ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Vie privée, vie publique


Faire vivre un groupe de musique n’est pas si éloigné de faire vivre une relation amoureuse. On vit ensemble, on prend ses repas ensemble, on dort ensemble, on joue ensemble, on s’engueule ensemble, on voyage ensemble et on se sépare ensemble. Car les histoires d’amour finissent mal… en général ! Non mais sérieusement, il y a une notion clé de volontarisme dans le fait de créer un groupe et de vouloir le développer qui se rapproche de l’indispensable travail qu’il est nécessaire de faire, sur soi et sur l’autre, si l’on souhaite qu’une relation marche.

Je me permets dans cet article quelques parallèles sur le sujet, avec du Slipknot en fond musical. Un fond idéal pour la thématique de cette bafouille car en ce moment, avec la formation américaine, on touche justement le fond.

Ce que beaucoup de gens ne saisissent pas, c’est qu’ils ont énormément de pouvoir entre les mains. Et c’est une chance littéralement incroyable que d’avoir le pouvoir de changer les choses, de faire exploser les systèmes. Regardez 1789, regardez la Tunisie, regardez ce qu’il y a autour de vous. Tout est possible, tout le temps, sur tous les sujets, et c’est un grave tort de considérer que la Révolution – dans sa tête comme dans les faits – ne peut être vécue qu’à travers le prisme des livres d’Histoire.

Non, sûrement pas.

La Révolution c’est toi, c’est moi, c’est partout et c’est surtout en ce moment. Car notre vie à tous ne doit pas être vécue par rapport à ce qui s’est passé avant (ne jamais être bouffé par les regrets) ni même par rapport au futur dont on ne peut que travailler à dresser les contours (ne jamais être tétanisé par la peur pour avancer). Le bonheur c’est maintenant. La joie c’est maintenant. La vie c’est maintenant.

Et tout cela s’écrit au Présent.

Ça c’est ce qu’on appelle « une philosophie de vie ». La mettre en place dans les faits, donc passer de la théorie à la pratique, est beaucoup plus complexe. Car cela nécessite des concessions importantes et une volonté de tous les instants. Construire un groupe c’est comme se lancer dans une relation : il faut accepter de tout donner pour la réussite commune. Et tout cela peut notamment tenir grâce à un terme que je mets en majuscule car il est fondamental : l’ENVIE.

Sans envie, on ne fait jamais rien. Ce n’est pas l’assurance de la réussite, bien évidemment, mais c’est la base de tout.

Joey Jordison a envie de continuer Slipknot. « Slipknot ne mourra pas » dit-il encore dans le dernier Kerrang!. « C’est mon bébé, mon sang » affirme par ailleurs le batteur. Tout cela est totalement compréhensible, bien entendu. Mais, car il y a un « mais » et d’importance celui-là, tout le monde sent que Corey Taylor, le chanteur du groupe, a envie de passer à autre chose.

Slipknot : Corey Taylor n’en a pas envie, Corey Taylor n’en a plus envie. La mort de Paul Gray n’a fait qu’accentuer ce sentiment. On peut le sentir depuis de longs mois à travers les déclarations du principal intéressé et il est d’ailleurs assez rare qu’un musicien fasse aussi régulièrement passer des messages sur le sujet pourtant polémique qu’est l’avenir de son propre groupe…

Je crois que Corey Taylor sait que dans un groupe comme dans une relation amoureuse on ne peut jamais forcer les choses. Parfois, même quand on a l’envie et la volonté, les choses que l’on désire ne se font pas parce que la vie est d’une complexité incroyable, avec nombre de paramètres différents et souvent contradictoires, et qu’être « sur la même longueur d’onde » que quelqu’un est aussi quelque chose qui s’apprend… mais qui doit rester 100% naturel.

La clé des relations se trouve dans cet « apprentissage nécessaire et naturel » mais si, à la base, il n’y a plus de réelles envies alors il faut mieux tout arrêter non ? Si l’on jette un œil autour de soi, et peut-être même encore plus près de nous, on peut noter que beaucoup de relations devraient déjà être terminées. Car on ne doit JAMAIS continuer les choses pour de mauvaises raisons.

Continuer un groupe alors qu’au fond on n’en a plus vraiment envie c’est le faire à cause de la peur de faire moins d’argent, de perdre un projet qui nous tenait à cœur etc. etc. Continuer une relation alors qu’au fond on n’en a plus vraiment envie c’est le faire par peur d’être seul(e), de blesser la personne en face qu’on aimait etc. etc. Bref pour de bien mauvaises raisons. Toutes ces digressions rentrent dans le cadre de la fameuse « philosophie de vie » évoquée plus haut. Trouver des gens qui la partagent en théorie n’est déjà pas simple alors trouver des gens qui la vivent est encore plus difficile.

