ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Potin   

Tu fais du metal ?! Bah t’auras pas ton appart !


Vous faites de la musique, qui plus est du metal, et vous arrivez à vous payez un appart ?! Non arrêtez la blague, on connaît tous la précarité liée au monde de la musique et même si quelques rares musiciens (bassiste en plus, c’est comme les batteurs, ils ne font pas de la musique) arrivent à s’offrir des maisons en bord de mer pour une poignée de millions de dollars, monsieur et madame tout le monde ne peuvent qu’à peine s’offrir un carton une place. Alors, bien sûr, c’est en partie à cause de ces voleurs d’agents immobiliers, ces tyrans vous louant des chambres de bonnes pour la modique somme de 999,99 euros par mois (il faut un minimum de respect, louer ces appart à 1000 euros serait du vol). Non, sérieusement vous connaissez vraiment un musicien qui est capable de se louer quelque chose sans avoir à subir le régime forcé pâtes lundi, pâtes mardi, pâtes mercredi, pâtes… Bon, vous connaissez les jours de la semaine tout de même.

Donc, nous disions… Ah, attendez, voilà que l’on m’annonce – via ma superbe oreillette high-tech dernier cri – qu’un couple, localisé au Canada, aurait presque réussi à louer un appartement malgré le statut de « pseudo musicien » du mari (oui, vous avez compris, c’est un bassiste…). Pourquoi presque ? Ce n’est pas la faute des méchants agents immobiliers… Mais qui est fautif ? Qui a empêché cette évolution sociale ? Cet exemple qui aurait montré la voie aux générations de futurs musiciens-chômeurs-intermittents-pique-assiettes en quête d’un toit ?

Les faits ont eu lieu au Canada, à Toronto dans l’Ontario plus précisément, où un couple marié – Mike et Lara Crossley – a essuyé un refus de location pour un appartement après que la propriétaire – Suzanne (oui, on ne sait que ça d’elle; et non, ce n’est pas cette Suzanne-là) – découvrit que le mari jouait dans un groupe de heavy metal : Vilipend. Tout avait pourtant bien débuté dans ses négociations, la couple ayant conclu une entente verbale avec la propriétaire. Mais celle-ci changea d’avis après des recherches sur le Net, là où elle découvrit le vice de Mike, sa déviance mentale. Mike joue de la basse dans un groupe de metal canadien !

Le couple, qui s’est entretenu avec Classicrockmagazine, a souhaité faire partager (dans un autre jargon, on appelle ça des pu****s de balances) cette expérience soulignant la gravité de ce geste : « Le sujet n’est pas qu’un couple de la vingtaine ait raté un appartement décent. Si Lara et moi avons été victimes de discrimination en tant que couple au double revenu, travaillant à temps plein, caucasien, de classe moyenne, couple hétérosexuel avec de bonnes références et des relevés de crédit, imaginez la difficulté de ce que doit vivre une personne qui n’a pas ces avantages. »

Le couple, pour prouver la réalité de ces faits – mais aussi, la stupidité de cette décision – a confié des échanges de mails avec leur interlocutrice. Dans un e-mail Suzanne leur dit: « Nous étions tout à fait prêt à prendre une décision en votre faveur, l’autre soir. Cependant, après enquête sur le groupe Vilipend, cela a présenté certaines préoccupations pour nous. » Elle ajoute : « Nous sommes mal à l’aise avec l’énergie que cette musique manifeste. » Le couple accuse : « Sa décision de nous priver de l’appartement sur le fait que l’exutoire artistique de Mike est accessible en utilisant Google est offensant, cela porte complètement atteinte à notre vie privée. »

Sur ce point, nous ne pouvons rejoindre le couple dés lors qu’une information publiée sur le Net, non protégée et ouverte au public, n’appartient plus au domaine privé…

Mike Crossley avoue cependant qu’il était heureux de parler de ses intérêts musicaux, de plus cela s’est fait dans un souci d’honnêteté à l’égard de sa propriétaire. Mais il ne s’attendait pas à être « si mal jugé » après l’avoir fait. Désormais, sa vision est tout autre : « L’honnêteté n’est apparemment pas toujours la meilleure des politiques. Vous n’avez pas à donner toutes les informations que vous n’avez pas envie de partager si vous sentez que vous pourriez être jugé dessus négativement. […] Le monde est plein d’esprits fermés », rappelle-t-il, souhaitant « apporter ce scénario à la lumière ». Chose faite.

Cependant, même si l’acte ressemble comme un canard (parce que ça marche comme un canard, ça vole comme un canard et ça fait coin-coin) à un acte discriminatoire, il n’est pas condamnable puisque la loi (idem en France) autorise les propriétaires à donner n’importe quelle raison à un potentiel locataire pour ne pas lui louer sa propriété (c’est quand même à lui, il en fait ce qu’il veut).

