ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Twisted Sister : la retraite à quarante ans


Jay Jay French - Twisted SisterCa y est, c’est la dernière ligne droite pour Twisted Sister qui devrait, à l’issue de la tournée actuelle baptisée Forty And Fuck, raccrocher les gants pour la deuxième fois de son histoire – la première ayant été en janvier 1988, avant que le groupe ne se reforme en novembre 2001 pour un concert de levée de fonds à la suite des attaques sur le World Trade Center de New York, puis de façon plus permanente en 2003.

« L’idée d’arrêter était dans nos esprits depuis de nombreuses années, » nous explique le guitariste Jay Jay French, seul membre à avoir été dans le groupe depuis ses tout débuts en 1972. « Lorsque nous nous sommes reformés en 2003, nous pensions que ça n’allait durer que cinq ans, peut-être. Et maintenant, ça fait quatorze ans ! Ça a duré plus longtemps que nous le pensions. Mais ces dernières années, avant qu[e le batteur] A.J. [Pero] ne meure [le 20 mars 2015], la décision était que cette dernière année serait la toute dernière. Au cours de ma dernière conversation avec lui, j’ai dit à A.J. qu’après l’été dernier, ce serait fini et puis, ironiquement, il est décédé quelques heures plus tard d’une crise cardiaque. Ensuite, environ quatre jours après ça, après ses funérailles, nous nous sommes retrouvés et avons décidé que nous jouerions tous les concerts l’année dernière et que nous décidions plus ou moins d’arrêter. Ma petite amie a dit : ‘Vous devriez juste dire ‘forty and fuck it’ (NDT : quarante ans et puis merde).‘ Parce que c’est ça, c’est le quarantième anniversaire depuis que moi, Eddy [Ojeda] et Dee [Snider] jouons ensemble, donc c’était le bon moment pour dire au revoir. »

Pour à la fois marquer ce point final et rendre hommage à leur batteur disparu, Twisted Sister vient de sortir Metal Meltdown Live At The Hard Rock Casino Las Vegas, A concert to Honor A.J. Pero, un album live enregistré le 30 mai 2015. « Ce DVD, ce concert en l’honneur d’A.J. Pero est très important dans l’histoire du groupe, » explique Jay Jay. « Donc pour les fans du groupe qui ont vu le documentaire We’re Twisted Fucking Sister qui parle de comment tout a commencé, ceci est un peu la façon dont ça se termine. Et c’est une fin parfaite pour le groupe. » Puis il poursuit en évoquant ce concert particulièrement émouvant : « C’était une soirée très dure parce que c’était la première fois que nous jouions sans A.J. et ça faisait trente ans qu’il était mon batteur, donc il était toujours assis derrière moi ! C’était étrange de faire ça mais je suis content que nous l’ayons honoré, car c’était vraiment un super batteur. »

Et pour prendre la place d’un super batteur, il fallait bien un autre super batteur, en l’occurrence l’homme aux innombrables projets, l’ex-Dream Theater, Mike Portnoy. Avant la chanson « The Price », le frontman Dee Snider a maintenant pour habitude de rendre un petit hommage à A.J. Pero et ensuite raconter comme Portnoy est arrivé à ce poste : « A.J. nous a dit ‘si jamais quelque chose m’arrivait, je veux que ce soit Mike Portnoy qui me remplace.’ Je ne crois pas qu’il pensait qu’il puisse mourir, juste être malade, mais c’est Mike Portnoy qu’il a choisi. » Jay Jay nous explique en quoi ce choix semblait d’autant plus approprié : « Mike Portnoy est de Long Island et Twisted Sister a passé de nombreuses années à jouer dans différents clubs de Long Island, et Mike Portnoy était fan. Il était bien plus jeune et avait l’habitude de se faufiler dans les clubs pour nous voir, il a donc toujours grandi en tant que fan de Twisted Sister. Il avait nos cassettes bootleg et nos albums. C’était un honneur qu’il propose ses services au groupe. Je veux dire que c’est un excellent batteur et il fait honneur à la mémoire d’A.J. Pero de façon très respectueuse. »

Twisted Sister - Metal Meltdown Live At The Hard Rock Casino Las Vegas, A concert to Honor A.J. Pero

« Nous encourageons toujours les autres groupes à essayer de jouer à notre niveau mais la plupart n’y arrivent simplement pas ou ils n’en ont pas l’envie ou ne comprennent pas. »