Mon avis sur Slipknot est le suivant : je pense qu’il faut qu’ils arrêtent parce que ça fait des mois qu’ils ne sont plus sur la même longueur d’onde, parce qu’il y a des contradictions trop importantes entre Corey Taylor et Joey Jordison, parce que les envies des deux musiciens ne sont sans doute plus les mêmes, parce que Slipknot a (peut-être) tout dit question musique…

Et parce qu’il n’est pas grave de constater qu’une belle Histoire appartient au passé.



Laisser un commentaire

  • Slipknot a commencé a se casser la gueule a partir du volume 3 et All Hope Is Gone est une catastrophe (tant bien niveau musicale q’au niveau des masque) y a que les 2 premiers albums qui sont bon. Slipknot ont un peu baissé dans mon éstime

    [Reply]

    Slipknotiste

    Faut pas oublier qu’ils ont une vie…Mais perso, je trouve que toutes leurs chansons sont extras.

  • je pense aussi que Slipknot a fait le tour de ce qu’il a à proposer musicalement
    de plus, s’il s’avère que certains membres (il ne doit pas y avoir que Corey dans ce cas) ne se sentent plus de continuer dans ce groupe, le rendu ne pourra pas être bon. se forcer à faire quelque chose, c’est la meilleure façon de mal le faire

    même si je trouve le parallèle un peu trop poussé dans l’article, le fond est très juste

    [Reply]

    « même si je trouve le parallèle un peu trop poussé dans l’article » : mais putain j’ai même pas parlé de sexe et tu me reproches d’avoir trop poussé le truc ?!! Salaud !! 😉 😉

  • Fatalblood dit :

    Doc tu es un beau philosophe. Je suis entierement d’accord si Corey n’a plus envie de continuer Slipknot qu’il arrete mais comme le prouve Joey Jordison iln’est pas totalement la voie du groupe

    [Reply]

  • Great Doc’ !

    Je partage tout ce que tu as pu écrire, sur la vie en général et Slipknot en particulier.

    Faut être aveugle (et surtout sourd) pour ne pas reconnaitre le talent de Slipknot. Ce sont tous des zicos qui tiennent individuellement le haut du pavé et forment (formaient) une équipe indéboulonable.

    Pour vendre des caisses de cd comme ils l’ont fait, faut reconnaitre qu’ils ont un certain talent.

    Je mettrais Laday Gaga dans la même barque sur ce coup là. Cette dame a des choses à dire. On peut discuter de la forme, le marketing, mais bon…

    Pareil, les Beatles, assez énormissimes (quel groupe de plus gros?) doivent une très grosse part de leur reconnaissance à leur manager Brian Epstein. Ce mec les as sorti d’une cave à Liverpool pour leur faire faire le tour de la planête et expédier leur musique dans la stratosphère.
    Ils chantaient l’amour, ils étaient à fond, et quand l’envie n’était plus là, ils se sont séparés.

    Simple

    [Reply]

    Spaceman

    Parce qu’un artiste vend des caisses de CD alors on doit en conclure qu’il a forcément du talent (sur le plan artistique) ?

    Ça aurait pu être vrai dans les années 70 et avant mais aujourd’hui ça ne tient pas la route. Le marketing a très largement remplacé le talent dans le succès des groupes. Et Slipknot, et je ne juge pas leur talent musical en disant ça, a largement usé de marketing pour parvenir à leur propre succès.

    Alors, non, les chiffres de vente n’ont pas forcément, loin s’en faut, un lien avec le talent d’un artiste. Ou alors Justin Bieber est un petit génie de la musique…

    claude

    Spaceman, pour Mme Gaga, je ne parle pas nécessairement de talent (même si elle en a, la preuve, elle a bon gout, avec toute ces références métalliques !!!) mais c’est sur, elle est bouffée par le marketing, à tel point que l’image dépasse le fond de la question, à savoir la musique.

    Je suis d’accord que le talent ce n’est pas vendre des caisses de cd, mais pour vendre des caisses de cd, il faut du talent, et du talent commercial. C’est comme ça que des artiste, en vendant leurs productions, se font connaitre et apprécier.

    Slipknot, c’est sur, a joué avec l’image, et l’impact du visuel est indissociable de leur musique.
    Kiss, c’est pareil.

