ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Varg Vikernes (Burzum) : l’homme qui savait se faire détester


Lui, Varg Vikernes, maître à penser de Burzum, vous dira probablement qu’il défend ses idées de manière franche et sans compromission. Mais quiconque lit ses propos, trouvera, sans doute, toujours quelque chose qu’il jugera détestable chez lui. Il joue l’extrémisme le plus radical dans toutes les facettes – au moins celles que l’on connaît – de sa vie. Mais joue-t-il vraiment ? Car, assurément, il peut parfois être difficile de cerner la provocation de la conviction.

Par exemple, sur son aversion totale du genre musical que l’on nomme aujourd’hui « black metal », dont la communauté fait pourtant, et ironiquement, l’éloge de ses propres œuvres. Une aversion qui, avoue Vikernes, découle de son vécu passé, avant sa condamnation pour le meurtre d’Euronymous, alias Øystein Aarseth, guitariste de Mayhem (il fut libéré sur probation le 24 mai 2009, après 15 ans d’emprisonnement sur les 21 ans prévus par la peine). Il revient d’ailleurs avec nous volontiers et en détails sur l’environnement dans lequel il œuvrait au début des années 90 en Norvège, faisant tomber la vision romancée que beaucoup en ont aujourd’hui, et sur le black metal, non pas en tant que genre musical, mais en tant que concept. Certains propos sur ces sujets, et concernant, entre autres, certains musiciens et groupes issus de cette époque, sont à ce titre particulièrement violents.

Violente est aussi sa manière directe et sans pincettes de faire étalage des idées politiques et idéologiques qui l’habitent. Nous ne ferons, pour cette fois, aucun commentaire à ce sujet. Nous vous laisserons juges de ses propos. Propos qui sont là pour dépeindre un portrait complet du personnage. Certains ne manqueront pas de nous reprocher la publication de quelques passages, voire de l’interview complète. Mais sachez que toute idéologie, quelle qu’elle soit, est bien mieux à la lumière où elle peut être combattue, si nécessaire, que terrée dans l’ombre où elle peut progresser hors d’atteinte.

A ce titre, nous sommes dans l’obligation de rappeler que les propos tenus ici-même par Varg Vikernes, dans les réponses à nos questions, n’engagent que lui et en aucun cas Radio Metal qui n’est associé à aucune idéologie, ni aucun courant politique. Sachez également que le discours de notre interlocuteur contenait, à l’origine, des propos incitant à la haine envers certaines ethnies et communautés religieuses. L’éthique de Radio Metal et la loi de 1881 sur la presse nous ont conduits, sur les conseils de notre avocat, à écarter certains propos susceptibles de tomber sous le coup de la loi pénale, notre responsabilité pouvant être engagée. L’interview qui suit contient néanmoins des propos que certains pourront estimer violents et révoltants. Radio Metal rejette toute complaisance à l’égard des idées exposées par cet homme et se limite, dans un but informatif, à montrer que celles-ci existent.

Ironiquement, s’il y a un sujet sur lequel Vikernes, auteurs d’albums parmi les plus extrêmes, réussit à s’affranchir de propos extrémistes, c’est sur sa musique. Umskiptar est un album organique, presque paisible, empruntant au poème Völuspá ses paroles et sur lequel Burzum surprend pour la position centrale du chant et la richesse de celui-ci. L’album étant sur le point de voir le jour et le groupe d’un seul homme ayant sorti en fin d’année dernière une compilation de vieux titres ré-enregistrés, il est tout naturel qu’il s’agisse du premier sujet que nous abordons en détail dans l’interview qui suit.

« Je suis inspiré par le vertige métaphysique et le besoin qui en découle de créer une harmonie pour compenser le manque d’harmonie de notre monde. »

Radio Metal : Au début des années 1990 tu as sorti quatre albums et un EP en seulement un an et demi. Aujourd’hui, tu suis le rythme d’un album par an. Comment expliques-tu le fait d’être moins productif maintenant qu’au début des années 90 ? Préfères-tu prendre plus de temps pour peaufiner ta musique ?

Varg Vikernes : Au début des années 1990, je n’avais rien d’autre à faire alors je consacrais la majorité de mon temps à travailler sur la musique. J’avais également une vision très pessimiste du monde et j’étais convaincu qu’il fallait que je termine mes albums avant qu’il ne soit trop tard pour moi pour le faire. Aujourd’hui, je fais beaucoup de choses en dehors de la musique et je suis également beaucoup plus détendu en ce qui concerne l’avenir. Je pense toujours que nous allons droit dans le mur mais j’aborde le problème d’une manière plus stoïque.

Cela étant dit, je reconnais que maintenant je passe plus de temps à peaufiner chaque album.

Enfin j’ajouterai qu’il n’y a pas de labels ou de distributeurs « sérieux » (c’est-à-dire commerciaux) intéressés par la publication de plus d’un album par an pour un artiste. Ils veulent maximiser leurs profits avant de permettre la sortie d’un autre album.

Qu’est-ce qui, actuellement, stimule ta créativité ? Existe-t-il une quelconque différence avec ce qui t’inspirait il y a quinze ou vingt ans ?

Non, il n’y a pas vraiment de différence. Je pense que la meilleure façon de voir les choses est de dire que je suis inspiré par le vertige métaphysique et le besoin qui en découle de créer une harmonie pour compenser le manque d’harmonie de notre monde. C’est comme si j’ajoutais de la couleur à une photo en noir et blanc pour la rendre plus supportable.

Tu as réenregistré certaines anciennes chansons et les as sorties sur un album intitulé From The Depths Of Darkness. Qu’est-ce que tu n’aimais pas dans les versions originales ?

Je trouvais que les voix sur le premier album étaient trop agaçantes, il manquait quelque chose. Quant au deuxième album, sa qualité technique était selon moi vraiment trop mauvaise pour que je puisse l’apprécier.

Aujourd’hui, que t’inspirent ces chansons et cette période de ta vie ?

Ce sont des souvenirs de ce qu’était autrefois.

Est-ce que le fait de t’être replongé dans ton passé musical a eu un impact sur Umskiptar ? Si tel est le cas, comment et quels en sont les effets ?

L’album From The Depths Of Darkness a été enregistré courant 2010, en d’autres termes avant même que je n’enregistre Fallen. Par conséquent, il a probablement eu plus d’impact sur cet album que sur Umskiptar. Comment ? Sans doute en me poussant à faire plus de musique à ce moment-là. Ainsi, il a peut-être fait en sorte que ces deux albums sortent plus rapidement que s’ils avaient été composés dans un autre contexte. Cependant, il est difficile de citer un effet en particulier.

Il est évident que sur Umskiptar tu as voulu donner plus d’importance à ta voix et à sa variété ; tu utilises effectivement beaucoup de voix claires. Qu’est-ce qui t’a poussé dans cette approche ? Avais-tu le sentiment que le recours à des voix purement gutturales limitait ton expression ?

Je n’ai jamais réellement utilisé que des voix gutturales. Même sur le deuxième album il y a beaucoup de voix claires notamment pour les chœurs. La voix claire est également présente sur Belus mais aussi sur Fallen. Par conséquent, la seule chose qui ait réellement changé avec Umskiptar est la quantité de voix claires par rapport aux voix gutturales. Simplement, cette fois, je me suis davantage concentré sur les voix claires.

J’ai choisi de procéder ainsi car c’est ce qui correspondait le mieux au concept de cet album. Je ne planifie jamais rien à l’avance quand il s’agit de musique. Je laisse la musique prendre les commandes et je la suis peu importe où elle me conduit.

Umskiptar est un terme en vieux norrois qui signifie métamorphose. As-tu le sentiment de t’être métamorphosé avec le temps, que cela soit en tant que personne ou que musicien ? Si oui, qu’est-ce qui a changé chez toi et pourquoi ?

Peut-être que tu identifies un peu trop cet album et Burzum avec moi-même. Je ne parle absolument pas de moi et n’aborde ici aucun sujet personnel. Le titre fait référence au poème utilisé cette fois comme paroles, le « Voluspå », décrivant les métamorphoses annuelles de la nature dans un langage mythologique.

« J’imagine que mon aversion pour les membres des groupes norvégiens que je connaissais a trop influencé ma vision de cette scène en général. […] J’en suis désolé mais la simple évocation de l’expression « black metal » me donne envie d’attraper mon flingue, façon de parler. »

Umskiptar est musicalement relativement paisible et reposant. Est-ce parce qu’aujourd’hui tu es beaucoup plus en paix avec toi-même qu’au début de la carrière de Burzum où tu avais davantage de colère à exprimer ?

C’est possible, en effet. Je ne suis plus un adolescent et comme je le soulignais précédemment, aujourd’hui j’envisage le monde d’une manière beaucoup plus stoïque.

L’idée derrière ma musique est de permettre aux auditeurs de réellement se détendre et rêver tout en ayant un aperçu de l’Âge d’Or d’un passé éloigné – du moins pendant quelques instant. Plus c’est hypnotique, mieux c’est.

Tu as déclaré que Umskiptar annonçait le retour à tes racines. Est-ce-que cela signifie que tu redémarres un cycle ? Comment cela s’inscrit-il dans la discographie de Burzum qui, j’imagine, suit ce cycle ?