Mais si Twisted Sister arrête, tout le monde s’accorde à dire que le groupe était encore en grande forme lors de ses prestations scéniques. Eux-mêmes n’ont jamais caché leur esprit de compétition. On se souvient de Dee Snider provoquant Kiss en les mettant au défi de faire mieux que Twisted Sister sans costume, sans maquillage, sans artifice scénique. Avec moins de provocation, Jay Jay réagit : « Evidemment, Kiss a des fans partout dans le monde et ils sont incroyablement populaires, et les gens adorent les voir, ce qui veut dire qu’ils offrent aux fans ce qu’ils veulent. Je pourrais te nommer dix groupes que je ne trouve pas particulièrement bons mais ils tournent et donnent aux fans ce qu’ils réclament. » Il poursuit : « Je pense qu’en tant que groupe, nous sommes effectivement compétitifs. Nous essayons d’être les meilleurs possibles et je pense que si un autre groupe peut jouer mieux que nous et mettre en place un meilleur spectacle, alors c’est mieux pour les fans. Donc nous encourageons toujours les autres groupes à essayer de jouer à notre niveau mais la plupart n’y arrivent simplement pas ou ils n’en ont pas l’envie ou ne comprennent pas, et ce n’est pas un problème. Twisted Sister fait ce qu’il fait et nous avons appris à être un super groupe live en jouant dans les bars de Long Island, et nous apprécions jouer en concert pour nos fans ; les rendre dingues et passer du bon temps, c’est la chose la plus importante. » Et d’après lui, pour revenir à leur décision d’arrêter avant que leurs prestations ne se détériorent, « il y a plein de groupes qui existent encore et qui ne devraient pas jouer parce qu’ils n’offrent pas une prestation à la hauteur de leur histoire. » Mais il met un peu d’eau dans son vin lorsque l’on évoque le cas du respecté et vénéré Lemmy qui, durant ses dernières années, apparaissait très diminué sur scène : « Nous savions tous que Lemmy était malade et il a joué avec nous il y a trois ans, il est venu sur scène pendant une chanson. Il n’avait pas bonne mine, j’étais inquiet pour lui à l’époque. Mais chacun a ses propres rêves, chacun a sa propre destinée. Je pense que Lemmy a été très clair en disant qu’il allait jouer jusqu’à sa mort et c’est exactement ce qu’il a fait, il a joué jusqu’à ce qu’il ne puisse plus jouer. »

Finalement, le seul regret des fans sera peut-être que Twisted Sister n’aura pas vraiment produit de nouvel album depuis Love Is For Suckers en 1987, même s’il y a eu des chansons ici et là : « En 2004, nous avons sorti Still Hungry, une version réenregistrée de [l’album de 1984] Stay Hungry avec neuf toutes nouvelles chansons. Et puis il y a l’album de Noël [A Twisted Christmas sorti en 2006], qui a été très bien reçu. Sans compter quelques singles, ‘Heroes Are Hard To Find’ et la chanson ‘30’ que nous avons fait il y a quelques années. Donc nous avons sorti de la nouvelle musique, c’est juste que nous comprenons le marché mieux que la plupart des groupes, et le marché s’en fiche. Personnellement, ça ne me pose pas de problème. Ça fait longtemps que Dee n’a pas composé de nouvelle chanson, donc pas de problème. Et puis aussi nous ne tournons pas et donc parce que nous ne tournons pas, il n’y a presque aucune raison de faire un album. Si tu posais la question à Iron Maiden, Kiss, tous ces groupes, ils font cent-cinquante concerts à l’année, donc je pourrais comprendre que faire un nouvel album est important pour eux mais pas nous ! Nous ne donnons que dix concerts à l’année. Et si tu es un bon showman, tu donnes à ton public ce qu’il veut entendre. Et les gens veulent entendre les hits, donc nous jouons les hits pour eux. C’est ça le job d’un showman. »

Twisted Sister

« Certaines personnes sont de super artistes et de pas si bons showmans. Certaines personnes sont de bons showmans et de pas si super artistes. Nous avons été à la fois de supers artistes et showmans ! »

Est-ce que ça signifie qu’ils se voient plus en tant que showmans qu’artistes ? « Les deux ne sont pas forcément mutuellement exclusifs, » rétorque Jay Jay. « Nous sommes de super artistes, nous sommes de supers showmans. Certaines personnes sont de super artistes et de pas si bons showmans. Certaines personnes sont de bons showmans et de pas si super artistes. Nous avons été à la fois de supers artistes et showmans ! Tu sais, nous avons plein de musique ; je crois que nous avons enregistré environ cent-dix chansons. Ça fait un paquet de chansons, beaucoup de musique originale ! Donc nous faisons les deux : nous sommes créatifs et nous divertissons. »

