ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Van Halen : gare aux gaffes !


Le retour de Van Halen ne se sera pas fait sans remous. Inutile de revenir sur la polémique maintes fois évoquée dans nos colonnes concernant la curieuse manière du groupe de communiquer au sujet de son come-back.

Cependant, deux nouvelles affaires, plus ou moins discutables, concernant directement le nouvel album du groupe ont émergé. La première, tout d’abord dénoncée par les fans du groupe mais aussi alimentée par l’ancien chanteur du groupe lui-même Sammy Hagar, concerne la ressemblance entre le (très sympathique au demeurant) nouveau single « Tattoo » et des démos du groupe datant des années 70. Déjà, dans une interview qu’il a accordée en novembre dernier à Rolling Stone, il accusait ses anciens collègues de ne pas avoir écrit d’album, mais d’avoir simplement réenregistré de vieilles démos. Nous avons commenté avec lui ses propres propos dans un entretien qui paraîtra d’ici quelques jours et il n’en démord pas, déclarant que « Van Halen n’avait pas le choix car ils n’ont plus aucune inspiration ».

Cette accusation, certes non dénuée de fondement, offre néanmoins matière à discussion. Ci-dessous, « Down In Flames », le titre de 1977 qui serait la « base » de ce nouveau single :

Avec le « Tattoo » ci-après, on accuse Van Halen de s’être reposé intégralement sur cette composition vieille de 35 ans. La ressemblance est certes frappante (la partie instrumentale est quasiment identique), mais il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’une chanson différente, reposant, certes, sur une base commune à cet ancien titre, mais arrangée différemment et avec une ligne de chant difficilement comparable. Attention à ne pas chercher la petite bête inutilement. Prenons d’ailleurs un autre exemple : oui, en superposant des chansons de Nickelback les unes aux autres, on découvre de troublantes similarités. Mais n’en tirons pas pour autant des théories du complot des artistes malveillants qui voudraient se moquer de nous. Après tout, le blues aussi repose sur des suites d’accords et des rythmiques bien spécifiques et que l’on retrouve chez la plupart des artistes. Ils ne s’attaquent pas tous en justice les uns les autres pour autant. L’appréciation du degré de similitude est, certes, propre à chacun mais, sur cette polémique, Van Halen reste, en ce qui nous concerne, défendable.


Le groupe l’est en revanche bien moins lorsqu’il s’agit de la pochette de son album, A Different Kind Of Truth (que vous pouvez voir plus haut en illustration de cet article) rappelant énormément (le mot est faible) une autre pochette d’un groupe de funk des années 70, celle de l’album Movin’ On des Commodores, sorti en 1975 : même train, même cercle, voire quelques mêmes gammes de couleur.


Là-dessus, il faut bien l’admettre, malgré notre bonne volonté et notre nature vile et cynique, on a aura bien du mal à se faire les avocats du diable… Clin d’œil ? Détournement ? Plagiat ? Les accusations vont bon train sur la Toile et le groupe n’a pour l’instant pas fait de commentaires sur ce qui est, au moins, une maladresse, une de plus.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    In Flames @ Lyon
    Slider
  • 1/3