Tu as raison sur le fait que je sois en train de redémarrer un cycle mais, d’un autre côté, je dois dire que ce n’est pas du tout cela. Je retourne à mes racines dans le sens où, à l’heure actuelle, je suis inspiré et attiré par la musique que j’écoutais à « mes débuts ». Tout ce qui a pu se passer entre n’aura pas été une perte de temps mais plutôt un détour nécessaire pour arriver là où j’ai commencé mais avec une perspective différente. Je me trouve sur la même ligne de départ mais je regarde dans une autre direction – ce qui signifie qu’aujourd’hui je sais où aller. Je peux maintenant voyager dans la bonne direction.

Toutes les paroles d’Umskiptar sont issues du poème « Voluspå ». Peux-tu nous dire de quoi il parle et quelle est son importance pour toi ?

Comme je l’ai déjà dit, le poème a pour sujet les métamorphoses annuelles de la nature, mais il a été largement mal interprété en tant que mythe de la création scandinave et mythe traitant de la fin du monde. J’ai décris la signification la plus profonde de ce poème minutieusement à travers mon livre « Sorcery and Religion in Ancient Scandinavia » [Sorcellerie et Religion dans l’ancienne Scandinavie] et c’est suite à ce travail de traduction que j’ai décidé d’utiliser le poème « Voluspå » en tant que texte pour un album.

C’est un texte important parce qu’il fait partie de notre culture européenne et il mérite notre attention.

De nouvelles photos promotionnelles de toi sont disponibles. Tu apparais sur certaines habillé en chasseur et sur d’autres en guerrier. Que chasses-tu ou que combats-tu ? Quel est le concept derrière ces photos ?

Le guerrier est habillé en bleu (la couleur païenne) et combat ou se prépare à combattre pour défendre l’Europe. Le chasseur est le même guerrier, seulement métamorphosé. Ils représentent tous les deux la combativité de l’Europe et montrent que même si elle peut être détruite, elle reviendra toujours – métamorphosée – dans les générations futures.

J’ai lu quelque part que tu disais que c’était mieux pour toi de garder tes projets secrets jusqu’à leurs sorties et que tu aurais souhaité que cela se passe ainsi pour Umskiptar. Pourquoi ?

Parce que j’avais un attaché de presse qui a envoyé un exemplaire promotionnel de l’album complet à toutes sortes de magazines pour en faire la chronique et, à cause de cela, l’album a été révélé deux mois avant sa date de sortie. En ce qui me concerne, je ne vois aucune raison valable à ce que quelqu’un obtienne une copie de l’album avant sa sortie et il n’est pas non plus nécessaire d’avoir une chronique prête à être publiée au moment de la sortie de l’album. Cela n’a pas la moindre importance que les chroniques soient publiées plusieurs mois après la parution de l’album.

Tu composes et enregistres tout par toi-même dans Burzum. On peut comparer cette approche à Quorthon de Bathory que beaucoup considérait comme étant mystérieux et solitaire. Te sens-tu proche de lui, de sa vision de la musique ou de tout autre chose ?

Non, je ne connais pas grand chose de lui. J’aime ses albums Hammerheart et Twilight Of The Gods ainsi que quelques titres de Blood. Fire. Death, mais le reste de sa musique n’est pas ma tasse de thé. D’ailleurs, je n’ai jamais écouté ce qu’il a pu produire après Twilight Of The Gods.

« C’est très bien, Euronymous a intitulé notre concept black metal. Je ne me suis jamais réellement intéressé à ce terme, alors ils – Ihsahn et les autres suiveurs – peuvent l’avoir. Je n’en veux pas. »

Tu as parfois clairement exprimé ton opinion sur le fait que tu n’avais rien en commun avec la musique black metal, sa scène et sa communauté. D’un autre côté, c’est précisément cette communauté qui fait les louanges de ton travail. Alors, qu’as-tu à leur reprocher et qu’est-ce qui différencie ta musique du black metal en tant que sous-genre ?

Je crois simplement que toute la scène black metal d’après 1992 est ridicule. Je connaissais la plupart de ces gars (en Norvège) et je trouve ça très étrange que les mecs que je savais être des rats (en d’autres termes des informateurs de la police) et des lâches s’enfuyant comme des fillettes lorsque je me retrouvais (ou juste semblais me retrouver) dans des bagarres à Bergen se décrivent comme étant sacrément durs, sauvages et brutaux.

J’imagine que mon aversion pour les membres des groupes norvégiens que je connaissais a trop influencé ma vision de cette scène en général. Je sais que c’est injuste mais je ne peux rien y faire. J’en suis désolé mais la simple évocation de l’expression « black metal » me donne envie d’attraper mon flingue, façon de parler.

Nous avons parlé avec Ihsahn du groupe Emperor et il a déclaré la chose suivante : « Aujourd’hui, le black metal est devenu un genre comme les autres, traditionnel, défini. C’est exactement l’inverse de ce que je pense. Le black a pour moi toujours représenté la liberté musicale. Maintenant qu’il est codifié à ce point, le black metal n’est plus du black metal à mon sens. ». Partages-tu son opinion ?

Ha, tiens, en parlant de rats…

Avant toute chose, Ihsahn ne saurait pas définir ce qu’était supposé être le black metal. Il faisait partie de ces musiciens de death metal qui ont subitement voulu en 1992 jouer du black metal et ce bien après que Darkthrone et Burzum aient respectivement sorti en février et mars de cette même année leur soi-disant premier album de black metal, et ce nouveau genre commençait déjà à devenir tendance en Norvège. Ainsi, son groupe de death metal Thou Shall Suffer a changé son nom en Emperor et s’est soudainement revendiqué comme étant un groupe de black metal. Très bien, ils ont changé de style et ils étaient naturellement libres de le faire, mais ils ignoraient l’idée que renfermait ce concept, ils ne l’ont aucunement influencé. Ils étaient comme les autres suiveurs – le fait est qu’ils ont simplement commencé à suivre ce mouvement avant les autres mais je doute que cela change quoi que ce soit.

Le black metal était un nouveau concept. Le nom en lui-même vient d’un album de Venom, car Euronymous était un de leurs fans, et c’est lui qui a donné son nom à ce concept mais cela n’avait rien à voir avec un quelconque style musical en particulier (mis à part, évidement, n’importe quel style de musique metal en général). L’essentiel dans le black metal était que chaque groupe soit différent de tous les autres – en contraste avec tous les groupes de death metal ultra branchés qui, à cette époque, avaient tous le même son. Si un groupe n’avait pas son propre style, sa propre originalité et une approche spéciale de la musique alors ça n’était pas du black metal. Lorsque ces rats des groupes Emperor et Enslaved ont très rapidement laissé tomber leurs rêves de death metal et se sont soudainement mis à copier Darkthrone et Burzum, c’est-à-dire Euronymous et moi-même, nous étions furieux contre eux. Ils ne comprenaient véritablement rien ! Tout ce qu’ils avaient fait, c’était changer leurs icônes death metal contre des icônes black metal, tout ce qu’ils ont fait s’était s’emparer des idées et copier Burzum et Darkthrone mais aussi d’une certaine manière Immortal plutôt que de s’emparer des idées de et copier Death, Morbid Angel comme ils le faisaient avant alors qu’ils jouaient dans leurs groupes de death metal sans intérêt.

Par conséquent, ce sont eux qui ont transformé le black metal en un genre à part entière défini et inspiré par la musique de Darkthrone, Burzum, mais aussi, jusqu’à un certain point, par celle d’Immortal. A partir de ce moment là, c’est à dire en 1993, lorsque ces suiveurs ont sorti leurs premiers albums, le black metal est devenu un genre musical avec une image particulière (et ridicule) liée à un style particulier. Ils n’ont rien fait d’original, ils n’ont rien inventé de nouveau, ils ont simplement fait exactement la même chose que ce que nous avions déjà fait avant eux. Ils n’auraient pas pu être plus anti-black metal !

Ensuite, en mars 1993, j’ai sorti mon album Filosofem qui était intentionnellement différent de ce que j’avais fait avant. C’était un moyen de protester contre cette nouvelle tendance black metal. J’ai sorti un album de black metal à contre-courant et, curieusement, ils n’avaient toujours pas compris le message et se sont mis à rafler les idées et à copier l’album… Aujourd’hui, Filosofem est vu comme l’un des albums originels du « black metal ».

Ils ne comprennent sans doute toujours pas, mais pourquoi le feraient-ils ? Les idiots ne comprennent jamais rien. Il faudrait probablement leur faire entrer le concept dans la tête à l’aide d’une matraque.

C’est très bien, Euronymous a intitulé notre concept black metal. Je ne me suis jamais réellement intéressé à ce terme, alors ils – Ihsahn et les autres suiveurs – peuvent l’avoir. Je n’en veux pas. Je ne veux être associé ni à ces groupes ni à leur merde de quelque manière que ce soit. Et c’est là l’un de mes problèmes principaux concernant ce terme.

Cela étant dit, oui, Ihsahn a peut-être raison quand il dit que les groupes jouant du soi-disant black metal aujourd’hui ne sont pas de vrais groupes de black metal, mais Emperor ou Enslaved ne l’ont jamais été non plus, et je crois qu’il n’arrive toujours pas à le comprendre.

Beaucoup de musiciens de la scène black metal norvégienne du début des années 1990 – à laquelle les gens t’associent – se sont éparpillés dans diverses directions, parfois plus rock’n’roll – comme Satyricon ou Abbath d’Immortal – et parfois plus légères et élaborées – comme Ihsahn avec son projet solo. Que penses-tu de l’évolution de cette scène et de ces musiciens ?