Jay Jay avait une fois déclaré : « Si vous restez ensemble pendant quarante ans et que vous ne vous détestez pas, c’est que votre groupe ne vaut pas un clou. » Est-ce une entreprise si destructive sur le long terme que de jouer dans un groupe de rock n’ roll ? « Probablement ! » s’exclame Jay Jay. « Je ne connais aucun groupe qui existe depuis aussi longtemps qui n’ait pas de conflit. Je ne pense pas que les gens se sont imaginés qu’un groupe pourrait durer quarante ans. Je pense que lorsque tu commences, tu penses cinq ans, peut-être. Donc quarante ans, c’est long, quarante ans de relation et de conflits de relations, et c’est ce qui arrive. Je veux dire, regarde Aerosmith, Judas Priest, AC/DC, Kiss, les Rolling Stones… tout ce que tu veux ! N’importe quel groupe qui existe depuis autant de temps passe par tout type de hauts et de bas. Nous ne sommes pas le seul groupe. Nous sommes un parmi des tonnes de groupes qui disent exactement la même chose. Après, c’est comme les mariages. Certaines personnes restent ensemble toute leur vie, certaines personnes divorcent après huit mois, certaines personnes restent mariées alors qu’elles ne devraient pas et certaines personnes restent mariées dans l’intérêt des enfants, et il y a un million de raisons pour expliquer ça ! Les choses arrivent comme elles arrivent mais je ne veux pas que nous restions ensemble, à moins qu’il y ait un sentiment unifié pour le faire. Or il n’y a pas de sentiment unifié pour le faire, donc il n’y a aucun intérêt à le faire. »

On a vu Dee Snider se moquer de groupes comme Scorpions ou Ozzy Osbourne qui ont continué à tourner et sortir de la musique après des tournées d’adieux. Du coup, pourquoi cela ne pourrait pas aussi arriver à Twisted Sister ? « Tout d’abord, nous avons déjà arrêté auparavant pendant douze ans. Donc nous sommes déjà passés par là. A l’époque, nous avons tous dit ‘ça suffit’. Et nous en sommes au même stade aujourd’hui, et nous ne serons évidemment pas en mesure de revenir dans douze ans. Donc je ne vois pas… Nous changeons. Je pense que mentalement, là tout de suite, tout le monde veut s’arrêter. »

Et pour la suite ? On sait notamment que Dee Snider s’apprête à reprendre sa carrière solo avec un nouvel album intitulé We Are The Ones. Jay Jay French, pour sa part, compte poursuivre dans son travail de conseil. On se souvient d’ailleurs dans les années quatre-vingt-dix qu’il avait pris le groupe Sevendust sous son aile. Aider les jeunes artistes à s’en sortir semble donc être une de ses préoccupations. « Il est important pour moi d’aider les jeunes entrepreneurs, pas nécessairement les jeunes musiciens, » rétorque-t-il. « Je pense que l’industrie du rock est en difficulté, que les jeunes groupes vivent une époque vraiment difficile. J’écris pour un magazine sur le business qui s’appelle INC – inc.com, c’est leur site web. Et je soutiens et aide de jeunes businessmans et entrepreneurs, et je suis aussi en ce moment en train d’envisager d’avoir un rôle en politique à New York. Donc j’ai plein de pistes à explorer aujourd’hui. »

Interview réalisée par téléphone le 11 juillet 2016 par Philippe Sliwa.
Retranscription, traduction & textes : Nicolas Gricourt.

Site officiel de Twisted Sister : www.twistedsister.com

Acheter l’album live Metal Meltdown Live At The Hard Rock Casino Las Vegas, A concert to Honor A.J. Pero.



Laisser un commentaire

  • c’est vrais qu’en live c’est complètement génial twisted sisters

    [Reply]

  • Twisted Brother dit :

    Le meilleur groupe live raccroche, c’est une perte pour la musique. J’espère que la carrière solo de Dee sera une réussite !
    Twisted Forever

    [Reply]

  • vu à « guitares en scène » près de Genève il y a quelques jours:un show top niveau et une ambiance partagée…vaut mieux voir un groupe qui espace ses concerts pour tout donner que de regarder la routine sans âme d’un groupe au planning serré (business is business) enchaînant plus de 100 concerts par an

    [Reply]

  • WhoDoYouThikIAm dit :

    Melon ? Vous avez dit melon ? 🙂 Mais c’est Twisted, et live, c’est vrai, c’est une tuerie…

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3