ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Tom Morello se fatigue à suivre le Boss


Tom Morello et Bruce Springsteen : deux icônes du manche (qui plus est douées d’une conscience sociale) incarnant à merveille leur époque, qui se retrouvent pour une tournée en Australie en fin d’année 2013 et un album… cela a de quoi enchanter plus d’un fan de rock. Car les caractéristiques stylistiques et techniques des deux hommes sont évidemment loin d’être incompatibles, ce qui va permettre de réunir aux concerts de The Boss un public encore plus large et même plus jeune, Morello étant un chef de file des années 1990.

Mais la teneur des concerts de Bruce Springsteen et son E-Street Band n’est pas franchement la même que celle des Rage Against The Machine, et ceci est dû au fait que Springsteen a connu son heure de gloire dans les 80’s pendant que Morello régnait lui en cette tout fin de siècle. C’est donc deux façons presque opposées de faire des concerts qui se retrouvent réunies : l’une très énergique, intense et relativement courte, celle de Morello, l’autre celle des gigantesques concerts rock des 80’s taillés pour les stades, dans laquelle s’illustre particulièrement Springsteen et qui dure généralement autour de trois heures de show. Donc quand Morello se retrouve sur scène avec le Boss, il trouve cela quelque peu… « exténuant » !

La collaboration musicale entre les deux hommes a débuté il y a déjà cinq ans de cela. En 2008, Tom Morello rejoint Springsteen et son E Street Band sur scène à Anaheim en Californie pour interpréter « The Ghost Of Tom Joad ». Le public et le frontman sont sidérés par ce que le guitariste de RATM a fait du titre : c’est écrit, ces deux-là feront donc un bout de chemin ensemble. Alors quand il s’est agi l’année dernière de remplacer au pied levé le guitariste Steven Van Zandt sur la tournée australienne, c’est tout naturellement que Springsteen s’est tourné vers Morello. Et l’occasion faisant le larron, les deux hommes ont enregistré quelques pistes entre deux concerts. Suffisamment pour que Tom Morello joue sur huit titres du nouvel album du Boss qui sortira le 14 janvier prochain, et qui s’intitule High Hopes.

Mais la préparation pour rejoindre l’ami Bruce sur scène n’a pas été qu’une partie de plaisir pour Tom Morello, qui l’admet dans une interview accordée à Rolling Stone : « Bruce m’ a donné une liste de cinquante chansons, et pour être clair, je ne suis pas très fort pour apprendre par cœur de la musique. Je n’ai jamais particulièrement été bon là-dedans. Il y a des guitaristes qui sont virtuellement des juke-boxes. Je n’en fais pas partie. » Faute d’être excellentissime dans cet art, Tom apprend tout de même les cinquante morceaux en trois mois, ce qui n’est tout de même pas donné à tout le monde. Mais ce qu’il ne savait peut-être pas, c’est que ces cinquante titres étaient uniquement la base pour le premier concert ! Springsteen lui a ainsi demandé d’apprendre sept titres supplémentaires juste avant le second concert de la tournée : « J’ai eu environ une heure quarante-cinq pour les apprendre. Et le jour suivant, c’était quelques-unes de plus. »

Finalement, Tom Morello jouera 78 titres du Boss, et il les jouera toutes correctement, selon lui, à l’exception d’une seule – il ne précise pas laquelle, d’ailleurs. Forcément, à un moment, il compare l’expérience avec celle vécue en live avec Rage Against The Machine ; et celle-ci se révèle être profondément différente : « Les concerts de Rage Against The Machine étaient épuisants, mais ils n’ont jamais duré plus d’une heure vingt dans toute l’histoire du groupe. Ils étaient épuisants d’une façon cardio-vasculaire, mais les concerts de Bruce sont épuisants d’un point de vue orthopédique ! » s’amuse-t-il. Quand on passe d’un effort court et intense à un marathon, on n’utilise pas les mêmes ressources, et Morello l’a ainsi découvert. Pas de quoi le rebuter à continuer à travailler avec Mr Springsteen pour autant ; car quand on l’interroge sur une éventuelle possibilité de nouvelles aventures avec l’icône du rock américain, Morello est vague, mais finalement assez clair : « Hé, il faut encore que j’apprenne à dire non à une demande de Bruce Springsteen pour jouer des chansons ou des concerts. » Apparemment, ce n’est pas pour demain.



Laisser un commentaire

  • screamingformetal dit :

    Franchement j’ai eu la larme à l’oeil pour lui…
    Le monde (de la musique) est vraiment trop injuste.
    Se mettre à cet instant la musique de « Calimero » en tête… tin tintin tin tintin tin tin tin tin tintin!

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Rival Sons + MNNQNS @ Cenon
    Slider
  • 1/3