J’imagine qu’ils avaient épuisé le stock d’idées contenu dans les albums de Burzum étant donné que je n’ai rien produit de metal entre 1993 et 2008, alors, étant incapables de venir avec leurs propres idées, ils ont dû trouver d’autres groupes dans d’autres genres chez qui pomper…

Plus sérieusement, je dois avouer que je ne prête pas la moindre attention à ce que ces mecs peuvent faire, alors je ne peux pas vraiment répondre. Pour moi, ils ne sont rien d’autre que des rats et vivent dans les égouts humides et sombres de la Norvège.

(A propos de la scène norvégienne du début des années 90) « Je me souviens avoir vendu un fusil pour la somme symbolique d’environ cinq euros à l’un d’entre eux, en espérant foutrement, après coup, qu’il s’en servirait pour se faire sauter la cervelle. »

Qu’est-ce qui te vient à l’esprit si on te demande de te rappeler de cette scène norvégienne du début des années 1990 ? Tes souvenirs sont-ils conformes à l’idée qu’en ont les gens aujourd’hui ?

Ce qui me vient à l’esprit ? Eh bien, je me souviens parfaitement comment ils se sont tous trahis entre eux en 1993 après que j’ai tué leur idole, Euronymous, et qu’ensuite ils m’aient tous accusé de l’ensemble des jolis crimes qu’ils avaient commis. Je me souviens qu’ils s’enfuyaient des pugilats tandis que je campais sur mes positions – et gagnais les combats sans leur aide. Je me souviens les avoir entendu dire à quel point ils étaient durs et comment je les fournissais en armes et en explosifs, seulement pour ne jamais les voir s’en servir, si ce n’est balancer à la police que c’était moi qui leur avais tout donné au moment où ils se faisaient arrêter (car ils se dénonçaient tous les uns les autres). Je me souviens qu’ils avouaient des crimes dont la police n’avait jamais entendu parler. Je me souviens comment Euronymous hochait la tête de désespoir, quand il vit ces losers traîner dans son magasin. Je me souviens avoir vendu un fusil pour la somme symbolique d’environ cinq euros à l’un d’entre eux, en espérant foutrement, après coup, qu’il s’en servirait pour se faire sauter la cervelle.

Non, l’image que les gens possèdent de cette scène correspond difficilement à mes souvenirs…

Es-tu toujours en contact avec les amis que tu avais à cette époque dans ce milieu ?

Non.

Ton album Belus était supposé s’intituler à l’origine, en norvégien, « The White God » mais tu as changé de nom suite à l’émergence de spéculations teintées de racisme concernant sa signification. Te sens-tu, d’une certaine manière, limité dans ta liberté artistique par des gens qui ont tendance à surinterpréter, que ce soit d’une manière politique ou idéologique, tout ce que tu dis ou fais ?

Pas vraiment. De toute manière ce n’était qu’un titre provisoire qui m’était venu à l’esprit quelques jours avant l’annonce de l’album. Le titre originel était « The Return Of Baldur » (ce qui donnait en norvégien « Baldurs Tilbakekomst »), mais je me suis dit que cela ferait également émerger de nombreuses idées fausses – leurs laissant croire que je me prenais pour Baldur ou quelque chose comme ça. Je voulais un titre plus neutre.

D’un autre côté, dans un message publié sur ton site officiel l’année dernière, tu prenais parti pour le Front National français et demandais au peuple de France de voter pour son candidat. Crois-tu que c’est le rôle d’un musicien – et plus particulièrement d’un musicien étranger – d’encourager ses fans à suivre une direction politique ?

Oui. La France est le cœur de l’Europe et l’avenir de ma nation dépend de la manière dont évoluent les choses en France. Aujourd’hui, principalement à cause de votre génération la plus traîtresse de tous les temps, c’est à dire les personnes qui ont actuellement entre cinquante et soixante-dix ans, vous êtes coincés entre le choix d’un incompétent (Hollande) ou celui d’un menteur (Sarkozy). Certes, vous pourriez ne pas être la prochaine Hellás – l’Italie et l’Espagne vont probablement vous battre sur cette ligne d’arrivée – mais votre nation va sûrement aller très bientôt droit dans le mur et, à cause de cela, il en sera de même pour ma propre nation. Toute l’Europe va souffrir à cause de l’incapacité des Français à réfléchir proprement.

Tu sais, je me battrais, tuerais et mourrais volontiers pour la France et le peuple français, votre nation est européenne et vous êtes comme l’un de mes frères, mais comment le pourrais-je alors que vous vous moquez complètement de vous battre pour votre pays vous-mêmes ? Vous abandonnez votre propre nation et crachez sur la mémoire de ceux qui se sont battus et sont morts pour défendre la France. Je suis sûr que la moitié d’entre vous ne sait même pas qui était Jeanne d’Arc ni ce qu’elle a fait. Ils sont trop occupés à vous enseigner autre chose à l’école pour que vous ne puissiez jamais apprendre quoique ce soit sur votre propre histoire et ils sont trop occupés à vous remplacer pour que vous ne puissiez avoir le temps d’apprendre votre propre langue correctement.

Entendons-nous bien : la Norvège n’est pas mieux mais, au contraire de la France, nous n’avons jamais eu l’occasion de réparer les choses, comme vous pouviez le faire lorsque vous aviez l’opportunité de voter pour Marine Le Pen. Dans notre état totalitaire soviétique, nous n’avons aucun recours légal pour défendre notre nation abandonnée.

Tu donnes souvent l’impression de davantage te considérer comme un Européen que comme Norvégien. Est-ce que cela signifie que tu te sens davantage Européen que Norvégien ?

Eh bien, ma race est en quelque sorte ma nation. J’ai plus de points communs avec les individus blonds aux yeux bleus qu’il y a, par exemple, en France qu’avec d’autres individus de n’importe quel pays scandinave. Et je me sens plus Danois que Norvégien dans le sens où je ne suis pas aussi démuni et marxiste que mes compatriotes qui ont subi un véritable lavage de cerveau (d’ailleurs, j’ai des origines danoises mais aussi suédoises).

Que signifie être « Norvégien » ? Notre identité nationale dans son intégralité a été bâtie sur des mensonges au XIXe siècle et l’ensemble de notre culture a été importée d’autres pays d’Europe. Le Judéo-christianisme a détruit tout ce qui nous appartenait mis à part notre peuple lui-même – mais il fait de son mieux pour le détruire aussi.

(Si Éva Joly est la représentation du peuple norvégien alors – cher Dieu [Païen] – ma nation est certainement condamnée !)

« Je participe à la prise de conscience en Europe à un moment où la vérité est bannie, aucune musique ne pourra jamais être plus importante que ce message-là. »

Quelle est ton opinion concernant la crise que l’Europe est actuellement en train de traverser ? De nombreuses personnes pensent que nous avons atteint les limites du système capitaliste et de l’Union Économique Européenne, est-ce également ta vision des choses ? Que faudrait-il selon toi pour remettre l’Europe sur les rails ?

Que pouvons-nous espérer d’autre que la misère lorsque nous permettons aux banquiers d’imprimer de l’argent avec de l’encre et du papier sans valeur qu’ils nous prêteront ensuite avec des intérêts ? Ils font ça depuis le début de l’ère industrielle. Ils nous ont constamment vendu de manière agressive leurs prêts. Alors, maintenant, l’ensemble des nations de cette planète leur doit de l’argent ! Et c’est également le cas pour chaque individu habitant notre partie du monde ! Tu ne peux même pas t’acheter un endroit où vivre sans avoir à leur emprunter de l’argent ! Ils s’en assurent tout comme du fait de laisser les frontières européennes grandes ouvertes à l’immigration, entraînant un besoin énorme de logements – et ainsi les prix les plus extrêmes augmentent.

Aujourd’hui, une seule et unique famille, les Rothschilds, possède plus de 50% de toutes les richesses en Europe, et ils ne sont pas la seule famille pleine aux as en Europe. Le problème est qu’ils sont trop cupides pour leur propre bien, alors ils n’arrêteront que lorsqu’ils posséderont tout ce que nous avons. Ils sont également trop stupides pour comprendre que s’ils possèdent l’intégralité de nos biens, il ne restera plus rien pour nous – et lorsque nous ne pourrons plus nourrir nos propres enfants, nous nous rebellerons. Nous finirons par nous révolter quand nous n’aurons plus le choix et ensuite nous assisterons à un gigantesque massacre en Europe. Ainsi, si vous voulez résoudre les problèmes de l’Europe, enlevez-leur tous les pouvoirs et expulsez-les d’Europe ! On pourra prendre ensuite leurs laquais, « nos » traitres de politiciens, les journalistes, les professeurs d’extrême-gauche qui nous ont inculqué les mensonges, qui ont tous trahi leurs propres nations encore et encore, foutons-les à la porte !

Puisque la politique – y compris la politique étrangère – a l’air de beaucoup te préoccuper, n’as-tu jamais pensé à t’engager dans une carrière politique ?

Non. Je n’ai aucune confiance en ce qu’on appelle la « démocratie ». La seule chose qui résoudra la crise dans laquelle nous nous trouvons actuellement est une révolution populaire – et ce n’est plus qu’une question de temps avant qu’elle n’éclate.

Tu as également écris un message au sujet de Breivik. Dans ce message tu sembles condamner ses actes car « aucun vrai nationaliste ne tue les enfants de sa propre nation ». Est-ce-que cela signifie que tu n’aurais pas condamné ses meurtres s’ils n’avaient pas été perpétrés contre le peuple norvégien ?