Finalement, la plus grande stupidité de cette propriétaire n’a pas été de croire qu’un locataire musicien de metal pouvait être gênant mais de croire qu’un locataire musicien de metal qui a un emploi à temps plein pouvait être gênant. Car c’est de toute évidence un musicien qui ne joue pas vraiment de son instrument car un musicien, ça ne vit pas de son art, ça ne gagne pas d’argent et ça ne peut pas se louer un appart’. Cette propriétaire n’y connaît vraiment rien…

Et re-finalement, on est content de n’avoir pas dépeint un nouveau portrait du metalleux martyr, caste ô combien discriminée, que nous aurions défendu, brandissant le bouclier de l’ironie pour nous moquer de ses vils tourmenteurs. Non, c’est pas notre genre.



Laisser un commentaire

  • Hell Vice dit :

    FAITE DU TRASH ET PAYEZ PAS VOS PUTAINS DE LOYERS !!! FUCK THE WORLD !!!

    [Reply]

  • « Cependant, même si l’acte ressemble […] à un acte discriminatoire, il n’est pas condamnable puisque la loi (idem en France) autorise les propriétaires à donner n’importe quelle raison à un potentiel locataire pour ne pas lui louer sa propriété (c’est quand même à lui, il en fait ce qu’il veut). »

    Euh, je ne crois pas qu’un propriétaire annonçant à un locataire potentiel que son dossier n’a pas été retenu parce qu’il est juif ou maghrébin pourrait dormir sur ses deux oreilles sans craindre qu’à coup sûr il y aurait des suites judiciaires…

    [Reply]

    MegaRalf

    Il ne le pourra pas car ce serait une attitude ouvertement raciste répréhensible. Donc s’il ne veut pas de de juif ou de maghrébin, il n’aura qu’à ne pas le dire et trouver une autre excuse.

  • Breizhwarrior dit :

    C’est lamentable d’avoir refusé un appart pour ça… cela démontre encore la fermeture d’ésprit des gens qui n’y connaissent rien. C’est pour ça que J’ai préféré ne rien dire à ce propos pour mon appart, surtout que je suis batteur…

    [Reply]

  • Moi qui enménage dans mon premier appart pour mes études et qui suit musicien (pas dans un groupe) guitariste, je n’ai jamais prononcé le mot music devant la proprio. Et je tombe plutôt bien car je suis au rez de chaussée et je suis le seul a avoir accés à la cave, pratique hein ! lol Mais cette histoire m’étonne pas, j’imagine même pas la tête de la proprio si je mettais sur les murs des drapeaux de mes groupes favoris (slayer, metallica, Pantera, gojira, iron maiden.

    [Reply]

  • C’est quand meme pas Marylin Manson qui amménage faut arrêter les conneries la…

    [Reply]

  • un bassiste UN VRAI! dit :

    COMMENT SA LES BASSISTES NE SONT PAS DES VRAI MUSISCIEN???

    voila je n’ai rien a ajouter de plus X)

    [Reply]

    RMS

    et après ce sont ces tapettes de guitaristes qui mettent les mains sur une 4-cordes et repartent les doigts en sang en disant ça fait mal la basse…

    salade power !

    je suis bien d’accord, j’éspére que c’est de l’ironie que je n’ai pas compris. Sinon, c’est honteux pour le rédacteur..

    Bouh !

    @salade power et RMS :

    Euh … le second degré vous connaissez ? C’est vachement cool comme concept xD

  • Non mais vraiment il y a des gens qui sont vraiment coincés, c’est désolant…

    [Reply]

  • « nous ne pouvons rejoindre le couple dés lors qu’une information publiée sur le Net, non protégée et ouverte au public, n’appartient plus au domaine privée… » alors, pour vivre heureux en musique, vivons cachés?

    Comme dirait l’ancien Ministre de la Culture a qui on avait posé la Question Hellfest : « Allons, il faut savoir raison garder ! »

    [Reply]

    MegaRalf

    Je vois ce que tu veux dire. Seulement on ne peut pas grand chose au fait les gens n’apprécient pas ce que l’on aime faire. Donc si l’on rend ces choses publiques, il faut prendre le risque de ne pas plaire à tout le monde et surtout en être conscient.

    Alors OK, dans cette histoire la proprio n’est pas raisonnable, elle cède à des inquiétudes un peu parano, aux préjugés, etc… Mais d’un autre côté, quand on partage une info sur un média publique il faut toujours être conscient que cette chose devient publique et l’assumer, c’est un fait et on ne peut rien y changer. On ne peut pas invoquer l’atteinte à la vie privée.

    le B.N.

    Si non il faut mettre des masque comme slipknot ou lordit…

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3