ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Un stade supérieur de notoriété


« Devenir les nouveaux Metallica » : n’est-ce pas, finalement, le rêve ultime de tous les artistes qui, un jour, prennent un instrument de musique dans les mains ? La route est longue et semée d’embûches. Et puis une fois que le succès est là, d’autres problèmes se posent… que le succès parvient parfois à résoudre.

On va finir cette matinale de news très potins avec une déclaration intéressante de Monsieur Kirk Hammett, guitariste de Metallica, qui compare les évolutions qu’a connu le groupe lors de ses dernières tournées.

Plus haut, on évoquait le fait que d’autres problématiques émergent lorsque l’on est un groupe à forte notoriété. C’est vrai, notamment dans la perception que l’artiste a sur son confort de vie. Lorsqu’un groupe démarre, il n’a qu’une envie : enregistrer et rouler sa bosse sur scène. Pour cela il est prêt à tous les sacrifices, toutes les concessions. Le rêve est trop fort et pour y parvenir l’artiste est prêt à tout (même à vendre son âme au diable pour certains). C’est logique, humain et compréhensible et c’est ce qu’on pourrait voir comme la « flamme de la jeunesse ».

Quand on en est, en 2010, au stade de Metallica : la vision de sa carrière est différente. On parle plutôt de « métier » pour qualifier son activité, sa vie. Non pas que la flamme ait disparu, bien au contraire, mais c’est la maturité qui l’entretient. Le rapport aux choses, avec l’âge, est différent et à près de 60 ans les désirs et envies d’un groupe international ne sont pas les même de ceux qui existaient 30 ans plus tôt.

Dans un entretien accordé à Theage.com hier à Melbourne, Kirk est revenu sur la manière dont les membres du groupe vivent les tournées : « Cette tournée a été plus facile et plus décontractée que les dernières effectuées. Musicalement et mentalement, nous sommes dans des situations meilleures. Nous jouons mieux que lors des derniers tours. Chaque membre est dans un bon état d’esprit ». Le guitariste insiste surtout sur une grande différence : « Sur ce Death Magnetic Tour, chaque membre du groupe est père de famille. On a tous une famille, ce qui n’était pas le cas lors de la tournée précédente. En plus nos nouveaux emplois du temps nous permettent de passer plus de temps avec nos familles ce qui a pour conséquence que nous sommes plus heureux et plus investis. Notamment parce que nous voyons nos proches régulièrement. »

Cette déclaration montre que le succès donne la possibilité aux artistes (qui le souhaitent) d’avoir un équilibre familial. Mais ce confort de vie est un privilège incroyable réservé aux groupes qui ont une très forte notoriété … Combien de combos de la scène metal parviennent à concilier leur vie professionnelle et personnelle avec un vrai équilibre entre les deux, c’est-à-dire sans frustrations dans les deux domaines ? Il ne doit pas y’en avoir beaucoup parce que même les artistes qui tournent et qui tiennent la route économiquement se doivent de se produire sur scène et donc d’être très souvent éloignés de leur famille – quand ils en ont – pour vivre et/ou survivre.

Le métier d’artiste reste intrinsèquement précaire. C’est d’ailleurs pour cette raison que le sex, drug et rock n’roll en est une de ses principales caractéristiques. Dans le monde de la musique, il est difficile de garder des attaches, de ne pas céder aux différentes tentations et donc de ne pas sombrer dans la « facilité ».

Avoir la possibilité de tout concilier comme le font les Metallica est un sans conteste un privilège qui appartient aux groupes étant parvenus à un stade supérieur de notoriété.



Laisser un commentaire

  • Kirk la classe!

    On sent les Mets détendus, c’est sur (cette photo de James en tongues dans l’artwork de « français pour une nuit » par exemple)

    C’est sur aussi que le fait d’avoir tous les 4 des bébés offre de nouvelles perspectives sur Metallica, leur boulot en fait, et la place du groupe dans leur vie, et de leur vie dans le groupe.

    Je nuancerais un peu en conseillant à Kirk Hammett de bosser un peu son instrument (et c’est valable aussi pour Lars) car a trop être détendu, on perd la rigueur nécessaire au jeu métal.

    A part ça, Metallica continue de faire rêver un paquet de fans et de musiciens.

    Je leur souhaite une belle tournée en Australie.

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3