser que la soirée va être « mouvementée ». Ce soir l’Exhaus accueille quatre groupes de metal, mais c’est bien un seul qui retiendra notre attention : The Haunted. Les autres ne déméritant absolument pas, nous vous conseillons plus que vivement d’aller les (re)découvrir par le biais de ce magnifique outil qu’est MySpace. N’hésitez donc pas à aller vous renseigner sur All That Remains, Deadlock et World Escape.


The Haunted : un groupe particulier de la scène suédoise

Ambiance électrique ce soir… les suédois de The Haunted sont attendus au tournant. Quelque 600 spectateurs attendent avec impatience leur dose de brutalité. Un choc sonore. Une véritable tornade musicale. The Haunted, c’est un état d’esprit avant tout . Cinq mecs qui se déchargent sur scène avec passion. Cinq énergumènes qui vivent à fond leurs envies. Cinq gars qui sont entrés dans la légende du metal. Qu’on aime ou pas, le constat est le même : c’est avant tout un groupe talentueux, entier, qui sait avancer malgré les tempêtes et l’adversité. Un groupe qui s’est forgé une réputation en tirant parti de ses « vies » précédentes.

Un à un, ils s’approprient ce petit morceau de scène sur lequel ils vont évoluer. Gladiateurs qui entrent dans l’arène. Léger regard vers le public. Les baguettes de Per Møller Jensen s’entrechoquent et la terre tremble. Les guitares crachent leur arpèges avec une clarté et une précision hallucinantes. Le set s’ouvre sur le percutant « Little Cage », du dernier album du groupe, Versus. Peter Dolving est là, concentré. Sa prestation commence et c’est un autre homme qui apparaît…


Versus, le sixième album des suédois de feu !

No Fashion.

Tout au long du set, et nous pourrons le constater plus tard, le groupe ne met pas l’accent sur un album en particulier. Tous y passeront. Du fait de leur co-headlining avec All That Remains, leur temps de parole est restreint à une grosse heure trente, mais c’est à croire que ça les arrange ! Les morceaux sont en effet traités avec une vitesse de jeu impressionnante. On a vraiment l’impression que les frères Björler et Patrick Jensen vont se hacher les doigts sur leurs cordes !

Peter nous le confirmera après le show : The Haunted ne tire aucun plaisir d’un concert « facile » et enlevé. Le principal étant que toute l’énergie dispensée par leurs soins soit transmise à leur public.

No False Pride.

Entre tous, Dolving est proche de son public. Son jeu de scène est particulier ; regards hagards, sourires et clins d’oeil pervers, sautant et gesticulant à la manière d’un chanteur de hardcore… Avec ses cheveux en pétard, sa barbe hirsute et ses chaussures de skate, il ne cadre pas vraiment avec ses acolytes chevelus et résolument en noir. Et entre les morceaux, on peut sentir une vraie communion avec son public. Anecdotes sur la tournée, blagues avec les premiers rangs… ce concert est un moment d’intimité partagée. Peter descendra même en plein milieu de la salle, serrer des louches et séparer le public en deux, à la façon des groupes hardcore de New York avant d’entamer l’ultra-violent et bien nommé « All Against All ».


Patrik Jensen, guitariste-boucher !

Le genre d’attitude empreinte de respect qu’adopte le groupe entier est palpable. C’est vraiment un échange entre lui et son public. Un public qui, en l’absence de service d’ordre, reste à sa place et participe au show à sa manière. In Vein, haineux, Trenches, flamboyant.

No Fake Set Of Values.

The Haunted, parce qu’il est un mélange de musiciens de divers univers, prend uniquement le meilleur de ce qui l’inspire pour créer une musique qui lui plaît et le transcende. Tantôt death, tantôt thrash… parfois vraiment hardcore. Un groove inédit et impeccable sur D.O.A., des accélérations qui feraient passer Children of Bodom pour un groupe de Neo Metal sur « The Drowning » (morceau doté d’un tonnerre de double pédale… de la violence pure !), ou encore les hurlements rauques de Peter sur « Bury Your Dead », en phase avec le hardcore old school…

C’est aussi ça qui fait tout l’attrait de la musique, quand elle est naît de la passion et du plaisir.


The Haunted : pour le plaisir !

Un groupe généreux, avec une musique à son image.

C’est évidemment sous une montagne d’applaudissements que le groupe quitte la scène de l’Exhaus, quinze titres et une heure trente après l’avoir conquise à la force des riffs assassins et du respect.

Chapeau les gars.

Set-list :

Little Cage
The Drowning
Trespass
The Flood
The Medication
Moronic Colossus
D.O.A.
All Against All
In Vein
Trenches
Dark Intentions
Bury Your Dead
Faultline
99
Hate Song



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Hellfest - Warzone - Jour 3
    Slider
  • 1/3