En général, je ne condamne pas un meurtre quand il est question de légitime défense. Lorsque ta vie est menacée ou lorsque la survie de ta nation est menacée, tu as le droit de te défendre et violemment si cela est nécessaire.

Condamnes-tu tes ancêtres qui ont tué d’autres personnes en masse alors qu’ils défendaient la France et ses intérêts ? Je ne crois pas. Pourquoi le devrais-tu ? La France a survécu grâce à eux. La France est grande grâce à eux ! Tout ce que tu as aujourd’hui, c’est à eux que tu le dois.

Burzum a atteint un stade où la majorité des gens connaît davantage son histoire – en réalité il s’agît de ton histoire – et ton idéologie plutôt que la musique en elle-même. Est-ce quelque chose que tu déplores ?

Pas vraiment, non. La musique, c’est sympa mais je pense que ce que je dis est plus important. Je participe à la prise de conscience en Europe à un moment où la vérité est bannie, aucune musique ne pourra jamais être plus importante que ce message-là.

De ce que je sais, tu n’as jamais interprété la musique de Burzum en live. Qu’est-ce qui pourrait te motiver pour jouer ta musique en concert ?

C’est une bonne question mais jouer en live ne fait pas vraiment partie de ce que je souhaite. Certains aiment ça, d’autres non – et j’appartiens tout simplement à cette deuxième catégorie. Je suis plus excité par l’idée de descendre dans mon garage et passer l’aspirateur dans ma voiture que par celle de monter sur scène.

As-tu en tête des musiciens qui pourraient t’accompagner dans le cas où tu changerais d’avis ? Si oui, qui sont-ils ?

Non, aucun.

Merci d’avoir pris le temps de répondre à toutes ces questions.

Merci pour ton intérêt. Bonne chance à vous et à la France. Vous en aurez besoin dans les années à venir… Que cela soit Hollande ou Sarkozy menant la barque (intentionnellement dans les abysses).

Interview réalisée le 5 mai 2012 par e-mail

Traduction : Isa

Site Internet de Burzum : www.burzum.org

Album : Umskiptar, disponible le 21 mai 2012.



Laisser un commentaire

  • TRUE METALHEAD dit :

    Chaque métalleux (ses) à son propre opinion, mais moi, je suis entièrement d’accord avec les incendies d’églises (contrairement à beaucoup, j’imagine). Car le christianisme a détruit tout ce qui était magnifique et qui constituait la véritable culture scandinave, c’est-à-dire l’ère païenne. Ils ont rasés les temples païens, profanés les tumulus vikings pour construire leurs églises à la con dessus. Contrairement à l’affirmation mensongère des médias, ces incendies n’ont rien à voir avec le satanisme, mais en réalité, elles étaient une réponse au christianisme imposé en Norvège. Il n’y a rien de plus normal que de se venger. Même si je n’adhère pas aux opinions politiques de Varg, j’adore sa musique païenne, épique et magnifique.

    [Reply]

    Kyrn

    Honnêtement j’ai longtemps pensé pareil jusqu’à ce que je rencontre des historiens médiéviste et des « néo-druides » Bretons.

    Durant de grande discussions, parfois jusqu’à l’aube. Ils m’ont, non seulement expliqué, mais aussi prouvé que 80% des rites chrétiens catholique(dates, lieux, fêtes) étaient et sont toujours des rites 100% païens.

    Donc je ne crache plus sur les catholiques car je sais à présent que à l’intérieur de leurs rites ils ont « garder » des rites millénaires et même s’ils n’en sont pas conscient, je les remercie 🙂
    Des pistes pour ceux qui s’y intéresse :

    – Les Druides
    – L’empereur Constantin
    – l’ancien régime
    – évangélisation de l’Irlande
    – Légendes arthurienne

    Cherche et tu trouvera..
    (Google pour les nazes)

  • Quel plaisir ce fût de voir cramer ces églises, le pied…
    Il faut faire la même chose avec les mosquées, les synagogues, les temples bouddhistes, etc.
    La religion c’est de la merde, il faut arrêter de transmettre ces conneries aux futures générations.

    [Reply]

  • Ce pauvre bouffon nazi a détruit dans les églises qu’il a incendiés des représentations de son « dieu » Odin.

    Celui-ci le jetterait probablement dans un cul-de-basse-fosse de Nifflheim

    Tout comme Kernunos précipiterait ses émules « bretons » de True Armorik Black Metal dans les bas-fonds de l’Autre Monde, pour les mêmes raisons

    Non monsieur Vikernes, les bretons n’ont pas oubliés ceux d’entre eux qui se sont sacrifiés pour repousser des envahisseurs ; mais bizarrement ces peuples étaient germaniques, vikings nordiques, anglo-saxons plutôt que sémites

    Alors, qui est l’ennemi ? c’est vous monsieur Vikernes. Continuez à bénéficier des prestations sociales tout en poursuivant votre éxégèse des Protocoles des Sages de Sion, vous ne trompez pas les vrais bretons… Sac’h an Diaoul !

    [Reply]

  • Vive Varg Vikernes 🙂

    [Reply]

  • Pour Burzum on prenait des pincettes, pour Sexion d’Assaut on s’en fout. Deux poids deux mesures vous dites?

    [Reply]

    Doc'

    Tu vois de l’antisémitisme pur dans « Ma Direction » ?

    L'b

    Et Valgaldr, c’est antisémite?

  • A tous ceux qui le soutiennent et qui se sentent proche de lui politiquement, j’espère que vous êtes tous blonds aux yeux bleus les gars, parcequ’hormis ces critères, tout le reste est dans le même sac pour lui (cherchez sur le net…)!

    [Reply]

  • Je n’ai pas ses idéologies mais il fait une belle musique

    [Reply]

  • Pour répondre à Jean-Charles, je pense que la musique et a politique sont 2 choses différentes, il y a des choses vrais dans ce que dit Vikernes mais il faut rappeler que ce site est un site musical et non un site politique…

    [Reply]

  • Jean-Charles dit :

    criante,pas « crainte ».Faute de frappe.

    [Reply]

  • Jean-Charles dit :

    Interview sans concessions,malgré la censure évidente(que l’on peut comprendre,radiometal pourrait en prendre plein la gueule).
    Varg à tout simplement compris depuis longtemps qui dirige le monde et l’europe.L’allusion à cette famille qui possède 50% des richesses en europe n’est pas innocente.
    Malheureusement,95% des metalleux étant gauchistes/apolitiques(ce qui signifie la même chose),il n’y a guère que certains individus censés qui seront capables de comprendre cette interview ô combien crainte de vérité.

    [Reply]

  • Pourquoi Radio Metal fait une interview de ce type ? Bon, si ça en restait au niveau musical… Si je vais sur le site ou écoute RM, c’est pour de la musique metal, pas pour lire des opinions d’un meurtrier à tendance néo-nazi.

    J’ajoute que j’ai un avis assez détaillé du bonhomme, j’ai lu la plupart des articles de son site.

    Faites des interviews d’autres groupes dans des styles similaires, au moins ça vous évitera d’appeler votre avocat.

    [Reply]

  • OdinPantocrator dit :

    VARG VIKERNES est un sage.
    Ce type est mon mentor, et j’en suis fier!

    [Reply]

    Pussyeater

    Avoir un nazi comme mentor, y’a pas de quoi être fier.

  • M3T4LH34DD dit :

    Sauvez le monde : tuez un nazi.

    [Reply]

  • Profond le mec, j’ai l’impression de lire une interview de Mickael Vendetta…

    [Reply]

  • RAJASS BLANKASS dit :

    euronymous était en effet pro – communiste totalitaire bien évidement , remarquez que the true mayhem a souvent joué en ex Allemagne de l’ est et même en Turquie , un extrême chasse toujours l’ autre c’ est immuable !!! ses modèles étaient henver honja le dictateur albanais et bien sur josef Staline , sympa comme programme pseudo politique entre le goulag de l’ un et les camps d’ extermination de l’autre … il est bien loin le temps de l’ insouciance métallique des années quatre vingt !!!et la musique dans tout ça ???

    [Reply]

  • Eh bien j’approuve bien ce que Varg dit : en plus à l’origine nous avions tous des dieux païens mais il est vrai que les religions (judeo chretiennes…) ont tout détruit,le Culte des Anciens a bien plus de valeur à mes yeux .Vous voulez que je vous dise ? Je ne prie pas de « Marie » ou autre ,non , je suis attachée aux Culte des Anciens .
    D’ailleurs si on me demandait de le rencontrer,je n’hésiterai pas une seule seconde , j’irai à sa rencontre sur le champ .
    Beaucoup le critiquent et se moquent de lui : je n’approuve vraiment pas beaucoup .
    J’estime qu’il a assez payé de sa personne pour avoir voulu simplement se protéger pour rester en vie ,mais il a bien raison de dire que nous sommes frères du fait que nous soyons européens .
    Mais au moins il a le mérite d’être franc .
    Il est vrai aussi que l’Europe entière va mal , il est aussi vrai qu’en France personne ne se souci de quoi que ce soit ,et c’est bien qu’il le fasse remarquer ,au moins voilà quelqu’un de soucieux et apparemment je ne suis pas la seule ,mais deux personnes à elles seules ne pourraient changer la face du monde je l’avoue .
    Un monde avec un peu plus d’égalité et de sérieux,de franchise,d’honnêteté serait vraiment bien mieux .Idéaliste,moi ?j’en doute,je veux juste que tout rentre dans l’ordre des choses (l’Arbre-Monde est fragile et vous ne le voyez même pas )
    De plus tous les jours je lis un passage de son site,c’est très instructif et bien plus proche de mes convictions .