    Spaceman, tu ne penses pas que Slipknot a écrit des putains de chansons, notamment sur le 1er album, qui du coup ont plu à un public qui a acheté ses cd’s?

    pareil pour Burn My Eyes, et plein de squeds, style le black album, Led Zeppelin IV…

    Justin Biber, j’en ai rien à foutre. Qu’est-ce qu’on a à raconter quand on a 10 ans? Quel est son implication dans la création de « sa musique »? C’est une marionette sans dec’?

    J’essaye juste de défendre Slipknot comme un groupe de très bons musiciens qui ont fait de la bonne zic’, parce qu’ils y croyaient. Putain pour arriver à ce niveau, faut avoir la foi, sacrifier un nombre incalculable d’heure pour bosser son instrument, trouver les bonnes personnes avec qui jouer, jouer dans des clubs miteux, se faire repérer, composer des putains de titres, les mettre en boite et cartonner.

    Ils avaient une envie commune, une putain de rage. Et c’est sur, ça se dissipe avec le temps, avec l’age. Je trouve la position de Taylot tout à fait honnête et compréhensible.
    Arrêter avant de (trop) faire de la merde.

    Les White Stripes ont splitté, juste parce qu’ils n’ont plus envie, et je trouve ça très respectable. Ils ont marqué le rock des années 2000 et on gardera des piles d’excellentes chansons.

    Spaceman

    Claude, je mettais en doute la corrélation entre le talent musical d’un artiste et le fait qu’il fasse un gros chiffre de vente. C’est malheureusement rarement lié de nos jours, et dans les deux sens d’ailleurs.

    Parler de talent commercial, oui pourquoi pas. Mais c’est dommage de devoir parler, pour un artiste, d’avantage de talent commercial que de talent musical. Que l’on trouve la musique de Slipknot géniale c’est une chose mais ne cherchons pas à en donner une preuve factuelle en sortant des chiffres de vente. Ça n’a aucun sens et très peu de lien aujourd’hui.

    Après, je ne portais aucun jugement sur le talent de Lady Gaga ou de Slipknot, mais puisque tu me pose la question : je n’aime pas du tout l’album éponyme de Slipknot et encore moins Iowa. Le tout premier et méconnu album de Slipknot (Mate. Feed. Kill. Repeat.) avait pourtant quelque chose… qui s’est malheureusement défraichit avec les deux suivants. Et oui, le groupe comprend de bons musiciens et un bon chanteur, même si un mec comme Jordisson est loin d’être aussi génial à la batterie que les fans prétendent qu’il est. Pour moi Slipknot, à ces débuts, c’est un peu comme un beau tableau sur lequel on aurait balancé grossièrement le contenu d’un gros pot de peinture. Peut être que j’ai loupé quelque chose ou peut être que je n’y suis tout simplement pas sensible. Ou peut être que c’est vraiment médiocre et que tu t’es fait avoir par l’image et le pouvoir d’attraction du marketing. 😉 Mais on ne le saura peut être jamais où alors peut être dans 20 ans. Le temps à tendance à révéler les vérités.

    Mais au fond ce qui importe, ce n’est pas ce que j’en penses ou combien ça vend, mais bien ce que toi tu ressens en écoutant, si cette musique te fais vivre quelque chose de fort.

  • Serieux! il rox du poney cet article! Ca parle de Slipknot mais l’ouverture vers une vision generale est tres bonne.

    Il est certe regrettable mais parfois nous sommes trop proche du sujet, ne prenons pas assez de recul pour constater que se sont des « mauvaises raisons » qui nous pousse.

    Si les dires du Doc’ sont exacts alors oui , ils feraient mieux de se séparer.

    [Reply]

    Papy Wired

    Il y a aussi des groupes qui ont « perdu » un ou plusieurs de leurs membres pour raisons de « divergences artistiques » mais qui ont continué à exister.
    Il n’y a pas que la dissolution pure et simple qui serait à envisager.

    En même temps, on se perd en conjonctures mais la décision en nous appartient pas alors…

  • De toutes façons Slipknot c’est de la merde , Ils ne sont ensemble que pour le fric !!!

    [Reply]

    Intox

    No coment no coment 🙂

  • AMour & Musique. Quelle belle (et juste) comparaison.

    [Reply]

  • Papy Wired dit :

    Et là, maintenant, on attend les commentaires du genre : « De toutes façons Slipknot c’est de la merde », « Ils ne sont ensemble que pour le fric », « Cé pa dé trve, kil cève », « C’est du commercial, ça n’a rien à faire sur Radio Métal »…

    Allez-y, c’est ma tournée ! 😉

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Tool @ Hellfest
    Slider
  • 1/3