ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Chronique   

Threshold – For The Journey


Qu’il peut être bon de retrouver cet authentique metal prog. Celui fait par des musiciens accomplis qui ne cherchent pas nécessairement l’esbroufe technique mais plutôt à construire des sortes de mini voyages mélodiques dans lesquels se perdre. Voilà ce qu’est Threshold, ce qu’ils ont toujours proposé et proposent encore aujourd’hui avec leur bien nommé nouvel album For The Journey. Le dixième mais second depuis le retour du chanteur Damian Wilson, chanteur du premier album Wounded Land (1993), et si March Of Progress les voyaient retrouver leurs marques, ce nouvel opus les montrent en parfaite symbiose, touchant à toutes les facettes qui ont fait et font la force de leur musique.

A commencer par les guitares plus heavy qui avaient fait l’efficacité d’un Dead Reckoning (2007), et ce dès l’amorce coup de poing avec « Watchtower On The Moon » à la manière de « Slipstream » et « Ashes », au point de démarrer sur un quasi copier-coller de ce dernier. Du riff lourd que l’on retrouvera aussi dans des chansons comme « Autumn Red » ou « Turned To Dust ». Mais pas question de prendre la direction d’un durcissement de ton global comme ont pu le faire de nombreux groupes de progressifs ces dernières années : Threshold navigue entre dureté et douceur. C’en est même devenu son principal trait de caractère depuis le retour de Wilson et sa voix lisse, jouant particulièrement les contrastes, justement, sur les passages plus heavy où sa voix garde sa volupté. Ceux qui préfèrent que ça « racle » trouveront cela poussif, les autres y verront de la subtilité, du feeling, de la puissance dans la douceur… Et de volupté il est question tout au long de cet album qui prend le temps d’immerger l’auditeur dans ses atmosphères.

« The Box », par exemple, une authentique pièce progressive épique de douze minutes qui laisse l’auditeur voguer et profiter du paysage vallonné, accidenté au milieu, rejoignant les cieux en bout de course. Souvent, les claviers donnent un caractère « cosmique » aux chansons, en particulier sur « Unforgiven » ou « Siren Sky », semblant tout droit sorties de l’esprit d’un Arjen Lucassen – d’autant plus flagrant que Wilson est connu pour avoir été un invité récurrent des œuvres du Hollandais. Des claviers omniprésents, complémentaires avec les guitares, s’entremêlent avec les chœurs, menant même la danse en piano sur la power balade apaisante et songeuse « Lost In Your Memory ». Finalement, tout ceci ne prendra pas les fans du groupe par surprise, au contraire, s’il ne prend strictement aucun risque ou n’apporte aucune vraie nouveauté dans sa ligne, à chaque instant Threshold montre sa maîtrise de sa recette, de son son, de son oeuvre.

Ecouter la chanson « Watchtower On The Moon » :

Album For The Journey, sortie le 19 septembre 2014 chez Nuclear Blast.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3