ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

TOY DOLLS : Punk’s Not Dead!



Artistes : Toy DollsSpermicideMaïsman
Ville : Paris
Salle : La Cigale
Date : 05-12-2009
Public : 700 personnes environ.

Photos : Olivier


Maïsman : Inclassable et déjanté

Maïsman s’empare de la scène d’une salle encore loin d’être remplie. Leur arrivée reste remarquée grâce à leurs déguisements de super héros végétaux luttant contre les forces du mal. Une fine équipe composée d’un Joker barbu, du Rat Musqué, d’un maïs géant, etc. Vous l’aurez compris, le public a droit à un rock/metal transgénique déjanté. Peut-être même trop déjanté : le public semble ne pas comprendre le délire et l’ambiance ne décolle pas. Ce groupe grenoblois, totalement inconnu du public, fera plus rire qu’autre chose. Une prestation véritablement inclassable.


Maisman : Le Rat Musqué

La salle se remplit enfin alors que Spermicide succède à Maïsman sur scène. Avec les parisiens, retour au bon vieux punk/rock de garage très Motörhead dans l’esprit. Même si le groupe n’a pas l’air de compter de nombreux fans dans la salle, les réactions seront meilleures que pour Maïsman. Le son est brouillon et les morceaux s’enchaînent sans temps mort pour un set, au final, assez répétitif.


Prestation décevante de Spermicide

Spermicide réussira à peine à réveiller une audience qui fera néanmoins comprendre qu’elle s’est déplacée essentiellement pour les Toy Dolls. D’ailleurs, le chanteur de Spermicide lui-même semble pressé d’en finir pour pouvoir assister au concert ! En guise de final, Spermicide interprètera « Nice Boys Don’t Play Rock’n’Roll », titre de Rose Tattoo devenu célèbre grâce à la reprise des Guns (1989 sur l’EP Lies). Plaisant sans être mémorable.


Olga et Tom en très bonne forme

A peine le temps de boire une bière et le thème de la valse viennoise « The Blue Danube » résonne déjà : le trio composé d’Olga, Flip et Mr. Ducan arrivent sur scène en courant, le sourire jusqu’aux oreilles et affublés de lunettes de soleil, de costards et de cravates rouges.
Toy Dolls instaure immédiatement une ambiance de fête avec les premières notes de « Cloughy ». La setlist passera en revue et sans temps morts tous les tubes (de « Nellie The Elephant » à la « Toccata »). Le jeu de scène est imparable. Au programme : strip tease des membres du groupe, tourner de guitares à la ZZ Top, le groupe utilisera même une bouteille géante de lambrusco pour expulser des confettis : énorme !



Toy Dolls : L’Energie avec un grand E

Un mot sur l’audience : toutes les générations seront représentées dans ce public comportant son lot de belles crêtes et au sein duquel les Doc Martens côtoieront les Creepers et les Converses.

Au bout d’une demi-heure, l’ambiance est à son paroxysme, mais tout sur scène se passe tellement vite qu’il faut au moins deux paires d’yeux pour pouvoir tout capter. Les pogos sont sans fin et les slammers s’en donnent à c?ur joie. Certains fans prendront en permanence la scène d’assaut, donnant en conséquence beaucoup de fil à retordre à la sécurité, complètement dépassée par l’ampleur du désordre : exhibitions de fesses, slammeuses dénudées et gros malabars qui se jettent depuis la scène pour s’écraser telles des crêpes sur le parquet de la Cigale.


Punk’s not Dead !

Impressionnante énergie de la part d’un groupe aux 30 ans de carrière ! Après 2 rappels, le concert arrive à son terme, c’est passé vite ! En effet, il est coutume chez Toy Dolls de faire des shows plutôt courts. Les fans sont conquis et, cette fois, en redemandent !

[/urlb]

On a sans aucun doute assisté à l’un des meilleurs concerts de punk actuel. Une tournée qui aura permis aux Toy Dolls de prendre la température du public avant de programmer la prochaine série, en vue de la sortie du nouvel album prévu pour avril 2010.

A voir et revoir sans modération. Punk’s Not Dead : il reste des survivants !

Set-list :
Cloughy
Dougy
Queen Alex
Barry
Lambru
Harrys Hands
Spiders
Nellie
Ashbrooke
Camilla
Bless/Vicar
Olga I cannot
Idle
Wakey Wakey
Fisticuffs
Tocatta
Alecs Gone
Dance with the Duncan
Harry Cross
Wipe Out

Rappels :
Saints
Glenda

Tommy Know
Finos
Theme Tune

[/urlb]


Laisser un commentaire

  • Prince Actanus dit :

    Je suis venu, j’ai vu et cela m’a plus (énormément).
    En tant qu’inconditionnel des Toy Dolls (de la musique et de l’univers festif sans se prendre la tête) depuis ma puberté (20 ans déjà !!!), je ne pouvais manquer Olga et les Toy Dolls venus faire un concert à Paris, si près de chez moi.
    C’était bon, c’était du Toy Dolls. A les écouter et voir évoluer sur scène, on comprend facilement que les Toy Dolls soient là encore trente ans après leur début.
    Juste une seule chose me reste comme impression après ce fantastique show : c’est quand le prochain en France ?????

    [Reply]

  • Metal'o Phil / RM dit :

    Eh ben… c’était coloré comme concert !!!

    [Reply]

  • Je connaissais pa et c pas mal

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3