    [Reply]

    samuel

    je ne suis pas sur que le monde dont rêve Varg soit un monde avec plus d’égalité… à moins que ce monde soit seulement remplit de personnes de race aryenne

    django

    Ah le le monde idéal où ne subsisterait qu’Abyss et Varg ! Bien entendu tous les autres auraient été liquidés.
    Dites moi le but de cet interview de Varg c’est bien de débusquer tous les racistes du métal ? C’est réussi. Finalement ils ne sont pas si nombreux que cela.Quelques individus assez barrés somme toute. Mais bon rien de grave.

    Abyss

    django and samuel (django et samuel)

    Did you read correctly the message I posted ? No of course !!
    Avez-vous lu correctement le message que j’ai posté ? Non bien sûr !!
    Only people like you and some of medias are most narrow-minded than he and I !!
    And I’m not sure we are what you two are thinking of he and me !!
    That’s what I call hate ,you are the biggest haters in this world !!
    I can see now you’ve got problems with europeans so who the hell is « racist » ? Did I talk about « racism » in my comment ?Hell No,I didn’t !!!
    Now you two ,take a dictionnary and translate correctly my words !!

    Varg , if one day you read my words , I want u 2 know I’m with u !!!
    But people don’t undaztand wat we say ‘cos they never listen to wat we say,should we repeat or anything else ?

  • putain je sens que le prochain no commet sera bien fournis héhé ^^

    [Reply]

  • IXequilibrium dit :

    bon ….

    Son point de vue est contestable.

    Mais ce la reste son point de vue.

    trop politisé pour moi *retourne écouter de la musique*

    [Reply]

  • c’est la grosse baston de commentaire!! c’est bon ça!!! pour ce qui est de cette interview, je la trouve très intéressante car différente; bon apres le contenu est ce qu’il est, et le bonhomme aussi; pour ma part Filosofem reste une oeuvre magnifique et c’est vrai qu’on lui doit ce que le black est devenu ojd. Sinon jme suis bien marré, c’est un vrai barge a fond dans ses idées mais bon c’est son image

    [Reply]

  • C’est une interview de Varg ! vous vous attendiez à quoi …. ? Je ne comprend pas bien la démarche là !
    On connait tres bien la vision politique de celui-ci, aussi en lui posant ce genre de questions pensiez vous qu’il vous ferait l’éloge du communisme ?!!
    Ce type est clairement un genie qui à enfanté certains chef-d’oeuvres du mouvement black, c’est aussi un personnage trempé d’orgueil et d’idées politiques tres fort…..
    Il ne demande à personne d’adhérer à celle-ci ( et ne dit pas que des conneries d’ailleurs)

    [Reply]

  • Il est vraiment très bien ce Vikernes, encore mieux qu’avant! Merci Radio Metal, c’est la première fois que je lis une interview intéressante sur votre site de merde, même si je n’ai rien appris de nouveau de la part de ce génie.

    [Reply]

    django

    Mais pourquoi fréquentes tu ce site si tu le détestes ? Mmmmh laisse moi réfléchir parce que tu es un génie, de la la race des vainqueurs. Ou alors peut-être un clown ?

    Papy Wired

    En même temps, avec un pseudo pareil, pas étonnant qu’il soit attiré par les « sites de merde », non ?

    Popo

    Radio Metal c’est comme le mac do, c’est de la merde aussi, mais ça ne m’empêche pas d’y aller parfois…

    Je croyais que les hippies étaient un peu plus intelligent, en fait non. Ha ha!!

    Arsenik

    T’es le roi des bouffons toi Popo, casses toi enfoiré, et toi tu sers à quoi ? Retournes dans ta cave sacrifier des rats et fais pas chier ceux qui aiment ce site, de plus ce gars là a totalement raison sur plein de points. Ses paroles doivent être une prise de conscience par tout le monde mais bon…comme en France il y a plus de lâches qu’autre chose on préfère se faire entuber et fermer sa gueule plutôt que dire ce que l’on pense.Je pense que toi t’es un de ceux qui ont foutu la France dans la merde et qui préfère baisser son froc pour se faire prendre à sec. Bravo mon gars t’es le meilleur !

    django

    Je vote Arsenik pour le no comment !! Ah merde c’est pas la bonne page

  • RAJASS BLANKASS dit :

    que LA marine fasse gaffe le varg lave plus blanc que blanc , il est vrai que sa femme est française , cela explique bien des choses !!! pauvre euronymous il doit se retourner dans sa tombe lui qui était pro communiste forcené ahha !!! l’ extrémisme , on n’ en sort pas mon pauvre monsieur …

    [Reply]

    django

    Euronymous sympathisant du parti communiste ? C’est vrai ?
    Au fait quelle est la « raison » de son meurtre ? Coup de folie ? Delirium tremens ? Motivation politique ? Fric ?

    King Asator

    tout le monde sait qu’Euronymous était communiste, rien de nouveau. les raisons sont fric et « légitime défense » dans le sens ou Euro gueulé partout qu’il allé buter Varg

    Arsenik

    Je pense qu’à cette époque le bonhomme avait le sang qui lui montait trop à la tête surtout avec ce qu’il se passait en Europe c’est à dire ce contre quoi il était (et qu’il est toujours). Les raisons sont inconnues mais je vois bien la folie, alliée avec un peu de crack sa fait un mélange d’enfer. 😉

  • Mouais…

    Ça ne fait que confirmer l’idée que je me suis toujours fait du personnage : simplement un mythe, une légende pour les true black metalleux qui estiment que l’ajout d’un synthé à tué le style.

    Quant au fait que les « rats » (arg) d’Emperor et cie n’aient rien compris au concept originel du black metal : tout ce qui ne répond pas à des critères musicaux définis est du black metal…
    Quand j’entends ça, je me dit que finalement le concept inventé par ces rats, à savoir, un style associé à une forte imagerie, à des sonorités très froides et sombres, et pour certains des penchants sataniques c’était finalement plus intéressant que de dire : « le black metal c’est un fourre-tout musical » !

    Il suffit d’écouter les réalisations d’Ihsahn depuis IX Equilibrium, pour se dire d’ailleurs que ça fait bien longtemps qu’il n’a plus rien pioché dans les œuvres de Burzum…
    C’est sûr qu’artistiquement, on ne parle pas de la même chose !

    [Reply]

    Zenos

    Y’a du synthé dans Burzum, mais chuuut, ne le dit à personne c’est un secret.

  • Personnellement, je suis assez content d’avoir pu lire cette interview. Il pense autrement, il dit autre chose que la soupe quotidienne des chaînes d’infos. Il a un regard et une approche différente qui me permettront de construire mon propre avis.
    Qu’on adhère ou pas à ce qu’il dit, c’est important de connaître le plus de points de vue possible.

    Merci Radio Metal pour l’interview.

    [Reply]

  • bravo Radio Metal
    Le site officiel du FN.

    [Reply]

    King Asator

    t’es con ou ?

    Papy Wired

    King, le « ou » est en trop dans ta phrase…

    mardal

    je vois bien ce commentaire au no comment…

    King Asator

    arf, je voulais quand même laissé un peu de doute plané mais bon ^^

    Arsenik

    Radio Metal site du FN ? AAH AH ! Nul !! Varg donne son avis qui est, par ailleurs, tout juste. Il a une approche différente de la merde que l’on voit dans les médias, il nous ouvre les yeux (enfin moi ils étaient déjà ouverts les miens), regardes autour de toi et ne viens pas me dire que l’on va pas dans le mur, et encore je dirais droit en enfer… Il suffit qu’un métalleux l’ouvre pour dire la vérité et HOP direct c’est un raciste ! Eh bah voyons __ » et l’intelligence c’était fourni à ta naissance ? La vérité est là, dans ses paroles, t’as le droit de ne pas être d’accord avec mais viens pas dire que Radio Metal c’est le site officiel du FN,enfin si c’était de l’humour c’était surtout pas à faire…

    Antuane

    Avant de dire une absurdité pareille, pourquoi ne pas prendre la peine de lire le passage écrit AVANT l’interview par la rédac’ de RM? Tu aurais bien compris le recul de RM vis à vis des idées de ce fou furieux…

  • Moi je pense que ça aurai été la peine de publier l’interview dans son intégralité, car si peut-être que son analyse se défend, les conclusions auxquelles il arrive son absurdes et ordurières…
    Sinon le mec en lui-même est presque un cas d’école de la psychiatrie, paranoïaque et égocentrique à souhait.

    [Reply]

  • intéressant, même si j’adhère pas à tout, il y a un fond de vérité dans certaines des choses qu’il dit. Cependant il est quand même un peu extrême dans sa tête.

