ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Chronique   

Tuomas Holopainen – Music Inspired By The Life And Times Of Scrooge


Faire un album-concept, ça finit par arriver à un tas d’artistes. Le baser sur une célèbre œuvre de fiction, c’est courant (merci Tolkien et les autres…). Que cette œuvre soit issue de l’univers Disney, c’est sans doute une première. Mais Tuomas Holopainen, tête pensante de Nightwish, n’a pas non plus choisi n’importe laquelle : The Life And Times Of Scrooge, la Jeunesse de Picsou en français, de Don Rosa étant une référence des bédés du pays d’Oncle Walt. Projet sans doute trop particulier pour impliquer son groupe, en faire un album de Nightwish, il en résulte donc logiquement une œuvre très personnelle, plus symphonique que metal, ce qui est le moindre de ses défauts.

Pour Holopainen, la Jeunesse de Picsou traite de « l’immense beauté du monde et de ses possibilités vues par les yeux d’un personnage tenace, honnête et complexe. » Ainsi le compositeur arpente le monde dans les pas du palmipède : Écosse et cornemuses (« Glasgow 1877 », « Goodbye, Papa »), Far West et banjos, harmonicas et guimbardes (« Into The West »), Australie et didgeridoos (« Dreamtime »). Cela fait souvent cliché – pas de quoi crier au génie – mais installe le décor. Mais c’est moins pour une aventure que pour la contemplation de paysages naïfs dans lesquels Picsou, personnage réputé pour sa fièvre (de l’or), sa rage parfois, se jetant poings serrés dans son destin, brille par son absence. Holopainen privilégie un ton plus mélancolique que combatif, comme ces musiques celtiques doublées de voix féminines, sirènes de la nostalgie plus que de la ruée vers l’or (Tony Kakko sur « Cold Heart Of The Klondike » n’y changera rien), à peine contrebalancé par quelques montées en régime, quelques percussions, voire une guitare électrique (et une seule, sur « A Lifetime Of Adventure »). Le peu de souffle épique restant retombe par la répétitivité des compositions (« Dreamtime » provoquant assoupissement plus que transe mystique, transformant la vague attendue en ruisselet), redondantes intros à la Nightwish – dont l’énergie metal aurait pu retranscrire celle de Picsou mais ne surgit jamais – ou en tombant dans le comique (« Duel & Cloudscapes »).

Vision personnelle de l’artiste ? Soit. Libre à lui de retenir à la fin de cette histoire l’image d’un vieux Scrooge seul avec ses souvenirs, plutôt que de représenter la frénésie de la construction de son empire sur « To Be Rich », suivi d’un « Go Slowly Now, Sands Of Time », guitare sèche et flûte accompagnant un galop final au ralenti, là où il faudrait un retour de vigueur final plus fidèle au récit originel, plus sauvage et trépidant que cette jolie B.O. disneyenne à souhait qui stimulera un temps les connaisseurs de l’œuvre d’origine, jouant à reconnaître les moments ici illustrés musicalement avant de laisser cette mignonnerie tourner en musique de fond.

Ci-dessous le clip de « A Lifetime Of Adventure » :

Album Music Inspired By The Life And Times Of Scrooge, sortie le 11 avril 2014 chez Nuclear Blast Records.



Laisser un commentaire

  • HI,
    Tuomas est un génie, toutes ces musiques nous transportent et des frissons me naissent à chaque fois que ses musiques traversent ma vie.
    encore et encore..
    jld
    NB :le 23 novembre à Lyon, avec mon amour des îles, Marianne ma fille 18 ans, nous seront encore parmi tous ces mortels qui quitterons ce monde quelques heures , le temps de respirer et de s’abreuver de l’esprit de nightwish.
    on aimerais trop vous rencontrer, je sais que Tuomas avais rencontré un jeune garçon atteint d’une maladie grave et vivre des rencontres aussi forte sont des moteurs au combien puissant pour ce combat pour la vie,il lui avait beaucoup apporté.
    Marianne est atteinte de mucoviscidose, elle va bien malgré tout, et est à elle toute seule le bonheur de vivre,rentrée en école d’ingénieur cette année, elle est aussi musicienne, et quand elle quitte ce monde pour jouer de sa guitare électrique elle s’envole je ne sais ou mais je sais que rencontrer le génie qu’est Tuomas serait je crois la plus belle rencontre de sa vie…

    [Reply]

  • Game-system dit :

    Oh mon Dieu, j’aurais juré que cette chronique été un poisson d’avril, j’ai tout lu avec le sourire aux lèvres…jusqu’à ce que je vois le lien de la vidéo du clip et que je me rende compte que c’est du sérieux! xD

    Et vive les BD de Picsou et Donald qui ont marqué mon adolescence (période Don Rosa évidemment)

    [Reply]

    Spider5k

    les BD picsou power, ce truc est horrible (tuomas ce la pète niveau musique (il crois être intéressant) , trop pompeux et fade) ramenez Tarja SVP 🙂

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3