ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Vide(o)rdure   

Vous croyez qu’il était sur la carte ?



Et croyez-vous qu’In Flames donnera ce genre de concert acoustique dans le resto de Peter Iwers et Björn Gelotte ? En tout cas, Tim « Ripper » Owens, sans doute plus habitué aux grandes salles et aux stades du monde entier avec certains des groupes dont il fut le chanteur (Iced Earth, Judas Priest, etc.), a quand même dû jouer là dans la plus petite arène de toute sa carrière.

Associé depuis octobre 2010 à un restaurateur de l’Ohio, Ripper est l’emblème du Ripper Owens Tap House, un restaurant « rock et sportif ». Et, même si ce n’était pas la première fois qu’il se produisait ainsi sur la scène de sa taverne, l’aspect rock de l’endroit est désormais bel et bien baptisé car l’association de cette grande voix (tellement grande qu’elle servira devant les anciens membres de Dio pour une tournée hommage à Ronnie James Dio disparu il y a un peu plus d’un an) et d’un des plus grands groupes de rock de l’histoire du genre, les Beatles, ne peut qu’en attester ; contrairement à un public un peu timide qui devait plus être intéressé par le contenu de leurs assiettes que par l’envie de réchauffer l’ambiance.

Les puristes trouveront peut-être aussi qu’Owens en fait quelques caisses de trop mais ce ne sera jamais plus « expressif » que ce que peut faire Steven Tyler sur ce même exercice.

Par contre, si vous avez vraiment aimé cette performance intimiste, il est peut-être bon que vous sachiez que ce n’est pas la première fois que le Ripper faisait ses vocalises avec ce classique des Fab Four puisqu’en 2006 il avait participé (avec tout un casting de luxe dont Lemmy, Alice Cooper, Billy Gibbons, Yngwie Malmsteen, Vivian Campbell, Steve Vai et toute une liste non négligeable d’autres stars mais bien fastidieuse à énumérer) à un tribute album aux « quatre garçons dans le vent » : Butchering The Beatles: A Headbashing Tribute que vous devez im-pé-ra-tive-ment ajouter à votre discothèque.


Et finalement, de la boucherie au restaurant, cette interprétation aura su trouver son chemin.

Animalement vôtre.



Laisser un commentaire

  • Merci l’animal pour ce tuyau à propos du tribute.

    La version de « Hey Jude » est une vraie boucherie!
    Par contre il y a de bon trucs à côté.

    [Reply]

  • Mercredi, 22 octobre 2014 à 21:47
    VESANIA dévoile un nouveau morceau
    Mercredi, 22 octobre 2014 à 20:48
    IN THIS MOMENT dévoile son nouveau clip
    Mercredi, 22 octobre 2014 à 19:06
    Un nouveau titre des SMASHING PUMPKINS est en écoute
    Mercredi, 22 octobre 2014 à 18:41
    Emigrate – Silent So Long
    Mercredi, 22 octobre 2014 à 15:15
    SKINDRED signe chez Napalm Records
    Mercredi, 22 octobre 2014 à 14:21
    NOJIA dévoile un morceau de son E.P Gheist
    Mercredi, 22 octobre 2014 à 13:52
    Honneur à sa majesté LizZard
    1/3
    base
    kprod