    [Reply]

  • Personne ne parle des photos !!! C’est quand même un grand moment de solitude pour Virkenes. Pas autant ri depuis le clip de Virgin Steele.
    Il est temps qu’il rentre à la maison de retraite le papy, c’est l’heure de la soupe.
    Ah ce guerrie viking caché derrière le buisson ! Quelle force, quel regard. Par pitié Virkenes, continue de nous faire rire comme cela, c’est si bon

    [Reply]

    mardal

    bon j’avoue que la photo derrière le buisson est pas super utile mais le reste ça passe . chacun fait ce qu’il peut avec ses moyens

    Papy Wired

    Pour info, le buisson, c’est du gui et, vu le reste des photos, son costume et ses courants de pensée, ça se tient…
    Pour ceux qui ne sont pas trop au fait de ce genre de choses (ce n’est pas une tare, rassurez-vous !), faites des recherches sur les courants druidiques actuels, vous comprendrez.

    mardal

    « Il est temps qu’il rentre à la maison de retraite le papy, c’est l’heure de la soupe »

    Je te signal de Vikerness n’a que 39 ans…

    Biniou

    Varg dans le gui,
    Django dans les choux, mon pauvre…

    django

    je suis désolé je n’ai pas identifié le gui. J’espère que je ne vais pas finir comme Euronymous. Je présente mes plates excuses aux admirateurs des hommes en casque à pointe derrière le gui.
    Pour les photos cheap, cela ne me dérange pas au contraire. Cela me ramène à l’époque de Manowar et des peaux de bête. Les druides étaient avant tout des guérisseurs, j’espère que le druidisme moderne est en mesure de soigner Virkenes

    Papy Wired

    @ Django

    Rien à voir avec de l’admiration (en ce qui me concerne, que ce soit l’homme ou sa musique, c’est très loin d’être le cas !) ni des casque à pointes ; d’ailleurs, pour info, cette expression est destinée à la base aux casques allemands du XIXe siècle alors que là on est en présence de casques nordiques, époque viking donc, c’est juste une bonne dizaine de siècles plus tôt minimum !

    Quant aux druides, s’ils étaient guérisseurs à la base, là encore, le mouvement druidique « pur et dur » du XXe siècle (et certainement encore du XXIe) et surtout, même s’il s’en défend et/ou s’en cache plus ou moins, une sorte de mouvement identitaire de la race « pure », de la « nouvelle Europe » et autres, si tu vois le genre…

    D’où ma remarque de départ quant au fait que cette photo, en dehors de son aspect un peu amateur kitch, faisait passer un message à peine caché 😉

  • Drunkgromit dit :

    Même si musicalement je suis loin d’accrocher à ce que fait ce mec, reste que d’un point de vue politique il a mieux compris la situation de la France et de l’Europe que facilement 60% des français. A l’époque du message sur son site j’aurai juré que c’était de l’extrémisme racoleur mais son analyse est dramatiquement juste. Sauf que derrière t’as tout le tas de bien pensant qui croient s’informer en regardant TF1, BMF et lisant le 20 minutes qui te ressortiront l’éternel creux « Le FN c’est des facho lol ».
    Entretien intéressant en tout cas car le bonhomme a des choses à dire visiblement. Concernant Enslaved et Emperor honnêtement dans tout genre c’est la même choses et ca n’a rien d’étonnant que les idées de Burzum et Darkthrone aient été réutilisées/diluées.
    Du beau travail de journalisme je trouve.

    [Reply]

    django

    C’est clair, on est face à un grand intellectuel. Un mec simple intelligent, les pieds sur terre, des valeurs humaines, au passé irréprochable. A quand un grand débat sur France 2 avec Virkenes et Hollande ? Mdr. Relis toi gamin (ou réfléchis 2 secondes), cela t’évitera d’être ridicule

    Drunkgromit

    Django, de une tu ne me connais pas alors le coup de péteux de « Relis toi gamin » pour donner des airs de sage laisse les aux personnages de Clint Eastwood.

    De deux éteint ta télé, faut arrêter de regarder les pseudo débats théâtralisé qui s’y trouvent. Varg aurait l’intelligence de refuser ne voulant pas donner la réplique au Flamby à la politique interventionniste et avec d’avantage de sang sur les mains que lui.

    De trois j’ai jamais dis que Varg était un saint, ce qui ne l’empêche pas de comprendre bien mieux que plus de la moitié des français la situation de la France et de l’Europe et encore je le trouve gentil lorsqu’il traite Sarkozy de menteur et Hollande d’incompétent car les deux sont des bons gros menteurs incompétents soumis des banques anti-nationalistes et par dessus tout favorables au génocide du monde musulman.

    Mais enfait je viens de réaliser que ta réponse n’apportait aucun élément de réflexion et était digne des effets spéciaux des plus grand nanars alors à moins d’avoir mieux informe toi sinon tait toi.

    django

    « Sarkozy et Hollandes favorables au génocide du monde musulman » ???? Tout est clair. Vite les hommes en blanc. Encore un dingue échappé de l’asile. Une piqûre vite par pitié!!!!!!

    Drunkgromit

    Vu tes réactions tu n’y connais pas grand chose et ne sais que faire de la pseudo provoque, donc sur ce poste je te souhaite de grandir et décrète que pour ma part il n’est plus la peine de te répondre tu es une peine perdue que quelqu’un d’autre (peut être tes parents) devra éduquer.

    django

    ce qui est sur, c’est que tu es une très très grosse pointure. Comprend pas que tu n’es pas encore écrit un livre sur tes puissantes analyses politiques. Ah ? on me dit que tu ne sais pas écrire. Désolé…

    Outcry13

    Totalement d’accord avec toi Drunkgromit (j’aurais pu écrire exactement la même chose) et Django… Quel troll quoi.

  • Gavroche dit :

    Ce type a tué son meilleur pote. Quelqu’un ici imagine tué son meilleur ami ? La personne qu’il respectait le plus dans son petit monde rempli de haine. A partir de là… Ses idées, ses paroles et son « humanité » ne sont pas à prendre en compte selon moi.
    Pour ce qui est de sa musique, écouter le son mais ne pas comprendre les messages. Je pense que c’est ce qu’il y a de mieux à faire.

    [Reply]

    King Asator

    est-ce que tu sais pourquoi il l’a tué au moins ?

    Biniou

    Non il ne sait manifestement pas.
    Pour le savoir, il faudrait qu’il soit suffisamment malin pour suivre les vidéos en anglais de Varg sur you tube qui parle de tout cela en taule.
    Déjà on cite le tué, Euronymous de Mayhem, fou, qui voulait tirer un coup de fusil sur Varg et son batteur pour pas le payer… et Varg l’a eu à la régulière au surin.
    C’est pitoyable, mais c’était ça le BM pour ces gens là.
    Ensuite les 15 ans de taule c’est surtout pour les églises brûlées et pour annihiler la scène BM qui plaisant pas à tout le monde.

    King Asator

    Biniou, je t’aime ^^

  • mais de la à dire que ihshan est mauvais , j’ai cru m’étouffer ,il ferait mieux de jeter une oreille sur ce qu’il fait en solo actuellement , il le surpasse largement à tous les niveaux , je place ce gars au même titre que devin townsend, un génie , lui on ne peut pas en dire autant.

    [Reply]

  • Mourningrise dit :

    Comment peut-on être entièrement d’accord avec ce qu’il dit? Ses propos vont à l’encontre de tous les éléments nécessaires à l’établissement d’une société harmonieuse. C’est tellement triste d’être à ce point barricadé derrière des idées obsolètes (pas qu’à une époque ce fut acceptable mais c’était monnaie courante de mépriser tout ce qui « ne vient pas de chez nous »). Umskiptar est un excellent album. Comme quoi tous les génies demeureront des gens incompris…

    [Reply]

  • Il a au moins le courage d’assumé se qu’il pence. mais si il déteste tous le monde il faut pas s’étonner qu’il soit détesté

    [Reply]

  • si ça, ce n’est pas servir la soupe ! Pas vraiment un travail de journaliste sur le coup. Un journaliste agit, réagit et ne se laisse pas asséner les pires saloperies. Pourquoi poser des questions politiques alors que ce mec est un abruti fini et accepter les réponses sans réagir ?
    « aucun vrai nationaliste ne tue les enfants de sa propre nation » Donc ceux des autres, il ne faut pas se gêner.

    [Reply]

    django

    pour terminer là-dessus, un journaliste anglais aurait pointer les contradictions, les énormités, la betise. Mais là désolé il ne s’agit qe d’un passage de plats.

    Spaceman

    Varg n’accepte que les interviews par email, donc aucune possibilité de rebondir sur ses réponses. Chose qu’on aurait probablement fait, comme on le fait généralement dans nos interviews, si cela s’était déroulé par téléphone. Ça montre clairement sa volonté de contrôler ce que les médias vont véhiculer sur lui même (il s’est d’ailleurs fâché avec Terrorizer, par exemple, que désormais il boycotte car ils avaient fait des coupes un peu trop franche à son goût sur son discours). Après, on peut nous reprocher le choix de lui avoir donné la parole sur les questions politiques. Ce choix, a été en grande partie expliqué dans l’intro. Surtout que ça reste une interview et non un débat politique et que le but premier est d’en apprendre sur le personnage, sa musique, son mode de pensée, etc. D’ailleurs tu peux aller voir les interviews récentes du même personnage sur n’importe quel média anglais (papier, web, tout ce que tu veux), tu te rendra compte que c’est pareil.

    django

    ok si c’était par mel, alors c’est pas pareil. Vous ne pouviez pas faire grand chose. Mais c’était inapproprié en ce cas vu de lui poser des questions politiques ou sociétales

    micka

    django je trouve par tes diverses réponses que tu sembles avoir la science infuse

  • Sauceback dit :

    Un putin de dégénéré ce type. Un bon musicos, mais un vrai malade mental.

    [Reply]

  • Il dit des choses bien, surtout sur le black metal, j’adore sa musique d’ailleur

    C’est sure il est pas tout doux comme mec mais faut savoir s’imposer, sans tuer personne…

    En fait se mec c’est un langage binaire, c’est soit 1 ou 0

    [Reply]

  • caseychaos dit :

    « les rats » LOL

    Ce mec est l’enfant d’Yngwie Malmsteen pour l’ego, et de Blackie Lawless pour le côté patriote.

