ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

News Express   

Tom Gabriel Warrior (CELTIC FROST, TRIPTYKON) parmi les lauréats des Prix suisses de musique 2021


Tom Gabriel Fischer, le leader de CELTIC FROST, TRIPTYKON et HELLHAMMER, figure parmi les lauréats du Prix suisses de musique 2021, décerné par l’Office fédéral de la culture lors d’une cérémonie qui s’est déroulée le 17 septembre 2021 au centre Arte e Cultura (LAC) de Lugano. C’est la première fois que le style du metal est reconnu formellement par cette institution.

L’Office fédéral de la culture suisse a fait la déclaration suivante :

« Les groupes de Tom Gabriel Warrior ont joué un rôle important dans l’histoire de la musique et ont influencé les musiciens du monde entier. Pionnier de la musique métal, Warrior est une idole non seulement dans les limites de la scène métal, et en tant que défenseur des droits des animaux, il vise à donner une voix à ceux qui n’en ont pas. »

Voici la transcription éditée du discours d’acceptation de Tom Gabriel Warrior pour le Prix suisse de la musique 2021 :

« Bien que j’aie eu la chance de bénéficier d’un public fidèle dès le début de ma carrière, notamment dans mon pays natal, la Suisse, l’industrie musicale et les institutions culturelles suisses locales m’ont ignoré ou ont exprimé de la dérision à l’égard de ma musique, et parfois même ils y ont fait obstacle. Selon eux, ma musique n’était tout simplement pas conforme et n’était pas assez commerciale. Et en effet, ma musique était sombre, expérimentale et obstinée. Mais c’est justement grâce à ces qualités qu’elle a été remarquée à l’étranger.
Je comprends bien sûr que recevoir ce prix est un honneur, et j’en suis reconnaissant. Mais étant donné que quarante ans se sont écoulés depuis que je suis devenu musicien, ce prix n’a plus aucune importance pour moi. J’ai poursuivi mon chemin sans me soumettre à aucun des rituels de consanguinité habituels de la scène musicale suisse et sans jamais demander la moindre aide culturelle à l’Etat ou aux institutions concernées.
Le soutien qui m’a été accordé au fil des ans par les personnes suivantes a cependant été absolument essentiel, et ma gratitude à leur égard est sans limite :
Antje Lange
Vanja Slajh
Alois Wendelin
Urs Sprenger
Maya Ghirardello
Martin Eric Ain
Michelle Fischer
H.R. Giger & Carmen Giger
Jörg Michael
Denise Mathieu
Corinne Kühne
Kathy Lenze
Et il y en a beaucoup d’autres.
En outre, je tiens à exprimer ma gratitude à ceux qui ne tuent pas les animaux, ne les réduisent pas en esclavage et ne les maltraitent pas, mais qui au contraire les respectent et les protègent. Je m’incline devant vous.
 »

A noter que parmi les lauréats du Prix suisse de la musique 2021 figure également le producteur Roli Mosimann, ancien collaborateur de Tom Warrior lors des sessions d’enregistrement de l’album Vanity/Nemesis de CELTIC FROST en 1990 et de l’album Sub d’APOLLYON SUN (2000). Ne pouvant assister à la cérémonie pour des raisons de santé, Mosimann a demandé à Warrior d’accepter le prix en son nom.

TRIPTYKON a sorti son dernier album live Requiem le 15 mai 2020 via Prowling Death Records / Century Media Records. Notre dernier entretien avec Tom Warrior où il est revenu sur la genèse du projet ainsi que sur sa carrière en général est toujours disponible dans nos colonnes.



Laisser un commentaire

  • je reprend ce article en lien avec Triptykon car après avoir lu 2 des derniers posts de Tom Warrior sur son blog Delineation II , on pourrait croire que ça sent le sapin pour le groupe. Le premier où il se présente comme un ancien musicien de rock attiré par d’autres rivages professionnels et surtout le deuxième où il annonce le concert d’aujourd’hui à Lausanne comme très probablement le dernier du groupe en Suisse …

    [Reply]

    PanzerSam

    Oui étrange, et leur post Facebook est identique au post du blog de Tom, sauf la dernière partie de la dernière phrase qui dit que c’est peut-être leur dernier concert en Suisse.
    Bref affaire à suivre.

    Pingujp

    Une voix et un son de guitare inimitables, une folie créatrice malgré des capacités techniques instrumentales très sommaires à l’époque (pas difficile de jouer Dethroned Emperor, mais quel morceau!), et ce titre: I won’t dance, alliance improbable entre le Black metal le plus primitif et les Bee Gees!!??
    Évidemment jouer devant 200 personnes le soir au Hellfest pendant que la tête d’affiche en attire 60000 à côté doit décourager, même si lors des derniers concerts de Triptykon et Hellhammer que j’ai vu depuis l’année dernière, Tom avait l’air de s’amuser… Ce serait aussi dommage de ne plus voir Vanja martyriser ses cordes de basse…

  • Arrow
    Arrow
    Helloween + Existance @ Paris
    Slider
  • 1/3