ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Chronique   

Tremonti – Cauterize


Temonti - CauterizeFort d’une première expérience solo concluante illustrée par l’album All I Was en 2012, Mark Tremonti a décidé de remettre le couvert, toujours en parallèle d’Alter Bridge. Le voici de retour avec plus de temps, plus de moyens, son producteur favori (Michael « Elvis » Baskette, producteur d’albums d’Alter Bridge, notamment) et un bassiste talentueux au nom clinquant (Wolfgang Van Halen, fils d’Eddie), pour une session d’enregistrement qui aura accouché de deux albums distincts qui sortiront à environ six mois d’intervalle (Dust est prévu pour fin 2015, début 2016), un peu à l’image de Stone Sour avec House Of Gold And Bones, Part I & II . Le premier choix de chansons que l’artiste propose est devenu Cauterize, un recueil de dix titres énergiques, où l’accent est mis sur la qualité des mélodies vocales et la puissance des arrangements dans un ensemble heavy rock aux influences speed metal.

Avec Tremonti, Mark se dirige vers un propos plus musclé et lourd qu’avec ses deux autres groupes, Creed d’abord, et surtout, Alter Bridge, bien que le dernier album du groupe, Fortress, voyait des incursions dans un univers entre rythmiques plus metal voire thrashy et mélodies rock, comme sur le single « Addicted To Pain ». Si les rythmiques sont plus massives, ce deuxième opus de Tremonti voit également celles-ci plus syncopées et chaloupées que sur All I Was, comme le montre clairement le morceau préféré du frontman sur cet album, « Flying Monkeys » et son riff principal breaké et balançant, ou le riche pont de « Dark Trip ». Sans compter la présence de Wolfgang Van Halen qui, avec son jeu de basse de standing, apporte un vrai plus à certaines parties. L’éponyme « Cauterize » incarne au mieux l’essence et l’esprit de l’album : une alternance de passages puissants soutenus par une double pédale et des riffs bulldozer, qui font face à des refrains très mélodiques se rapprochant du monde d’Alter Bridge. Mark a d’ailleurs beaucoup travaillé son chant, notamment au travers de la tournée qui soutenait le premier album, comme il nous l’expliquait récemment, pour un résultat très abouti et techniquement au point.

Si la rapidité de la batterie de certains passages et la présence du chant mélodique donnerait presque quelques relents de la scène metalcore américaine à l’album, le rendu général s’en distingue clairement et lorgne franchement vers soit un heavy rock à la Stone Sour (« Dark Trip »), soit un metal certes mélodique mais ayant un impact certain (« Another Heart », « Tie The Noose »). Plus encore que dans All I Was, l’on retrouve beaucoup d’influences thrash (le pont de « Another Heart », le couplet de « Tie The Noose ») et speed metal (le démarrage pied au plancher de « Cauterize », « Arm Yourself », « Radical Change »), n’oubliant toutefois pas de contrebalancer, pour une meilleure dynamique de l’ensemble, avec quelques guitares acoustiques et des chansons plus posées, comme la bien nommée « Dark Trip » ou la plus consensuelle « Sympathy ». Si le guitariste-chanteur se fait particulièrement remarquer sur ce Cauterize, c’est également par la qualité de compositions de ses mélodies de chant et notamment les refrains, qui se révèlent à la fois accrocheurs mais puissants (« Providence », « Tie The Noose »). La batterie n’est pas en reste, le batteur Garrett Whitlock multipliant les roulements haut de gamme et les rythmiques intenses, et ce dès l’introducteur « Radical Change ».

La carrière solo de Mark Tremonti s’affirme bien loin des standards stylistiques établis dans le passé par Creed et Alter Bridge. Alors que Creed est pour l’instant en stand-by et que le nouvel album d’Alter Bridge ne verra le jour probablement qu’en 2016, ce Cauterize s’impose comme une valeur sûre du rock lourd américain, possédant à la fois un potentiel accrocheur pour le grand public américain, mais trouvant des ramifications dans de nombreux sous-genres du metal, Mark Tremonti démontrant sa passion pour les riffs qui envoient du bois et ne se refusant aucun emprunt au style. Il réussira même peut-être, par la qualité technique d’exécution et ses compositions à intéresser une audience plus foncièrement metal qui ne se retrouvait peut-être pas dans les productions d’Alter Bridge et Creed.

Regarder la lyric vidéo de « Another Heart » et écouter des extraits des morceaux « Another Heart », « Cauterize », « Flying Monkey », « Providence » et « Sympathy » :

Album Cauterize, sortie le 9 juin 2015 chez Fret12.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Hellfest - Valley - Jour 3
    Slider
  • 1/3