ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

The Melvins : la conquête de l’Amérique en 51 jours


Chercheraient-ils à réaliser le rêve de tous vrais rockeur : mourir sur scène devant des milliers de fans ? Très franchement, nous pouvons nous poser la question tant le récent pari des Melvins semble titanesque. On leur connaissait ce sens de l’approche musical idiosyncratique mais voilà que The Melvins se mutent en rockeur-recordman. The Melvins Lite (formation allégée de The Melvins avec Buzz Osborne, Dale Crover et Trevor Dunn) se préparent à une tournée américaine éclair, un défi à même de pousser Usain Bolt à se retirer des pistes d’athlétisme : 51 shows dans 50 États des États-Unis, plus un concert à Washington D.C., et tout cela en… 51 jours !

« Nous avons pensé qu’il était temps de faire quelque chose de RÉELLEMENT fou » avoue Buzz Osborne. Et le pari est osé. La bande à Osborne va ainsi tenter de décrocher le record du groupe ayant fait la tournée américaine la plus rapide du monde. Le coup d’envoi de celle-ci se fera le 5 septembre à Anchorage, en Alaska et se terminera le 25 octobre à Honolulu, Hawaï. Ce qui va en plus nécessiter, à ce moment, plus que de passer d’un État à un autre : pour la première de ces dates cela signifie traverser ensuite la moitié du continent nord-américain, pour la dernière, de traverser tout une portion d’un océan pour y parvenir.

Ils doivent sans doute se préparer à des journées marathon commençant à l’aube et finissant dans la soirée après plusieurs heures de concert, de fatigue et de voyage interminable à travers le pays (fatigue qui s’accumulera pour tout le staff, techniciens et musiciens), car les États-Unis ne sont pas notre petite France, cela représente même quatorze fois la taille de notre pays. Ce projet un peu fou (impossible à nier) risque de mettre à mal les organismes de chacun. Cette tournée se doit donc d’être préparée telle une compétition sportive majeure afin de prévenir toute éventuelle blessure. « 51 spectacles dans 50 États, plus un sur DC et tous cela en 51 jours ? Bon sang ! Je me demande si nous pouvons le faire ? » rajoute Osborne. Et, effectivement, cette question ne peut que se justifier tant le groupe s’expose à de nombreux risques, les mêmes qu’on risque au quotidien, mais, là, la performance est en jeu : accident physique pour un membre du groupe, ou, du personnel ou encore prestation en dessous de ce à quoi nous pouvons être habitué à cause d’un groupe éreinté, manquant d’énergie (car, même si The Melvins est capable de déballer énormément d’énergie au cours d’un concert, en aura-t-il assez, comme certains groupes, pour ce genre de tournée fracassante ?). Nous pouvons (du moins le fan américain) appréhender, en cours de route, une annulation de cette tournée, qui, se trouvant tellement ambitieuse, pourrait se traduire par un flop à la hauteur de son ambition.

De plus, cette tournée demande également la mise en place de moyens importants. On parle là de toute une équipe qui doit être déplacée et qui doit pouvoir voyager rapidement. Et du coup, heureusement que c’est la version « Lite » du groupe qui va tenter cet exploit car cela fait déjà une batterie en moins à transporter et on n’imagine pas que le groupe ait les moyens de tourner avec une armée de techniciens dans des Boeing privés. On parle également de promoteurs de spectacles qui auront du pain sur la planche afin de trouver une salle dans chaque État (ce qui n’est pas encore le cas partout). Cependant si cette tournée parvient à son terme, les Melvins rentreront dans l’histoire et dans le Livre Guinness des Records la tête haute. De plus, la tournée marquera aussi la première fois en près de trente ans d’existence, que le groupe passera en Alaska, au New Hampshire, au Delaware et à Hawaï. Espérons que le groupe n’est pas eu les yeux plus gros que le ventre.

Pour finir, si ça vous chante, vous pouvez vous amuser à compter vous-mêmes toute les dates de cette tournée américaine… des fois que vous auriez des doutes.

Tournée « Melvins Lite 50 State + DC Fall Tour » :

5 septembre : Anchorage, Alaska, Bear Tooth Theatre and Pub
6 septembre : Seattle, Washington, Showbox at The Market
7 septembre : Oregon
8 septembre : Boise, Indiana Neurolux Lounge
9 septembre : Missoula, Montana, Top Hat Lounge
10 septembre : Salt Lake City, Utah, Club Sound
11 septembre : Casper, Wyoming
12 septembre : Denver, Colorado, Bluebird Theatre
13 septembre : Lawrence, Kansas, The Bottleneck
14 septembre : Columbia, Missouri, The Blue Note
15 septembre : Omaha, Nevada, The Waiting Room
16 septembre : Des Moines, Iowa, House of Bricks
17 septembre : Sioux Falls, Dakota du Sud, The Vault
18 septembre : Fargo, Dakota du Nord, The Aquarium
19 septembre : Minneapolis, Minnesota, Grumpy’s
20 septembre : Madison, Wisconsin, High Noon Saloon
21 septembre : Chicago, Illinois, Double Door
22 septembre : Indianapolis, Indiana, The Vogue Theatre
23 septembre : Louisville, Kentucky, The Vernon Club
24 septembre : Detroit, Michigan, Smalls
25 septembre : Cleveland, Ohio, Grog Shop
26 septembre : Morgantown, West Virginia, 123 Pleasant Street
27 septembre : Jermyn, Pensylvanie, Eleanor Rigby’s
28 septembre : South Burlington, Vermont, Higher Ground
29 septembre : Dover, New Hampshire Dover Brickhouse
30 septembre : Portland, Maine, Asylum
1 octobre : Boston, Massachusetts, Paradise Rock Club
2 octobre : Pawtucket, Rhodes Island, The Met Cafe
3 octobre : New Haven, Connecticut, Toad’s Place
4 octobre : Brooklyn, New York, Music Hall of Williamsburg
5 octobre : Hoboken, New Jersey, Maxwell’s
6 octobre : Wilmington, Delaware, Mojo 13
7 octobre : Baltimore, Maryland, Ottobar
8 octobre : Washington, Distric of Columbia, Black Cat
9 octobre : Charlottesville, Virginie, Jefferson Theatre
10 octobre : Carrboro, Carline du Nord, Cat’s Cradle
11 octobre : Knoxville, Tennessee, The Square Room
12 octobre : Greenville, Carilne du Sud, The Handle Bar
13 octobre : Athens, Georgie, 40 Watt Club
14 octobre : Birmingham, Alabama, Bottle Tree
15 octobre : Pensacola, Floride, Vinyl Music Hall
16 octobre : Jackson, Mississippi, Duling Hall
17 octobre : Little Rock, Arkansas, Juanita’s Cantina
18 octobre : Baton Rouge, Louisiane, Spanish Moon
19 octobre : Austin, Texas, Mohawk
20 octobre : Norman, Oklahoma, Opolis Production
21 octobre : Albuquerque, Nouveau Mexique, Launchpad
22 octobre : Phoenix, Arizona, Crescent Ballroom
23 octobre : Las Vegas, Nevada, Artifice
24 octobre : Los Angeles, Californie, Hollywood Forever Cemetery
25 octobre : Honolulu, Hawaï, The Republik



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Mass Hysteria @ Transbordeur
    Slider
  • 1/3