    En ce qui concerne son discours, il ressert la même gerbe.
    Un vrai « révolutionnaire de salon » comme j’aime à les appeler.
    Beaucoup de paroles, de convictions… mais aucun engagement.

    C’est moins risqué de faire de la musique et d’aller passer l’aspirateur dans la voiture se trouvant au garage (l’exemple de taré), que d’essayer de changer ce qui nous déplait dans le monde.

    « Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde » – Gandhi

    [Reply]

  • Pussyeater dit :

    « Condamnes tu tes ancêtres qui ont tué d’autres personnes en masses? »

    Evidemment que oui, j’ai honte de la France nazie, de la France pendant la guerre d’Algérie et tout les autres massacres qu’elle a pu cautionnée.

    Et pour parler musique, je ne m’y connais pas assez en black pour en parler, mais au niveau du Death Métal, si Morbid Angel et Death sonnait de la même façon, c’est qu’il y’a un truc qui cloche chez moi.

    Pour conclure, cela n’engage que moi, mais il reste à mes yeux un homme détestable avec des idées extrêmement dangereuses.

    [Reply]

    Manu

    Il me semble avoir lu que la scène black metal s’était constituée en premier lieu pour contrer le death, jugé trop commercial. Est-ce la raison de ce genre de propos ? Je l’ignore. En tout cas, ça colle bien au personnage puisque tout ce qui n’est pas lui, ou ne colle pas à sa conception du monde, est à jeter, à épurer.

    Biniou

    Que tu le juges sur ses opinions politiques, c’est une chose???mais en matière de musique je crois que tu n’es rien à côté de lui, alors lis, apprend, et dis merci. Mais s’il te plait, ne remet pas en doute l’Histoire de la musique qu’il t’enseigne.

    Manu

    « Lis, apprends et dis merci. » « Tu n’es rien à côté de lui. » Risible. Varg Vikernes est peut-être pour toi une légende, un génie musical, il ne lui revient pas pour autant d’écrire seul l’Histoire comme tu dis, si on peut utiliser ce terme. Dans la vie, il n’y a pas ceux qui ont tout compris d’un côté et le reste de l’autre. Le musicien a peut-être vécu cette époque et eu un rôle d’ampleur, il n’en demeure pas moins un homme avec ses parti-pris et ses haines. Peut-on raconter l’Histoire lorsqu’on est juge et partie ? A mon avis, il n’y a pas de vraie grandeur sans remise en question, sans prise de recul et sans modestie. Et toi comme lui, qui vous permettez de dire que l’avis d’un tel n’a pas de valeur, en manquez cruellement.

    Biniou

    Merci de me donner raison.
    Il a vécu cette période et il y a joué un rôle d’ampleur.
    D’ailleurs, à cette époque, il ne se faisait pas remarquer pour la haine que tu cites.
    Vikernes a toujours été à part, et à ce titre reconnu comme différent et plus « créatif » dans le sens ou il faisait des trucs plus personnels, sans trop se mélanger au reste de la scène BM.

    Et là où réellement tu me donnes raison, merci encore, c’est avec des  » juge et parti » ou bien encore « partis-pris, haine, modestie ».
    Cela n’a rien à voir avec son avis, puisque par définition son avis lui est propre, il ne va pas le modeler sur ce que, toi par exemple, tu aimerais entendre dire. Je ne faisais que relever le fait qu’on le critique sur son opinion musicale. Il ne va quand même pas avoir l’opinion que tu attends de lui, il pense ce qu’il veut concernant le BM, et là où est mon parti-pris, je signalais également que cet homme c’est le Dio du Black, ou le larousse si tu veux.

    Autant tu peux penser que c’est un connard politiquement, autant sur la musique c’est différent. Chacun ici le sais bien, sauf ceux qui parlent de lui sans le connaitre, juste pour cracher dessus.
    Et honnetement, personnellement je suis assez proche des ses convictions, donc évidement c’est aussi pour ça que je tiens à retablir au moins la justesse de ses propos concernant la scène black metal. Tu as parfaitement le droit d’être opposé à mes convictions mais radio metal n’est pas là pour ça.Mais si je retire ce parti-pris, je pense vraiment ce que je dis concernant sa carrière musicale loin d’être finie.

    Concernant Euronymous, c’était l’un ou l’autre selon la ligne de défence de Varg. Et si Varg à passer 15 piges en prison, c’est surtout pour les églises incendiées et pour étouffer la scène BM.

    Et enfin, je ne cherche pas de vraie grandeur, si c’est cela ta quête, bon courage.
    Et en plus surtout pas dans la musique. Si les compositeurs se contentaient de faire de la musique… Varg et Bertrand Cantat resteraient des meurtriers mais ne feraient pas chier avec leur discours!

  • sa m’a l’air d’etre le plus gros connard de la terre mais il a pas tort sur l’etat de la france et de l’europe en général .

    [Reply]

  • Si vous lisez bien, Darkthrone ne sont pas des suiveurs. A Blaze in the Northern Sky = 1992. Et Varg dit que le black se termine en 92. Darkthrone a rejoint la bande d’Euronymous assez vite. Et puis c’est paut-être parce qu’une majorité des paroles ont été écrites par Varg, Euro, et Fenriz si je me souviens bien.

    Ce qui m’énerve chez ce mec là c’est son espèce de schizophrénie. Il a une façon et une qualité du langage extraordinaire mais pourtant il se limite à des attitudes très simples. « Je suis inspiré par le vertige métaphysique et le besoin qui en découle de créer une harmonie pour compenser le manque d’harmonie de notre monde. » Et après ça il nous parle de « rats ; suiveurs ; lâches », pète plus haut que son cul. C’est vraiment quelqu’un de surprenant.

    Après pour son idée sur le black je suis pour et contre. Pour : ils citent les bons « pères » du mouvement, et se dissocie des suiveurs (qui pour moi le sont). Mais sa définition du black je l’avais pas prise dans ce sens là, le style n’était pas défini mais le but était de se démarquer du Death en inventant quelque chose d’autre. Fenriz dans un documentaire parlait d’un délire, ils voulaient jouer ça alors il le jouait.

    [Reply]

    King Asator

    A Blaze est sorti en 91 et ni Varg ni Euronymous ont composé quoi qe ce soit pour cet album. par contre sur le Transilvanian Hunger (94), là oui, Varg à écrit les paroles de 3 ou 4 titres

    Gus

    91 sûr ? Il me semblait que c’était 92. Autant pour moi alors.

  • super interview , égal à lui même , tout n’est pas faux

    [Reply]

  • Merci à RadioMetal pour l’intelligence avec laquelle vous avez abordé ça!
    Par contre ce mec est un sacré sac à merde.

    [Reply]

  • Propos assez violents mais avec un fond de raison . Il n’a pas tout à fait tords . mais une question me trotte en tête : devons nous appeler le black metal actuel « neo-black metal ? » (sans aucuns rapports avec le neo-metal bien sur!)

    [Reply]

    Iron-Heaven

    Je pense que c’est par rapport aux faits que beaucoup de groupes de Black s’étendent vers d’autres horizons musicaux, il suffit de regarder Enslaved et Darkthrone pour s’en rendre compte.

    King Asator

    non c’est juste qu’après 92 il y eut une nouvelle vague BM (Satyricon…) différente de la première (Mayhem, Burzum, Darkthrone…)

    mardal

    la première vague de black metal c’est pas Venom , Bathory et Hellhammer ?

    Zenos

    Venom, Bathory, Hellhammer, Celtic Frost, et Mercyful Fate étaient des précurseurs, c’est du proto-black metal si tu veux, et d’ailleurs ils ont pas influencé que le Black. Après on peut appeler ça une « vague » ou pas ça change pas grand chose…

  • Il dit de la merde, et le pire c’est qu’il a raison sur pas mal de points…

    Non seulement il donne l’impression que pour lui tous les musiciens de black hormis Euronymous et Abbath lui doivent tout… Mais en plus pour Euronymous il s’approprie tout … il parle de « Euronymous et moi » … de « notre » concept …

    Et puis dire que Ihsahn n’a fait que recycler ses idées c’est gonflé aussi (et pretentieux …)
    La prochaine fois il nous dira que Nokturnal Mortum c’était son idée ?

    Un truc que je comprends pas cependant… Il parle de Darkthrone comme si c’était Mayhem … Mais Darkthrone fait partie des « suiveurs » qui ont abandonné le death sous l’influence d’Euronymous non ? Ou je me trompe ?

    ps : et puis vous avez compris que dalle ! Filosofem c’était pas du black metal ! rien a voir avec ce qu’il faisait avant, c’est pour ça que le premier morceau de l’album c’est un des premiers trucs qu’il a composé :d

    [Reply]

    King Asator

    quand il parle de « notre » concept, il n’a pas tord, la preuve, il jouait dans Mayhem ^^

    c’est vrai que Darkthrone fait parti des « suiveurs », par contre ce sont les seuls avec Immortal qui ont su trouver leur son sont recopié bêtement Mayhem

    et oui, Filosofem n’a rien à voir avec du black proprement dit

    Zenos

    Je suis d’accord que Filosofem se rapproche plus de l’ambient qu’il a fait après que du black, ce que je veux dire, c’est que perso, si j’avais voulu faire un album volontairement différent de ce que j’ai fait avant… j’aurais pas mis l’une de mes premières compositions ><

    Emperor sont les précurseurs d'un sous genre du Black Metal… J'appelle pas ça recopier bêtement Mayhem :/

    Il n'a joué dans Mayhem que pour remplacer Necrobutcher… Et je dis pas qu'il n'a pas sa place dans l'histoire du Black Metal… Simplement que je trouve qu'il donne l'impression de dire qu'Euronymous n'aurait rien fait sans lui…

    King Asator

    mais cette fameuse compo rentre plus dans le Filosofem que dans les précédents, donc au final, ça change rien.

    certes Emperor à « inventé » le black sympho, mais enlève le côté sympho et ça devient du Mayhem avec un autre chanteur…

    ouais Euronymous aurait pu faire sans lui, mais Vikernes lui a quand même « enseigné » pas mal de choses, surtout musicalement, parce que faut dire ce qui est Euronymous était pas un compo lyrics de génie.

    il n’a fait que remplacer Necro mais il a quand même participé à l’enregistrement du De Mysteriis, c’est pas rien

    « Il dit de la merde, et le pire c’est qu’il a raison sur pas mal de points… »

    Ah. Bon.

  • Frostiess dit :

    Interview intéressante en ce qui concerne son point de vue sur le Black Metal, j’ai toujours cru qu’à la base le but était de créer un style a part entière et non comme il le dit que  » L’essentiel dans le black metal était que chaque groupe soit différent de tous les autres  » …

    Sinon niveau politique et économique, ces analyses ne me semblent pas totalement fausses, mais ses solutions sont toujours pour moi celles d’un dangereux fanatique…

    Dommage que vous ayez dû censurer certaines parties, car, comme disait Voltaire et malgré le dégout profond que j’ai à l’égard de Varg : « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. »

    [Reply]

  • Iron-Heaven dit :

    Vikernes, une jolie bête de foire. Je ne ferais pas de commentaire sur ces propos insensées et témoignant d’une profonde incompréhension de la mondialisation ainsi que des systèmes économiques mis en place avant même qu’il touche pose un pied sur sa petite terre sainte, L’europe. En tout cas j’ai du mal à cerner pourquoi il parle de Darkthrone.

    [Reply]

    King Asator

    il parle de Darkthrone simplement parce que c’est l’un des premiers groupes black et aussi parce qu’ils étaient différent de Mayhem, Burzum et Immortal. d’ailleurs à l’époque Mayhem était le seul groupe considéré comme black (c’était les premiers donc…) et par exemple Immortal eux faisaient du holocaust metal, Burzum c’était ancore un autre nom et pareil pour Darkthrone

    Iron-Heaven

    Très bien merci. Je m’y perds un peu à vrai dire…

  • King Asator dit :

    100% d’accord avec lui aussi. d’ailleurs où peut-on voir l’interview en intégralité ?

    [Reply]

  • il devrait engager un vrai photographe par contre parce que là, ça fait grave pitié d’un point de vue purement technique et artistique.

    [Reply]

  • 100% d’accord avec le monsieur, que ce soit son analyse de la musique, son analyse sociale et sur ce qu’il dû dire…

    [Reply]

  • Guillaume dit :

    Interview très interessant, je félicite radio metal pour sa manière d’aborder cette interview des plus délicates, très pro. Ce mec me répugne autant qu’il me fascine, il a une intelligence certaine dans sa réflexion et sa manière de voir les chose, aussi extrême qu’elle peut l’être. Un grand merci à radio metal pour cette interview!

    [Reply]

  • Vraiment, un grand merci d’avoir fait cette interview !

    [Reply]

  • Intelligent, mais totalement fermé sur ses idées puantes. Puisqu’il parle d’étudier l’histoire, pourquoi ne mentionne-t’il pas les apports arabes à la culture européenne, comme d’organisation des systèmes d’irrigation, ou ces centaines de médecins persans qui ont fortement contribué à juguler la peste noire qui a dévastée l’Europe? Un fanatique qui se renifle le cul, c’est tout ce qu’il est.

    [Reply]

    Piero

    Totalement d’accord

  • NOS Cryos dit :

    Quand il parle du Black Metal il nome Darkthrone, ca serais pas plutôt Mayhem, je peut me tromper mais Euronymous n’as jamais jouer dans Darkthrone, « se sont soudainement mis à copier Darkthrone et Burzum, c’est-à-dire Euronymous et moi-même »

    [Reply]

    Spaceman

    Je confirme, il parle bien de Darkthrone et non Mayhem. Ça m’a moi-même étonné, mais c’est sa phrase. Et d’ailleurs il insiste dessus dans le reste de sa réponse.

    King Asator

    le seul rapport que je peux voir, c’est le fait que c’est Euronymous qui a ramené Darkthrone dans le black

  • Spaceman a raison, en un sens. Vikernes est certes un homme intelligent (je ne prétendrais pas le contraire) et un bon musicien mais ses opinions, lorsqu’on les prend dans leur totalité, sont d’une violence absolue et expriment une certaine forme de rejet d’autrui. Monsieur Vikernes a tout compris mieux que tout le monde, a appris de ses erreurs quand tous les autres continuent dans leurs errements, etc…. Identitaire, contre la démocratie, partisan des théories racialistes, privilégiant la force brute à la parole et aux luttes non violentes. Qu’est-ce qui le différencie réellement, idéologiquement parlant, de Breivik, si ce n’est le passage à l’acte ? Je suis pour le fait qu’on le laisse s’exprimer, pour les mêmes raisons qu’indiquées dans l’introduction (et d’ailleurs l’interview en elle-même est très instructive), mais le personnage m’est définitivement antipathique.

    [Reply]

  • Waouh. L’entretien et quelques-uns des commentaires font peur. D’accord avec ton raisonnement, spaceman. Par contre, radio metal n’est pas tenu par la loi d’écarter ce qu’il disait (même si on en sait pas ce qu’il disait), ils ont juste anticipé de très peu éventuelles poursuites en s’auto-censurant.

    [Reply]

    Je pense que si leur avocat leur a dit de pas publier certains passage c’est que ça devait vraiment être interdit

    gm

    L’article 42 de la loi du 10 juillet 1881 sanctionne les directeurs de la publication pour les propos infractionnels (diffamatoires et autres) tenus sur leur média et quand ils ont la maitrise de ce qui sera diffusé (on exclut le direct quoi).
    Avec cette interview, on tombe sous le coup de la loi, et les idéologies de Vikernes sont plus que connues pour être des incitations à la haine raciale, apologie de crimes et j’en passe.
    Les coupes sont donc tout à fait justifiées pour respecter la loi, même si c’est au détriment, malheureusement, de la liberté journalistique.
    Egalement, RM est légitime à ne pas propager des propos sanctionnés par la loi. On ne peut pas leur reprocher ca !!!

  • j’ai trouvé ca sympa est divertissant, bon même s’il a des idée plutôt radical je ne peut m’empêcher de me dire qu’au fond il a raison ce con ^^

    [Reply]

  • C’est bien ça le souci d’être, en tant que média, tenu par la loi d’écarter les raisonnements nauséabonds : ça rend légitime le reste de son discours qui en deviens acceptable… Je précise ça juste pour que tout le monde en ait pleinement conscience.

    [Reply]

    Smithy

    C’est vrai que la censure de ses propos doit bien changer son discourt. Là on a vraiment l’impression que finalement à part 2/3 idées par ci par là ses propos sont défendables (certes certains le sont mais je pense qu’il y en aurai beaucoup moins sans la censure).

    Ça fait très peur d’ailleurs quand je vois que certains soutiennent ses idées…

    Mais s’il on doit retenir une chose sur Varg avec cette interview c’est qu’il se prend pas pour de la merde.

  • J’aime bien ce gars là en fait, il à ses convictions, qu’importe si on les partage, et il en est fière. J’suis aussi assez d’accord sur son analyse des crises sociales qui touchent le monde et l’Europe entre autres.

    J’pense qu’il tend à tordre le cou aux préjugés comme quoi les Metalleux sont des gros no-brain.

    Bonne interview en tout cas.

    [Reply]

    samuel

    moi je pense surtout qu’il donne des arguments à ceux qui disent qu’on est des « no- brain ». Sérieusement, si son discours relève de l’intelligence, je suis bien content que la connerie existe…
    Et si tu pense qu’il tord le cou à de nombreux préjugés, il t’en donne pleins d’autres à te mettre sous la dent

    Geitz

    Le probleme c’est que j’ai l’impression que trop souvent un raisonnement qui n’est pas le vôtre n’en est pas un pour les gens.

    Que ça te plaise ou non, il a un raisonnement qui est le sien et qui tiens la route (dans le sens où c’est cohérent).

    Pour finir, j’pense pas que le fait que la plupart des gens le prenne pour un demeuré ou un bourrin soit une preuve de ça. Va t’affirmer avec ne serait-ce qu’une idée un peu extrémiste (J’entends par là une idée extremement tranchée sur un sujet, à tel point qu’elle puisse choquer) dans une discussion quelque qu’elle soit et dis moi comment vont te voir les gens ?

    De nos jours c’très facile d’être victime de préjugé pour la simple et bonne raison qu’on nous en colle sur le dos à la vitesse grand V.

  • Un gars qui a tout compris !!! Suis d’accord à 100% avec lui !!!

    [Reply]

    micka

    idem

  • Arrow
    Arrow
    Uli Jon Roth @ Paris
    Slider
  • 1/3